Sanctions de l’ONU contre les fossoyeurs de la paix au Mali : Quand la France et les USA s’inscrivent définitivement dans la diversion

9

Le Conseil de sécurité de l’ONU a longtemps brandi la menace de sanctions contre « ceux qui font obstacle à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix de 2015 au Mali ». Il a fini par prononcer ces sanctions, mais ces mesures apparaissent totalement inefficaces et frôlent la diversion.

maliweb.net Le Conseil de sécurité de l’ONU a ajouté, le mardi 9 juillet dernier, cinq noms à sa liste de Maliens sanctionnés pour entrave à l’application de l’accord de paix de 2015. Parmi ceux-ci, l’on signale le nom du député élu à Bourem, dans la région de Gao, Mohamed Ould Mataly, d’un homme d’affaires, Ahmed Ag Albachar, non moins conseiller spécial du gouverneur de la région de Kidal.

Si le parlementaire est accusé pour son opposition aux réformes administratives et politiques à Gao et suspecté d’être en connivence avec des réseaux de trafic de drogue, le Conseiller du gouverneur de Kidal serait, lui, impliqué dans des attaques contre des Casques bleus, les FAMA ou la force G5-Sahel. Il lui est aussi reproché des « entraves à la distribution de l’aide humanitaire dans la région. « Aucune action humanitaire ne peut être réalisée sans qu’il en soit informé et qu’il ait donné son accord », précise un rapport de l’ONU.

Les trois autres Maliens fichés sur la liste noire de Washington sont: « Houka Houka Ag Alhousseini, né en 1962, enseignant, nommé par le chef islamiste Iyad Ag Ghaly comme responsable de la région de Tombouctou. Il est accusé d’avoir des liens avec des organisations terroristes; Mohamed Ben Ahmed Mahri, né en 1979, accusé de fournir un soutien financier à des organisations criminelles et de diriger un réseau de trafic de cannabis transfrontalier; et Mahri Sidi Amar Ben Daha, né en 1978, un des responsables militaires du Mouvement arabe de l’Azawad (pro-gouvernemental) », lit-on dans les documents du Conseil de sécurité.

A bien analyser ces décisions et la réalité du terrain, l’on se rend compte que ces sanctions onusiennes n’ont en rien altéré la volonté des cadres de la CMA et de divers groupes terroristes affiliés ou proches de poursuivre leurs manœuvres séparatistes et de désagrégation de l’Etat malien. Ce qui a fait que, depuis 2012 et plus fortement de 2014 (après la visite sanctionnée d’affrontements meurtriers du Premier ministre Moussa Mara en mai 2014) a fait aujourd’hui que l’Etat malien a définitivement perdu son contrôle sur la région de Kidal. A ce jour, même les délégations officielles maliennes n’arrivent pas à se rendre à Kidal, visiblement coupé du reste du pays. Alors que cette ville et sa région (Tessalit) hébergent une base de la MINUSMA et plusieurs éléments de la force Barkhane.

Des vidéos et des témoignages concordants assurent que des géologues et des agents des mines français contrôlent et exploitent de l’or et d’autres ressources dans certaines contrées de la région de Kidal, sans aucun regard de l’Etat malien. On en conclut alors que les Français et les Américains semblent manœuvrer pour faire échapper définitivement Kidal du giron national. Dès lors , quelle est l’utilité de ces sanctions qui apparaissent comme de simples vues de l’esprit ? Et un internaute de dénoncer cette poudre aux yeux de l’opinion publique malienne. « Le Conseil de sécurité des Nations Unies a parlé pour ne rien dire. Ajouter des noms sur sa fameuse liste noire, ne servira à rien. Iyad Ag Ghali est sur la liste, il vit à Kidal sur le même territoire géographique que les forces internationales (MINUSMA et BARKHANE). Elles savent où il se trouve, comment il se déplace et qui coopèrent avec lui. Ou bien la fameuse liste noire concerne les voyages par avions seulement ? Puisque Iyad Ag Ghali se rend fréquemment en Algérie sous la barbe de ces forces internationales qui ont interdit l’accès de Kidal aux forces maliennes. Le Mali aspire à vivre en paix et à la pacification du pays », a-t-il écrit. S’y ajoute que les gisements d’or, de pétrole et de gaz dont regorge le massif de l’Adrar des Ifoghas attirent certains de nos « partenaires », qui peinent à jouer franc-jeu. La France et ses alliés, faut-il le rappeler, n’ont d’ailleurs jamais eu d’amis, mais seulement des intérêts…

Comme quoi, la France et les USA jouent à la diversion dans le dossier de la crise malienne, dont ils tirent le plus grand profit avec leurs complices et valets locaux ? Et cela, Paris et Washington doivent se le prendre pour dit !

