Attaque à main armée de la caisse Kafo Jiguinew de Kléla : 3 civils tués, une dizaine de blessés, dont 5 grièvement et une grosse somme d’argent emportée

    0

    Depuis un certain temps, la région de Sikasso fourmille de bandits. Ce vendredi 23 avril, vers 9 heures du matin, jour de foire hebdomadaire du village de Kléla, ils sont passés à l’action en s’attaquant à la caisse d’épargne et de microcrédits de Kafo Jiginew de la localité. Ils étaient huit individus armés, munis d’armes de guerre. Parmi eux deux femmes, selon des témoignages.
    Selon les informations recueillies auprès d’un habitant de Kléla, les huit individus sont arrivés à bord de quatre motos, en provenance du village de Nonkonchoila. L’un d’eux arborait un treillis militaire. Selon cette même source, ils ont fait des tirs de sommation tout en intimant aux personnes proches de la Caisse de se coucher à plat vendre. Sans être inquiétés, ne portant que des cache-nez, ils ont pénétré à l’intérieur de l’établissement, se sont emparés d’une grosse somme d’argent qu’ils ont exhibée comme un trophée de guerre, avant de se retirer en emportant deux mobylettes, dont celle d’un agent de la Kafo. Ils ont aussi pris soins de détruire les ordinateurs.
    Au cours de cette opération, trois personnes ont hélas trouvé la mort et une dizaine d’autres ont été blessées par des balles perdues, dont cinq grièvement.
    Au nombre des personnes tuées, il y a un chasseur qui s’était porté en appui aux gardes, lesquels, dépassés par la situation, ont fini par prendre la tangente. Quant aux deux autres victimes, il semble qu’elles ont été atteintes par des balles perdues. Selon les mêmes sources, l’alerte avait été donnée à qui de droit par les populations de la présence de personnes étrangères aux alentours de Kléla. Apparemment, elle n’a pas été prise au sérieux. Dans l’effervescence qui a suivi le braquage, des habitants l’ont attribué aux djihadistes, alors que pour d’autres, c’est l’œuvre de bandits de grand chemin évoluant dans la zone.
    L’arrondissement de Kléla est situé à 42 kilomètres de Sikasso. La route qui le dessert traverse les villages de Mamassoni, Zanadougou, Longorola, Diomanténé, Nagninsoni et Loutana.
    Pour rappel, le poste de police de Mamassoni avait été attaqué par des individus armés il y a près d’un mois. Ce qui devrait inciter à redoubler de vigilance dans cette zone désormais sous la menace d’une insécurité grandissante.
    Ousmane Ladji Bamba

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here