Conférence régionale RPM Gao: La mobilisation des militants fait ombre aux démissionnaires

0

La section RPM de la cité des Askia a réussi, hier dimanche, le pari de la mobilisation en réalisant une forte démonstration de force quelques après l’annonce de la démission de cinq membres. Le président du Rassemblement pour le Mali, Dr Bocary Treta, soutient que « le parti n’a aucun regret par rapport aux départs ».
C’est le vendredi dernier à l’aéroport de Gao que la forte délégation de Bamako conduite par le président du RPM, Bocary Treta, a été accueilli par des nombreux militants. Sur place, les hôtes du jour ont réalisé une démonstration de force en faisant le tour des grands lieux de la ville jusqu’à la Mosquée des Askia. « J’ai été marqué par la forte mobilisation des militants de Gao. Les militants ont constitué un cortège qui a fait tour de la ville et la mosquée des Askia », a introduit Dr Bocary Treta lors de la conférence de la fédération RPM de Gao tenue hier dimanche.
Cette mobilisation des tisserands de Gao a été handicapée par les mesures de restrictions édictées par le conseil supérieur de la défense nationale du COVID-19 obligeant les responsables du pays à revoir l’organigramme de la conférence. «  Nous avons organisé la conférence en quatre partis en respectant le nombre de 50 personnes dans la salle. Nous sommes des républicains », estime le président du RPM. Dernière étape des conférences régionales, le RPM a fait une démonstration de force dans la citée des Askia en répondant surtout aux pessimistes qui prédisaient la mort dudit parti dans la région de Gao après les récentes démissions.
En effet, cette rentrée politique intervient quelques jours après l’annonce de la démission de certaines figures du parti. Ce qui a constitué comme un défi à la section RPM de la cité des Askia qui a relevé avec brio la bataille de la mobilisation. « Nous avons réalisé des bons résultats lors des législatives malgré l’absence des cinq démissionnaires qui étaient allés épauler un autre parti. Et nous venons de prouver lors de cette conférence régionale que le RPM demeure la plus grande force politique», tranche la présidente des femmes. Rien que dans le cercle de Bourem, le RPM conserve toujours 80% des élus avec tous les postes de conseils régionaux et du celui président du conseil du cercle.
Des performances que le président du parti a salué en poursuivant dans la même veine que la présidente des femmes et que les cinq camarades qui ont quitté le parti étaient déjà sous le coup d’une sanction disciplinaire. Il a rappelé qu’en perspective des élections législatives de mars –avril 2020, les démissionnaires avaient déjà fait preuve d’indiscipline et ils ont été sanctionnés par le parti. « Leur décision de départ a été prise à une semaine de la levée de mot de suspension. Le parti n’a aucun regret par rapport à ces départs. Les militants de la cité des Askia nous ont rassuré que leur départ n’affecte en rien quant à la bonne implantation des tisserands dans la région », a déclaré le président du parti.
Les futurs scrutins
Visiblement rassuré par la démonstration de force que la fédération RPM de Gao a fait montre, Dr Treta se dit confiant pour les futurs échanges électoraux. « Les élections se préparent dès l’instant où le parti a organisé cette rentrée politique », a harangué le président des tisserands, qui estime que les élections communales, locales et régionales de novembre 2021 ainsi que les scrutins mixtes des législatives et la présidentielle de 2022 se prépare aujourd’hui. «Le parti présentera des candidats toutes les communes du Mali », a-t-il promis.
Et d’ajouter que le RPM fera mieux en allant au-delà de 30% de candidatures demandées par loi 052. Il a insisté sur la nécessité de préparer les élections dès maintenant en indiquant que les tisserands veulent aller à la parité dans les listes électorales entre les hommes et les femmes. « Ceci est une gageure pour les responsables du parti par rapport à la promotion de femme pour le Mali », a conclu le président Treta. Cette conférence régionale de la fédération RPM de Gao fin à une série d’assises que le part à organiser à travers tout le pays. De quoi prouver à l’opinion nationale et internationale que le RPM demeure la première force politique du Mali.
Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here