Boubou SIDIBE/La Rédaction de maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. L’objectif primordial de l’Etat Malien vise a assurer la presence des institutions et des autorites legales du Mali sur tout son territoire,y compris la Region de Kidal.C’est d’ailleurs la Decision du Conseil de Securite ,maintes fois renouvelee.C’est la raison d’etre de la presence de la MINUSMA et de la Berkhane au Mali. S’il est prouve que la MINUSMA et la Berkhane empechent l’Armee Malienne d’occuper la Region de Kidal,après la signature d’un Accord de Paix ,il va sans dire que leur presence veritable est de diviser le pays et non de defendre son integrite territoriale.Or ,le mandat de la Berkhane et de la MINUSMA vient d’etre renouvelee au Mali pour un an.Il est donc essentiel que notre Gouvernement rationalise sa position politique avec ses decisions nouvellement prises.L’Armee Malienne doit avoir pour instruction claire et nette l’entrée et l’occupastion de la Region de Kidal.Notre Politique Exterieure et de Defence Nationale doivent se cantonner sur la Region de Kidal .L’Aide militaire,l’intervention militaire exterieure doivent etre demandees aux pays qui nous soutiennent dans ce domaine.La Russie et la Chine pourraient etre approchees dans les plus proches delais.La Paix au Mali c’est d’etendre l’Autorite de l’Etat Malien sur tout son territoire.Les pays ou les perswonnes qui s’opposent a cet objerctif clairement defini par le Conseil de SECURITE ,sont les personnes qui doivent etre visees par les sanctions de l’ONU.Si ces pays ne peuvent pas etre sanctionnees qu’ils soient exclus des debats .Si cela ne peut etre mis en execution,l’intervention des Nations Unies aura echoiue au Mali.

  2. Dans la géopolitique internationale, quand vous ne pesez pas lourd, c’est les plus forts qui décident à votre place sans équivoque; il faut que les maliens comprennent cela rapidement.

  3. Le Tchad n’est pas le Mali , Idriss Dby Itno n’est pas non plus IBK. Le premier est un chef de guerre , la France a beaucoup contribué à son accession au pouvoir . Le second IBK a accédé au pouvoir en 2013, à la suite d’election régulière et transparente , mais avec des promesses jamais tenues , qui ne seront d’ailleurs jamais tenues . Si en 2013 , il a été bien élu , celle de 2018 est le contraire de 2013. Il a été lâché par presque tous ses alliés au motif qu’il n’a honoré a aucune promesse de campagne . En 2018, il n’a pas été réélu mais nommé par le Président français MACRON. Les deux hommes et leur entourage connaissent la raison , La région de Kidal est interdite aux FAMAs, elle est contrôlée par les forces étrangères (MINUSMA et BARKHANE ). L’exploitation du sous sol de cette région est sans ambiguïté . Quelle preuve voulez vous encore avoir ? Pourquoi cette interdiction des FAMAs ? Notre pays est victime d’un complot international fomenté par les Nations Unies et la France .

  4. rinz : “Quand on accuse il faut fournir des preuves..Si la France exploite des mines d’or il faut donner les coordonnées de ces mines..”

    JE suis d’accrod. JE suis contre les “fake news” !!!

    Cela étant, le fait que le franSS sanctionne des maliens à l’onu, sans sanctionner une seule fois ses soldats qui ont tué des civils maliens …. rappellez-vous il y a 2 semaines quand les franSSais ont tués les occupants d’une voiture … c’est juste inacceptable …

    Le mali ne doit pas entrer dans ce jeu de se laisser sanctionner par la fransS, sans agir !!!

    LA franSS cherche à montre/prouver qu’elle contrôle encore le mali dans les aspects de la : culture, militaire … politique …

    Vous voyez le problème que cela engendre quand des maliens se retrouvent injustement dans les sanctions et que l’état malien n’a pas son mot à dire… cela peut boulverser/destabliser l’équilibre dans notre nation…

    Et puis d’ailleurs, la franSS qu a soutenu les islamistes en libye, syrie, laisser les rebelles touaregs faire de kidal leur base arrière, … la fransS qui n’a jamais jugé les pédophiles soldats franSSais est mal placée pour santionner quique se soit dans ce monde !!!

    Je rappelle que la generale de gaul ta guele, fuyarde de londre pour animer une émission de radio, est un grand criminel contre l’humanité, qui n’a jamais été jugé …

    Le mali devrai suivre la voie du rwanda, ne jamais vendre un citoyen malien à des étrangers … Le fait de voir un malien à la cpi est une erreur !

