Attentat à Bamako : impacts sur la vie des populations

0
Chronique du web : Le terrorisme ne passera !

Les Bamakois très affectés par l’attaque terroriste du vendredi 20 novembre à l’hôtel Radisson, n’ont certes pas arrêté leurs activités. Mais les Maliens ont compris qu’il suffit de peu de chose pour basculer dans une panique lourde de conséquence. Un état d’urgence de 10 jours a été décrété par les autorités, ainsi qu’un deuil national de trois jours, à partir de ce lundi. Ainsi, plusieurs activités politiques ou culturelles, nécessitant des regroupements dans des salles de conférence ou de spectacles ont été purement reportées par leurs organisateurs, qui sont de la société civile, des ONG ou des institutions des Nations-Unies. C’est le cas des concerts artistiques, des ateliers ; certaines écoles et instituts culturels ont momentanément fermés. Toutefois les marchés, les magasins sont ouverts au quotidien.

PARTAGER