Lutte anticorruption: les fonctionnaires maliens devront déclarer leurs biens

11

Jusque-là, seuls les ministres et hauts fonctionnaires sont tenus de faire une déclaration de leurs biens. Mais la mesure s’étend désormais à tous les fonctionnaires maliens. Et l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite donne encore un peu plus de deux mois aux assujettis pour se mettre en règle.

Les 3 V (voiture-villa-vergers) ou les signes extérieurs de richesse. Désormais les fonctionnaires maliens doivent faire une déclaration de biens avant fin août 2017, sinon certains se feront taper sur les doigts.

Moumouni Guindo, magistrat et président de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (Oclei) au Mali explique ainsi que « le fonctionnaire assujetti, qui manque à cette obligation, doit être révoqué de ses fonctions et d’être interdit d’exercer les fonctions d’assujetti pendant cinq ans ».

La mesure concerne d’un côté plus de 55 000 fonctionnaires civils et militaires, et de l’autre les travailleurs des collectivités territoriales, beaucoup plus nombreux.

Equipes d’investigation

Et même lorsque vous déclarez vos biens, les agents de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite vont mener des investigations pour savoir si ces biens ont été légalement acquis. « Nous allons mettre en place des équipes d’investigations,poursuit Moumouni Guindo, que par un clic nous puissions savoir pour X fonctionnaire quel a été le salaire en totalité que l’Etat lui a versé depuis qu’il a été admis à la fonction publique. D’un autre côté, nous allons évaluer son patrimoine, une simple comparaison fera ressortir les cas. Et c’est à lui de démontrer que cet écart-là est légitime. »

La loi prévoit jusqu’à cinq ans de prison, plus saisie de biens pour les fonctionnaires reconnus corrompus.

 Par RFI Publié le 13-06-2017

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Pour que tout soit fait dans les règles (au moins au niveau de Zonkeba), l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite se doit de spécifier CLAIREMENT si les innombrables cadeaux offerts par Tomi-le-mafieux sont à inclure ou pas dans ladite déclaration!…

    Et oui messieurs: DE LA PRECISION! lol lol lol

    Houbien?

  2. A MOURIR DE RIRE!!!

    Quand on sait que LE PRESIDENT lui-même n’a pas daigné déclarer quoi que ce soit en violation totale de la constitution…..

    Quand on sait également que LE FILS DU PRESIDENT LUI-MEME s’est offert peu après le faux marché truqué Kagnassy 1,5 MILLIARD de terrains dans le mandé près de Djoliba, puis 2 somptueuses villas à l’hippodrome de, respectivement, 300 et 400 millions, et qu’il vient tout récemment de s’offrir l’ex-Hotel Les Hirondelles pour la bagatelle de 4 MILIARDS!!! Curieux, non, une telle fortune pour un SIMPLE député et un SIMPLE président bidon d’un comité de défense tout aussi bidon
    (PS: Ces infos sont ultra-fiables et indiscutables puisque diffusées par Le SPHYNX!)

    On se demande donc, légitimement, QUI exactement va déclarer QUOI????

    Cette soudaine foutaise n’est rien de plus qu’une grossière diversion destinée A DETOURNER L’ATTENTION histoire de faire plus facilement “avaler la pilule” de la révision constitutionnelle!!!

  3. Cette histoire n’est QU’UNE DIVERSION, POUR FAIRE OUBLIER CETTE INIQUITE DE REVISION

    • T. Sankara
      Entièrement de ton avis!
      Et comme chaque fois avec Zonkeba, c’est tellement GROS que personne n’est dupe!

  4. La charite bien ordonne commence par ….. soit meme. Alors IBK on attent la publication de vos biens dans le Quotidien National l”Essor.

    • T.Sankara
      “Alors IBK on attent la publication de vos biens dans le Quotidien National l”Essor.”

      Pas moi!
      Moi, j’attends comme toi la publication de ses biens, mais plutôt dans Le SPHYNX d’Adama Drame que dans l’Essor;
      Non seulement, la liste sera infiniment PLUS LONGUE dans Le Sphynx que dans l’Essor, mais en plus, elle sera RIGOUREUSEMENT EXACTE!

