Insécurité alimentaire : 950 000 personnes sont en besoin d’assistance alimentaire d’urgence selon Ocha

0

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires au Mali (OCHA), en dépit d’une tendance positive globale de réduction de l’insécurité alimentaire, 950 000 personnes sont en besoin d’assistance alimentaire d’urgence. Les derniers chiffres du Cadre harmonisé de novembre 2020 sont encore plus édifiants : près de 440 000 personnes sont actuellement en insécurité alimentaire, dont 3 227 en phase d’urgence et 423 090 en phase de crise.

Présumée affaire de déstabilisation des institutions de la Transition : l’Avocat Général a requis la nullité de la procédure et la levée des mandats de dépôt

Appelée à se prononcer sur la question du présumée de déstabilisation des instructions de la transition, la  chambre d’accusation de la Cour de Suprême, l’Avocat général a requis la nullité de la procédure et la levée des mandats de dépôt.  C’est qu’a indiqué Maître Abdourahamane Toure, un des avocats des prévenus. En claire, l’Avocat Général demande la libération de Vital Robert Diop PDG PMU-Mali, de Ras Bath, de Souleymane Kansaye et bien d’autres. L’affaire est remise en délibérée pour le 23 février.

CSA à Kidal : des annonces fortes

La 42e session du Comité de suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale (CSA) s’est tenue à Kidal le 11 février dernier. Au-delà de la symbolique et au regard de la confiance retrouvée, les partenaires internationaux du Mali ont décidé de mettre la main à la poche. Ainsi, l’Algérie, l’Union européenne, la Minusma et la France se sont tous engagées à financer les actions de développement dans les régions du Nord du Mali. À titre illustratif, la Minusma s’est engagée à financer la réalisation d’un barrage hydraulique à Kidal d’un montant d’un million de dollars. Et la France a de son côté annoncé une contribution de 2 millions d’euros  au Fonds de développement durable en vue du lancement effectif et rapide des premiers projets de développement au bénéfice des régions du Nord.

Santé : Ebola fait son retour en Guinée Conakry

Après 2016, la maladie à virus Ebola fait de nouveau son apparition en Guinée Conakry. Selon l’Organisation mondiale de la santé, trois cas d’Ebola ont été confirmés par le laboratoire national.  Les circonstances de la résurgence de la maladie ne sont pas encore connues. On sait qu’une première enquête a révélé qu’une infirmière du centre de santé de Gouéké était décédée le 28 janvier 2021, dit l’OMS dans un communiqué. À la suite de son enterrement, six personnes ayant assisté aux funérailles ont signalé des symptômes de type Ebola. Deux d’entre elles sont décédées, tandis que les quatre autres ont été hospitalisées, mentionne-t-elle. L’OMS annonce l’envoi d’une mission dans le pays. Le Libéria, pays voisin de la Guinée, a fait augmenter le niveau d’alerte sanitaire. À rappeler que la maladie a fait plus de 11 000 morts en Guinée en 2016.

COVD19 : Alousséni Sanou signe avec le FIDA un accord de financement de 13,64 milliards de Fcfa

En marge des travaux de la 9è session du Conseil des ministres du G5 Sahel, qui se tiennent à N’Djamena (Tchad), le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, a signé une convention de financement d’un montant  de 20,760 millions d’euros soit environ 13,64 milliards de Fcfa, avec le FIDA (Fonds international de développement agricole). Ce financement permettra de renforcer les actions du gouvernement en faveur de la résilience des populations rurales du Mali fortement impactées par les conséquences de la pandémie de Covid-19. Cet accord de financement entre le Mali et le FIDA  entre dans le cadre du programme régional conjoint Sahel en réponse aux défis du COVD19.

G5 Sahel : un nouvel agenda pour l’Alliance Sahel défini

Les principaux éléments du nouvel agenda de l’Alliance Sahel défini par l’assemblée générale sont : amélioration du dialogue avec les pays du G5-Sahel ; renforcement les efforts sur les zones vulnérables ; redéploiement de l’Etat dans les zones les plus fragiles.

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here