Lutte contre la corruption et la délinquance financière : A-t-on progressé avec une récupération de fonds détournés ?

3

La lutte contre la corruption, à en croire de nombreux experts, ne doit pas donner lieu à des spectacles, ou à des campagnes médiatiques sans aucune incidence en termes de récupération des fonds détournés.

-maliweb.net- Si au temps d’ATT, le pouvoir avait privilégie les démarches pédagogiques dans sa politique de lutte contre la corruption et la délinquance financière, le système IBK s’est lui montré quelque peu laxiste.

Or, il est de notoriété qu’avant 2013, le Trésor public n’avait pas aussi lourdement saigné que sous le régime du « Mali d’abord », où les scandales se sont multipliés à un rythme effréné. Et, avec eux, des milliards de nos francs volés des caisses de l’Etat dans des affaires comme celles de l’avion présidentiel, des équipements militaires, des engrais frelatés, des 1000 tracteurs, des avions cloués au sol, etc. Le tout ayant poussé l’opposant d’alors, l’ex-Premier ministre Modibo Sidibé des FARE Anka Wuli d’inviter le gouvernement à « être aux affaires et non dans les affaires ».

Avec ce passé sulfureux dans la gouvernance, le pouvoir de Transition devrait se donner un serment d’honneur de faire recouvrer à l’Etat, au moins une partie substantielle des milliards de francs de deniers publics détournés. Car, que sert-il à un pouvoir militaire de prôner la rupture en traquant les indélicatesses financières sans  en récolter des fruits et irriguer les caisses de l’Etat ? Le pouvoir de transition n’a-t-il pas annoncé une croisade de poursuite des potentiels délinquants financiers de l’ère IBK ?  Le PM Choguel Kokalla Maïga n’a-t-il juré que la gouvernance en cours est vertueuse ? Quelle conséquence concrète cette vertu dans la gestion des affaires publiques a-t-elle si la machine judiciaire ne permet pas de récupérer des fonds pour le Trésor public ?

En effet, quelles retombées concrètes ont pu avoir la poursuite judiciaire et la détention d’anciens ministres pour des indélicatesses financières présumées ? Car, l’ancien Premier ministre feu Soumeylou Boubèye Maïga, des anciens ministres comme Mme Bouaré Fily Sissoko, Mahamadou Camara, Thierno Amadou Hass Diallo et d’autres hauts cadres administratifs comme Bakary Togola, le maire Adama Sangaré et d’autres ont maille à partir avec la justice malienne, pour de présumées malversations financières.

Or, dans ces situations, les prévenus pour des cas échéants, négocient des mises en libertés provisoires sous cautions ou arrivent même à restituer parties ou totalités des fonds qu’on leur reproche d’avoir détourné ou mal géré. C’est dans ce sens que la question se pose aujourd’hui de savoir quelle somme d’argent le Trésor public a-t-il pu recouvrer depuis l’entame de cette Transition par rapport à ces dossiers.

Car, lors d’un récent séminaire avec les médias, les premiers responsables de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI) annonçaient que leurs travaux (investigations, enquêtes sur des cas présumés d’enrichissements illicites, traque de la corruption) permettaient à l’Etat de recouvrer beaucoup d’argent. Sans donner de chiffres. Ce qui fait qu’on se perd en conjectures. Quels sont les fruits portés par le discours de la traque des corrompus et corrupteurs ? Cette lutte à fort battage médiatique doit avoir nécessairement produit un certain nombre de fruits. Ne pas en donner une quelconque visibilité serait fait preuve d’opacité pouvant entretenir des suspicions sources d’appréhensions.

En conclusion, il urge que la gouvernance vertueuse prônée par les autorités de la transition marque des points au sein de l’opinion à travers des retombées visibles et perceptibles. Et c’est le Trésor public qui doit ressentir ces …recouvrement.

Boubou SIDIBE/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. 😎IL FAUT IMPLIQUER LES POPULATIONS À LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION, QUELQU UN QUI DEVIENT SUBITEMENT RICHE EST BIEN VU PAR LA POPULATION, QUI DOIT DÉNONCER MÊME DANS L ANONYMA! IL FAUT QUE LE PEUPLE COMBATTE CE FLÉAU PAS SEULEMENT LE GOUVERNEMENT! LE PEUPLE EST VOLÉ, ALORS LE PEUPLE DOIT AGIR! LE PEUPLE DOIT DÉNONCER!😎

  2. “…Ce qui fait qu’on se perd en conjectures. Quels sont les fruits portés par le discours de la traque des corrompus et corrupteurs ? Cette lutte à fort battage médiatique doit avoir nécessairement produit un certain nombre de fruits. Ne pas en donner une quelconque visibilité serait fait preuve d’opacité pouvant entretenir des suspicions sources d’appréhensions….”
    VA A LA RECHERCHE DE L’INFORMATION, SINON PERSONNE NE VA VENIR TE LES FORUNIR DANS TON BUREAU…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here