Le trésorier payeur de Kayes, Bakary COULIBALY a accordé un entretien exclusif au Groupe Média KayesInfos !

0

Lors de la visite du Gouverneur de Kayes  Mahamadou Zoumana SIDIBE, Contrôleur Général de Police à la Trésorerie Régionale de Kayes, le trésorier payeur, Bakary COULIBALY a accordé un entretien exclusif au Groupe Média KayesInfos. Créée en 1973 par le décret 168/PG-RM, la Trésorerie Régionale de Kayes est dirigée par un Trésorier Payeur assisté d’un Fondé de Pouvoirs.

KayesInfos : Quelles sont les missions du trésor ?

Bakary COULIBALY : A l’instar des autres Trésoreries Régionales du Mali, le Trésor de Kayes a pour mission :

-l’exécution des dépenses ordonnancées et sans ordonnancement préalable de l’ordonnateur secondaire  du  budget régional ;

-l’exécution des recettes au titre du budget d’État ;

-l’exécution comptable du budget des Collectivités Territoriales et des Organismes Publics de la Région (Hôpital FousseyniDaou et l’ADR Kayes) ;

-la centralisation et l’intégration des opérations des recette-perceptions rattachées

KayesInfos : Parlez nous de l’ organisation et le  fonctionnement du trésor de Kayes

Bakary COULIBALY : La Trésorerie Régionale est dirigée par un Trésorier Payeur Régional nommé par arrêté du Ministre chargé des Finances. Il est assisté et supplée par un Fondé de Pouvoir qui le remplace en cas de vacance, d’absence ou d’empêchement. Il est nommé par arrêté du ministre chargé des Finances, sur proposition du Directeur National du Trésor et de la Comptabilité Publique.

L’organisation de la trésorerie a été fixée par le décret n°02 127/PRM du 15 mars 2002. Il détermine les structures et leur fonctionnement. La Trésorerie Régionale est composée de cinq (5) divisions dont chacune comprend des postes de travail  indispensables à son opérationnalisation et à son fonctionnement. Les divisions sont :

–           La division Recettes ;

–           La division Dépenses-Visa ;

–           La division Comptabilité ;

–           La division Centralisation ;

–           La division Collectivités Territoriales.

Les objectifs pour l’essentiel portent sur l’exécution et la description exhaustive des opérations financières de l’Etat et ses établissements publics et des Collectivités (en recettes et dépenses) et la production de situation comptables et statistiques fiables en vue d’une bonne gestion des deniers publics. Pour l’atteinte des objectifs, 73 agents (57 fonctionnaires et 11 contractuels de l’Etat ainsi que  5 agents des Collectivités territoriales) s’emploient à des tâches au niveau de la Trésorerie Régionale et de ses 14 Recettes-perceptions rattachées qui sont Ambidédi et Segala (Cercle de Kayes), Bafoulabé et Oussoubidiagna (Cercle de Bafoulabé), Kita, Sébékoro, Sefeto et Sagabary (Cercle de Kita), Nioro du Sahel, et Gavinane (Cercle de Nioro), Diema et Diangounté Camara (Cercle de Diema), Keniéba (Cercle de Keniéba),  et Yelimane (cercle de Yelimane). Les Recettes-perceptions ont pour mission :

-l’exécution des opérations financières de l’État qui leur sont confiées ;

-l’exécution des opérations des collectivités de leurs circonscriptions financières. En conséquence, il constate l’imputation définitive des opérations relatives à l’exécution du budget des collectivités, et en justifie au juge des comptes par présentation d’un compte de gestion ;

-la tenue des registres auxiliaire de comptabilité.

L’effectif est fixé par le cadre organique suivant Décret N°03-573/P-RM du 30 décembre 2003 déterminant le cadre organique des services régionaux et subrégionaux de la Direction Nationale du Trésor et de la Comptabilité Publique.

KayesInfos : Avez-vous des contraintes et difficultés au sein de votre service ?

Bakary COULIBALY : Malgré tous les efforts fournis par la Direction Nationale du Trésor et de Comptabilité Publique (DNTCP), la trésorerie reste toujours confrontée à des difficultés entravant parfois le bon déroulement de ses activités. On peut citer entre autre:

-l’insuffisance de personnel  (22 agents manquent à la trésorerie) ;

-le manque de salle d’archivage et son équipement;

-l’insuffisance du crédit de fonctionnement au niveau de la Trésorerie et des Recettes Perceptions. Les Recettes en douanes sont confrontées à des problèmes d’équipement et de crédit de fonctionnement ;

-le manque de bureaux et logements pour certains Percepteurs. La plupart des recettes-perceptions sont, soit en location, soit dans les locaux inadaptés pour mener à bien leur mission;

-la prime dérisoire de 5 000 F CFA par mois allouée aux Caissiers, aux Receveurs-percepteurs et aux Receveurs en Douane ;

-le mauvais état des matériels et mobiliers de bureau ;

-la construction d’une cantine est une doléance forte du comité syndical car les agents passent plus de temps au service qu’à la maison ;

-l’insuffisance d’agents de sécurité (gardes) : en plus de la Trésorerie, seule la Perception de Kita dispose de deux (2) gardes affectés pour sécuriser le bâtiment et le personnel ;

-le manque de motos pour le planton qui assure la transmission des courriers.

KayesInfos : quels sont vos  rapports avec les autres services régionaux

Bakary COULIBALY : Pour la réussite de sa mission, la Trésorerie a établi des rapports de partenariat forts et appréciables avec ses partenaires traditionnels que sont l’administration, les impôts, la douane, les domaines le contrôle financier et le budget. Des rencontres périodiques sont organisées entre la Trésorerie Régionale les ordonnateurs pour aplanir certaines difficultés d’interprétation des textes. Il en est de même pour les recettes dans le souci d’améliorer le taux de recouvrement.

Par la rédaction de KayesInfos

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here