Côte d’Ivoire : Le stade San Pedro ensablé, le Président Alassane OUATTARA pique une colère envers Adama BICTOGO. Exclusif

1

Adjudicataire du juteux marché de la construction du stade de San Pedro, dans le cadre de l’organisation de la Coupe d’Afrique en terre d’éburnie, la société SNEDAI du célèbre homme d’affaires ivoirien et personnalité politique, Adama BICTOGO est dans une grosse tempête. Pour retard dans l’exécution des travaux qui tournent au ralenti, confirmé par un rapport du Premier ministre Patrick ACHI déposé sur la table du Président OUATTARA. Détails exclusifs

Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, le Président Alassane OUATTARA est très remonté contre Adama BICTOGO, le patron de l’institution parlementaire ivoirienne. Les rapports entre les deux personnalités de premier plan de l’État sont devenus froids, depuis la remise du rapport interne par le Chef du gouvernement Patrick ACHI au Président OUATTARA sur la situation des chantiers du Stade San Pedro, confiés à la société Snedai, propriété du  »sulfureux » homme d’affaires ivoirien Adama Bictogo.

Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, ce rapport confidentiel, diligenté et bouclé par le Premier Ministre Patrick ACHI et transmis au palais d’Abidjan, a fait piquer une grosse colère au Président Alassane OUATTARA, lequel n’en revenait pas. Les conclusions du rapport sur la situation des chantiers du stade San Pedro, dans le cadre de l’organisation de la Coupe d’Afrique en terre ivoirienne, sont décevantes et ne plaident pas en la faveur de la société adjudicatrice Snedai. Des informations en possession de Confidentiel Afrique, font état d’un encaissement de fonds nécessaires par la société de l’homme d’affaires BICTOGO, pour une livraison dans les délais requis des ouvrages. A la surprise générale, Snedai accuse un grand retard. Contrairement aux autres stades en  construction où le taux d’exécution est de 90%, chez Adama Bictogo les coups de pioche résonnent peu et sont en dessous de 60%  selon les experts du bureau de contrôle des travaux.  » Le Président OUATTARA n’a pas apprécié la lenteur des travaux du stade San Pedro et il le lui a bien notifié » glisse à Confidentiel Afrique une source proche du dossier. D’aucuns estiment que Adama Bictogo en compétition municipale à Yopougon financerait plus ses activités politiques que les chantiers raflés par son entreprise. Le stade San Pedro va-t-il empoisonner davantage les rapports entre les deux fortes têtes de l’appareil d’État?

Adama BICTOGO risque de payer amèrement ce dysfonctionnement constaté dans le chantier San Pedro qui cache beaucoup d’autres affaires dans les tiroirs.

Par Hugues DESORMAUX (Confidentiel Afrique )

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!