Ingénieur des Eaux et Forêts : 210 millions de FCFA pour la décentralisation

0

Le 14 mars dernier, a eu lieu la cérémonie officielle de remise du projet intitulé : “Projet de renforcement des capacités des Collectivités territoriales et des Agences de Développement Régional des six Régions du Nord et du Centre (Gao, Kidal, Ménaka, Tombouctou, Taoudéni et Mopti)”. C’était en présence de Joanne Adamson, la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies (RSASG) et Cheffe de la Minusma par intérim, de Loubna Benhayoune, Directrice de la Section Stabilisation et Relèvement, assurant l’intérim de la Représentante Spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies au Mali, Coordonnatrice humanitaire, Coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies au Mali, ainsi que du Secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, des Présidents des Autorités intérimaires (AI), et des Directeurs généraux des Agences de Développement Régional (ARD) de Tombouctou, Gao et Kidal.

 

La CNDH condamne

Face à la récurrence des attaques meurtrières contre les forces armées engagées dans la sécurisation des personnes et de leurs biens au centre du pays, la Commission nationale des Droits de l’Homme (CNDH) : condamne avec la dernière énergie ces actes odieux ;  s’incline pieusement devant la mémoire des soldats tombés sur le champ de l’honneur ; présente ses condoléances les plus émues à l’Armée ainsi qu’à l’ensemble de la nation malienne endeuillée et souhaite prompt rétablissement aux blessés ; encourage les forces armées à poursuivre les opérations de sécurisation des personnes et des biens dans le respect des lois ; invite les populations Maliennes en général et celles des zones concernées en particulier à aider l’armée nationale dans la noble mission à elle confiée par la patrie ;  exhorte l’ensemble des forces vives de la nation à l’union sacrée autour de nos forces armées. Pour la CNDH, la protection des droits de l’Homme est une responsabilité partagée.

Sanankoro : Cora Gold va tenter une exploitation par lixiviation

Cora Gold a publié, cette semaine, les résultats du programme d’essais métallurgiques entrepris sur les prospects Zone A et Selin, de son projet aurifère Sanankoro. Les résultats ont démontré qu’une extraction par lixiviation au cyanure permettrait d’atteindre des taux de récupération d’or de 97 %.

Ces résultats indiquent clairement qu’il est possible d’utiliser dans le futur la lixiviation en tas ou CIL comme méthodologie de traitement et, à ce titre, sont très encourageants, a commenté le PDG, Jonathan Forster.

Une fois le programme terminé, la société sera fixée sur la méthodologie de traitement appropriée. Elle pourra alors commencer à planifier un programme métallurgique plus détaillé qui soutiendra et fera progresser le projet Sanankoro vers le développement.

Selon une étude réalisée en 2018, le projet Sanankoro pourrait héberger entre 1 et 2 millions d’onces d’or, à une profondeur de 100 m.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here