  5. ATTENTION aux fake…

    Quand on accuse il faut fournir des preuves..Si la France exploite des mines d’or il faut donner les coordonnées de ces mines..
    Mr Boubou SIDIBE donnez des renseignements
    J’imagine mal François Hollande , lançant ses troupes an janvier 2013 calculer qu’il allait en sous main et en catimini exploiter des mines ou s’approprier des espaces regorgeant du pétrole..
    Rappelons que la France a aidé le Tchad et que l’exploitation du pétrole a été confiée aux Chinois
    La France a débarqué au Mali pour lutter contre le terrorisme..
    La France discrète ne répondra pas sans doute par respect de la souveraineté du Mali ..
    Mais les autorités maliennes pourraient réagir
    Il s’agit encore d’un écrit pour mobiliser les lecteurs …LA FICELLE EST UN PEU GROSSE

  6. ” … Des vidéos et des témoignages concordants assurent que des géologues et des agents des mines français contrôlent et exploitent de l’or et d’autres ressources dans certaines contrées de la région de Kidal, sans aucun regard de l’Etat malien…
    … Le Mali aspire à vivre en paix et à la pacification du pays », a-t-il écrit. S’y ajoute que les gisements d’or, de pétrole et de gaz dont regorge le massif de l’Adrar des Ifoghas attirent certains de nos « partenaires », qui peinent à jouer franc-jeu… ” … /// …

    :

    Je croyait que c’était juste la Ville de Kidal qui serait ” interdite ” aux Maliens… ? Ce serait donc toute la Région de Kidal… ? Que ceux qui sont au courant des choses m’expliquent un peu… !

    Pour mon avis personnel…, ceux qui croient que l’intervention de ” Serval ” au Mali est gratuite, se trompent. Tout a un prix comme dirait l’autre… ?
    Pour son intervention au Mali et pour service rendu à notre pays ( en le sauvant d’une occupation étrangère voire même de sa disparition… ? ) . Peut-être que la France (… pour se faire payer… ? ), préférerait se servir elle même… ?
    Si ce qui est dit, est vrai…, que la France exploiterait clandestinement nos ressources naturelles. Puisque, il y aurait des vidéos qui prouveraient qu’elle ” est prise la main dans le sac… ” Tant qu’à faire…, la France pourrait faire ça au grand jour en signant des accords d’exploitation avec l’ETAT Malien, ce qui permettrait au Mali d’amorcer le développement économique et social de notre pays… ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

  7. ” … Des vidéos et des témoignages concordants assurent que des géologues et des agents des mines français contrôlent et exploitent de l’or et d’autres ressources dans certaines contrées de la région de Kidal, sans aucun regard de l’Etat malien…
    … Le Mali aspire à vivre en paix et à la pacification du pays », a-t-il écrit. S’y ajoute que les gisements d’or, de pétrole et de gaz dont regorge le massif de l’Adrar des Ifoghas attirent certains de nos « partenaires », qui peinent à jouer franc-jeu… ” … /// …

    :

    Je croyait que c’était juste la Ville de Kidal qui serait ” interdite ” aux Maliens… ? Ce serait donc toute la Région de Kidal. Que ceux sont au courant des choses m’expliquent un peu… !

    Pour mon avis personnel…, ceux qui croient que l’intervention de ” Serval ” au Mali est gratuite, se trompent. Tout a un prix comme dirait l’autre… ?
    Pour son intervention au Mali et pour service rendu à notre pays ( en le sauvant d’une occupation étrangère voire même de sa disparition… ? ) . Peut-être que la France (… pour se faire payer… ? ), préférerait se servir elle même… ?
    Si ce qui est dit, est vrai…, que la France exploiterait clandestinement nos ressources naturelles. Puisque, il y aurait des vidéos qui prouveraient qu’elle ” est prise la main dans le sac… ” Tant qu’à faire…, la France pourrait faire ça au grand jour en signant des accords d’exploitation avec l’ETAT Malien, ce qui permettrait au Mali d’amorcer le développement économique et social de notre pays… ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

  8. Merci beaucoup frère et je sui malien je suis fière de être malien on verra bien nous sommes arrivés inchallah nous sommes prêts a mourir pour notre mali la France cone pa le malien mais on verra bien inchallah

  9. La peur à changer les cas depuis que les criminels impérialistes occidentaux ont entendu que le Mali a signé la coopération militaires avec la Russie c’est la panique totale chez les occidentaux notamment la France et les États Unis c’est à dire les pompiers pyromanes les maliens ne sont pas dupes malheureusement pour eux c’est trop tard le Mali a déjoué leur plans diaboliques contre le Mali vivre la coopération maliano russe à bas l’impérialisme

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here