Présidentielle au Sénégal: Macky Sall à l’heure du choix

23

Le président sénégalais Macky Sall va mettre fin au suspense: il doit annoncer lundi soir s’il sera candidat à un troisième mandat pour la présidentielle de 2024 dans un climat de haute tension, son principal opposant appelant à manifester massivement quel que soit son choix.

Depuis des mois, le chef de l’Etat entretient le flou sur sa candidature, laissant les Sénégalais spéculer dans l’attente de cette décision qui pourrait décrisper le climat politique s’il se désiste, ou provoquer une nouvelle fièvre s’il acte sa participation.

Il prononcera son discours à 20h00 (locales et GMT), en direct sur la télévision publique RTS.

Après avoir été un dirigeant du mouvement contre la candidature pour un troisième mandat de son prédécesseur, Abdoulaye Wade, au pouvoir de 2000 à 2012, et avoir soutenu à de multiples reprises qu’il ne ferait que deux mandats, le président Sall refuse depuis plusieurs mois de lever le doute sur ses intentions et n’a placé aucun dauphin sur le devant de la scène.

Élu en 2012, réélu en 2019, il a fait réviser la Constitution en 2016. Elle stipule que “nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs”. Ses opposants estiment donc qu’il finit ses deux mandats légaux.

Mais ses partisans le présentent comme leur candidat en 2024, arguant que la révision a remis les compteurs à zéro. Pour lui, le débat sur le plan juridique est tranché en sa faveur. Restent les considérations politiques.

– Climat explosif –
Le climat est explosif au Sénégal. Le 1er juin, l’opposant Ousmane Sonko a été condamné à deux ans de prison ferme dans une affaire de mœurs. Sa condamnation le rend en l’état actuel inéligible.

Elle a engendré début juin les troubles les plus graves depuis des années au Sénégal, faisant 16 morts selon les autorités, 24 selon Amnesty international et une trentaine selon l’opposition.

M. Sonko, qui jouit d’une grande popularité auprès de la jeunesse, n’a cessé de crier au complot du pouvoir pour l’écarter de l’élection présidentielle de février 2024, ce que le pouvoir réfute. Il est bloqué par les forces de sécurité chez lui à Dakar, “séquestré” selon lui, depuis le 28 mai.

Dans une vidéo dimanche soir sur les réseaux sociaux, l’opposant a appelé les Sénégalais à manifester “massivement” les prochains jours. “Nous devons sortir pour affronter le régime de Macky Sall et dire que ce ne sera pas à lui de choisir les candidats qui devront s’affronter pour la prochaine élection présidentielle”, a-t-il déclaré.

Selon l’opposant, si le président ne se présente pas, ce serait pour mieux l’éliminer. En cas d’arrestation et s’il n’est pas libéré dans les deux heures, “j’appelle tout le peuple sénégalais à se lever comme un seul homme et à sortir massivement et cette fois-ci à en finir avec ce régime criminel”, a-t-il dit.

Si le président se présente, “je crois qu’il incombe à tout le peuple sénégalais de se mettre debout” et “lui faire face”, a-t-il déclaré.

“Si on doit mener un combat, il faut qu’il soit définitif. J’en appelle à un sursaut national. Les jours et les semaines à venir seront cruciaux” et “difficiles”, a-t-il ajouté.

– “Temps de partir” –
Lundi matin, la première pluie de l’année s’est abattue sur Dakar. Après le long week-end de la fête musulmane de la Tabaski, ses habitants retournent tranquillement au travail, en évitant les flaques d’eau.

“Mon vœu est qu’il dise qu’il ne se représente pas. On lui a déjà accordé douze ans, il est donc temps pour lui de partir et de céder la place à un autre”, estime Abdou Diagne, laveur de voiture de 38 ans.

“Pas sûr que les gens restent les bras croisés s’il dit le contraire. Quoi qu’il en soit on prie pour la paix dans le pays”, ajoute-t-il, assis sur le capot d’un véhicule.

Samba Fall, 50 ans, pense que le président “va tenir parole”. “Je m’attends à ce qu’il dise +je remercie le peuple pour la confiance qu’il m’a accordée pendant ces 12 ans, j’ai apporté ma pierre à la construction d’un Sénégal harmonieux et je ne me représenterai pas, comme le prévoit la Constitution+”. Autrement, “cela va agiter le pays”.

Samedi, devant des élus locaux qui ont fait une pétition pour le soutenir, M. Sall a appelé sa famille politique à l’unité et à placer “l’intérêt général” et “l’intérêt de la coalition” devant toute autre considération.

“Mon combat et ma plus grande fierté est vraiment de vous conduire vers la victoire et de poursuivre notre politique économique au bénéfice de nos populations”, a-t-il déclaré, soulignant que la feuille de route pour faire du Sénégal un pays émergent en 2035 était déjà “balisée” et appelant à faire face “aux tentatives de déstabilisation”.

