La CDS-Mogotiguiya en terre mandingue de Kangaba : Pour un symbole plus fort avec des objectifs clairs et précis

0

La conférence des cadres du parti du Cheval blanc se tiendra très bientôt à Kangaba, selon le président des jeunes du parti Zoumana Traoré.

C’était au cours d’un entretien qu’il a bien voulu nous accorder et au cours duquel, il a affirmé que ladite conférence se déroulera dans un format assez réduit, c’est-à-dire avec une faible participation des délégués des différentes structures du parti. « Nous pensons que cela n’enlèvera rien à la qualité et la pertinence des recommandations issues de nos travaux. Mais pourquoi Kangaba ? C’est pour manifester en premier lieu notre profond attachement et celui du parti à cette terre du Mandé chargée de notre histoire commune.  Nous pensons également que cette rencontre sera aussi une belle occasion pour nous, les responsables du parti, d’encourager et de féliciter pour leur profond engagement militant et citoyen, les cadres politiques et militants de la CDS de cette région et de pouvoir attirer par la même occasion les nombreux sympathisants à intégrer les structures du parti, dans toutes les communes de Kangaba. Notre nouvelle ambition est d’élargir le maillage électoral du parti dans toutes les grandes agglomérations du pays. Nous avons pris l’engagement que dans quelques années, la région de Bougouni ne sera plus la seule « terre naturelle d’élection » de la CDS-Mogotiguiya de son président-fondateur, Mamadou Blaise Sangaré, ce visionnaire politique doublé du tribun hors-pair, lequel aura fait de la Cité de Banimonotié, le principal bastion électoral du parti depuis plusieurs années ».

Promoteur d’écoles privées, Zoumana Traoré, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a plutôt inscrit son combat politique dans la lutte contre l’ignorance sociale et l’analphabétisme sous toutes ses formes. En effet, les merveilleux résultats acquis au cours des examens du DEF et du baccalauréat sont la merveilleuse illustration de son opiniâtreté et de sa détermination de tous les instants à éradiquer définitivement ce fléau de l’obscurantisme. Mais en plus de l’éducation scolaire de nos enfants, «l’avenir de demain», il existe également selon lui, d’autres pans de la société tout aussi prioritaires qui méritent aussi d’être inscrits au cœur de nouvelles réflexions sociales et politiques en vue de les intégrer dans les programmes de campagne de chaque candidat aux élections communales, une élection de proximité par excellence.

Candidat malheureux aux élections législatives de 2018 (cette commune n’a droit qu’à un seul député), Zoumana Traoré travaille depuis plusieurs années sur des projets de développement susceptibles d’améliorer les conditions de vie des populations de sa commune et invite par conséquent tous les électeurs à partager ensemble sa vision claire, lucide et équilibrée dans la recherche des solutions pérennes et  mieux appropriées aux besoins et préoccupations de la commune (assainissement, alphabétisation, infrastructures routières, centres de santé, problèmes d’eau potable).

Pour mener effectivement à bien ce séduisant combat, le parti compte désormais  sur des hommes et des femmes pétris de grandes qualités sociales et humaines, mais surtout très engagés au plan politique et local pour une promotion du parti sur l’échiquier national.

B CAMARA.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here