  5. Bonjour,
    Le ridicule ne tue plus au Mali. Quelle farce cette fameuse commission dont les membres ne déclareront que ce qu’ils déclarer sans rien craindre. On amuse encore le peuple , on détourne son attention pour mieux voler encore. Si on a pas de respect pour le malien ordinaire, on doit au moins avoir pitié de lui. Du Président de la République au plancton fonctionnaire en passant par le gouvernement et autres grands commis de l’Etat, tous savent que tout est comédie et on pourtant on continue de faire semblant.

  6. Alors commencons par IBK, son beau-pere Sidibe et son fils KK et apres nous allons considerer les autres fonctionnaires du Mali, IBK le Mande Jon ke ba n’a pas honte du tout.

  7. Autant commencer la construction de nouvelles prisons pour recevoir tous qui se bousculeraient pour y entrer, tellement il y’aura de clients. Le Mali, après le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Niger, est l’un de ces pays où, les fonctionnaires sont milliardaires pour la plupart. Aujourd’hui, ce sont les fonctionnaires qui prêtent l’argent aux commerçants. Le monde à l’envers, si l’on se souvient, qu’il y’a quelques années seulement, c’étaient les commerçants qui arrangeaient les fonctionnaires, leur permettant de boucler les fins de mois. Comment est-ce qu’un fonctionnaire peut-il justifier de l’acquisition de plusieurs villas et immeubles, avec un salaire de moins de cinq cent mille francs? Il n’existe au Mali aucun juge qui ne soit propriétaire d’au moins trois maisons. Avec quel salaire ont-ils pu se faire toute cette fortune? I.B.K est un rigolo. Il aurait dû accepter de commencer par déclarer ses biens à titre d’exemple. Exercice auquel il a refusé de se soumettre. Cette fois, l’occasion est belle pour le contraindre à s’y soumettre, ainsi que sa famille et ses proches. Cette commission sur l’enrichissement illicite devrait enquêter sur la disparition des sommes faramineuses destinées à l’armée, et qui fondent au soleil, sans personne pour édifier l’opinion sur leurs destinations. L’armée se trouve dans un dénuement pas possible. Pourtant, chaque année, des milliards lui sont affectés, sans pour autant que ses conditions s’améliorent. Si cette opération est confiée à des hommes intègres et de bonne foi, les prisons Maliennes ne pourront pas accueillir tous ceux qui seraient épinglés par les enquêteurs, puisque la plupart des fonctionnaires ne pourraient pas justifier leur train de vie. Si l’incapable et incompétent Président est sincère dans cette affaire, il devra tout simplement donner l’exemple en laissant la commission évaluer ses biens et ceux de ses proches, en s’abstenant de s’immisçer dans le déroulement des enquêtes. Il doit être un exemple d’homme irréprochable de toute malversation ou de toute autre marque de corruption. Chose impossible pour qui connait le train de vie dispendieux du Président en dehors des moyens financiers que l’état met à sa disposition. Son goût immodéré pour le pouvoir et l’argent. L’affairisme des députés, des maires et autres directeurs de services doit être étalée au grand jour, afin d’empêcher au trafic d’influence de prospérer. La corruption, depuis l’avènement du clan I.B.K, a pris l’ascenseur dans tous les domaines de l’état. Comme dans une course contre la montre, chacun fait montre de dextérité pour s’enrichir, comme si ce régime n’est venu que pour s’enrichir par tous les moyens. Riches, ils le sont tous. En commençant par l’affaire de chaussettes à 50 000 frs, l’achat de l’avion, les tracteurs, les véhicules destinés à l’armée vendus deux fois leur prix, l’engrais frelaté, et récemment la surfacturation des nouvelles routes en construction, surfacturées deux à trois fois au dessus de l’acceptable , il y’a de la matière pour cette commission, si tel est qu’elle veut faire du travail vraiment propre et précis. Les faits sont là, têtus, ne cherchant qu’à être éclaircis. Rien qu’avec ces crimes précités, la commission peut dès aujourd’hui envoyer en prison à titre préventif, certains barons du régime corrompu d’I.B.K qui assèchent les caisses de l’état depuis quatre ans déjà. Il ne sert à rien de crier au voleur, les voleurs sont là, fiers, arrogants et récalcitrants, se sachant protégés, ils ne se cachent même plus. Ils opèrent au grand jour, au vu et au su de tout le monde, n’ayant peur de rien, ils défient les Maliens et narguent la justice.

Comments are closed.