Commentaires via Facebook :

23 COMMENTAIRES

  1. KInguiranke faut nous signe quand cette fédération de pays misérables et à genoux verra le jour
    A ce jour les migrations des pays que tu cites se font plutot dans le sens des départs …..bizarre personne ne veut venir dans ces 3 pays

  2. @visionnaire alors tu croyais que Boua le ventru IBK ou Soumeylou Boubeye ne mouraient pas parce que l’un était president et l’autre premier ministre? Reveilles-toi car ce sont des petits mortels comme les autres êtres humains. Ensuite IBK a mis le Mali dans le gouffre avec son incompetence et sa grande corruption alors il a ete simplement balaye par la rue. Je ne vais pas perdre mon temps sur des mauvais Maliens que sont ce deux, ils ne le méritent pas du tout.
    Maintenant nous disons ADIEU a Macky Sall le boucher de Dakar, il va faire face a la CPI a la Haye pour ses crimes contre l’humanité!

  3. Kan, l’idiot de premier degré, as-tu vu que Macky Sall a jette l’éponge, un sous-préfet de Paris en moins pour notre Afrique!

    • Cela ne change rien à la réalité des faits
      Le Sénégal avec ou sans Macky est un grand pays économique et politique stable
      Le mali n’est rien et ne représente rien , un pays dont tout le monde se moque…..Le dernier du peloton dans tous les domaines
      Le mali est la proie rêvée des russes et des chinois
      Et on s’en branle de ta France mon poulet

      • Tu démontres ton ignorance de premier degré encore, c’est dommage pour toi sale nègre de service pour Paris! Tu vas comme la maudite France mourir de chagrin! Que vive le partenariat Mali-Russie-Chine pour la grande prospérité de nos trois pays et pour la construction de la grande Federation Guinee-Burkina-Mali!

  4. MACKY DEGAGE SINON IL Y AURA POUR LA PREMIERE FOIS UN COUP D’ETAT MILITAIRE AU SENEGAL COMME EN GUINEE APRES L’ENTETEMENT D’ALPHA CONDE

  5. La constitution dit que macky sall peut se presenter, donc il n’ y a pas de probleme.
    Pourtant au mali, des bidasses ont fait un coup d’etat et sont au pouvoir illegitimement et illegalement. Ces bidasses sont supporter par sonko et les pseudo-panafricains.
    VIVE LE SENEGAL. VIVE MACKY SALL. A BAS ASSIMI. A BAS SONKO. A BAS PUTIN.

  6. @ diop et toi ton pere il est quoi?
    VIVE MACKY SALL. Ne laisse surtout pas le senegal basculer dans le trou comme au mali. Il faut combattre sonko par tous les moyens necessaires. Sil fait descendre sa troupe dans la rue illegalement, il faut la mater comme il se doit.

  7. VIVE MACKY SALL. surtout ne fait de gateau au pion de poutine, ce pyromane sonko. Il faut le combattre tres severement.
    Presente ta candidacture. Ne crains rien. Paul biya est candidat apres 40 ans au pouvoir mais il est supporter et les pseudo-panafricanistes.

  8. Macky Sall le fils de pauvre qui le père était un gardien dans une école et la mére vendeuse de cacahuétes d’origine mathioudo (captif chez l’ethenie Halpoular) dont la famille s’est enfuie de leur Fouta natal pour aller se réfugier au Sine après sa mére fut accuser à tord ou à raison d’anthropophage par les habitants du village de sa mére ne pouvait qu’etre que ce personnage sinistre sanguinaire et lache que l’Afrique et le monde entier découvrent avec stupeur
    Macky Sall sa femme Mariéme Faye leur fils Amadou Sall sont les principaux responsables des nervis qui ont lachement assassiné plus de 50 personnes en juin 2023 au Sénégal certainement cette famille d’anthropophage ne s’est prièe de bien manger la chair de leurs victimes regradez le visage de Macky Sall et ses dents on dirait un vampire !!!!
    Macky Sall et sa famille vont encore manger la chair d’autres jeunes sénégalais d’ici février 2024 !!!!

    • @ diop et toi ton pere il est quoi?
      VIVE MACKY SALL. Ne laisse surtout pas le senegal basculer dans le trou comme au mali. Il faut combattre sonko par tous les moyens necessaires. Sil fait descendre sa troupe dans la rue illegalement, il faut la mater comme il se doit.

    • M.DIOP t’es qu’un oiseau de mauvaise augure…Macky sall ne sera pas candidat. Tu vas maintenant ravaler ta foutue verve et faire profil bas. Tes actions de shaming montrent à suffisance ton degré d’immaturité…le Sénégal rest et demeurera un GRAND PAYS. Cette tentative de déstabilisation ne passera pas d’où qu’elle vienne. SHAME OF YOU

  9. @KInguiranke
    J’en ai quoi à faire de tes litanies sur la France
    Tu peux pas changer de disque ?
    Tu as quoi avec cette obsession française ?
    Il dit quoi ton psy ?

  10. POUR MOI LE SENEGAL EST UN PAYS DE PAIX ET JE PENSE QUE LE PRESIDENT VA RESPECTER LA CONSTITUTION. VIVE LE PEUPLE DU SENEGAL. LORSQU’ON PARLE DE 3ème MANDAT C’EST EN AFRIQUE FRANCOPHONE.

    • Tu y vois une dictature a installer ? Un Staline africain sanguinaire ?
      Les sénégalais en ont mare de Sall , par sûr qu’ils aient envie du régimeà la malienne non-plus

    • Parles plutôt pour ton pays…ton actuel président a pris le pouvoir par les armes et a chassé le pdt IBK. il est mort de même k l’ancien premier ministre soumeylou beybou maiga…faut parler de ça.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!