Mali: avec peu de temps imparti à la transition, les Etats Ouest-Africains prônent le réalisme

25

Le médiateur des Etats d’Afrique de l’Ouest au Mali a indiqué mercredi que les autorités risquaient de devoir fixer des priorités étant donné le peu de temps qui leur reste pour mener à bien une transition censée ramener les civils au pouvoir début 2022.

“Un aspect crucial qui devrait guider un gouvernement qui dispose de très peu de temps, c’est la gestion de ce qui est idéal et de ce qui est faisable dans le délai imparti”, a dit devant la presse à Bamako Goodluck Jonathan, médiateur de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) dans la crise malienne.M. Jonathan a mené de dimanche à mercredi une mission d’évaluation de la transition ouverte après le putsch du 18 août 2020.

Les militaires qui continuent à dominer les autorités de transition installées en septembre-octobre se sont engagés à rendre au bout de 18 mois le pouvoir à des civils élus. Les autorités viennent d’annoncer un calendrier électoral, avec un premier tour d’élections présidentielle et parlementaires le 27 février 2022, ainsi qu’un référendum constitutionnel le 31 octobre précédent.

Le doute persiste quant à leur capacité à tenir leur programme, a fortiori dans un contexte où les violences jihadistes et autres continuent sans relâche, où la contestation politique se fait jour à nouveau et où s’agrègent les signes de grogne sociale.Un membre de la délégation de M. Jonathan et haut responsable de la Cédéao, Francis Béhanzin, a paru envisager que les autorités renoncent à certains objectifs.

La mission leur a demandé “de voir les réformes prioritaires qui pourraient être engagées, parce que 18 mois, c’est très peu (et que) nous sommes déjà au bout de 10 mois”, a-t-il dit l’AFP. Il s’agirait de “faire une hiérarchisation des priorités, voir si une révision constitutionnelle est possible, voir si le découpage territorial est possible. Et mettre en place les lois électorales qui pourraient permettre d’avoir une élection crédible”, a-t-il dit.“

Le communiqué final de la mission exprime la “satisfaction” du médiateur devant “des progrès remarquables réalisés” dans la mise en oeuvre des recommandations de la Cédéao. Mais, devant la presse, M. Jonathan a exprimé sa préoccupation face à la résurgence de crispations politiques.

Le Mouvement du 5-juin, collectif qui fut en 2020 le fer de lance de mois de contestation achevés par le putsch, a réclamé la semaine passée la “dissolution” du gouvernement de transition, ou encore la “relecture” d’un important accord de paix avec certains groupes armés.M. Jonathan a appelé tous les acteurs à travailler “main dans la main”. Dans une période aussi délicate, “l’intérêt supérieur du Mali est ce qui doit prévaloir”, et “n’adoptons pas des positions extrêmes”, a-t-il déclaré.

Commentaires via Facebook :

25 COMMENTAIRES

  1. Je partage des extraits de l’intervention de Tiébilé Dramé à la rencontre des acteurs politiques avec le Président Goodluck Johnattan à l’Hôtel Salam, Bamako le 11 mai 2021; des recommandations que je partage entièrement:
    ” Nos remerciements vont à vous, Monsieur le Président et à votre délégation, pour l’énergie et la détermination avec lesquelles vous accompagnez les Maliens à trouver une issue à la présente crise.
    Lors de notre précédente rencontre, le 11 janvier dernier, il y’a exactement quatre mois, ma délégation insistait sur la nécessité de la concertation et du consensus sur les questions majeures de la période transitoire. Elle a aussi insisté sur la nécessité de se concentrer sur l’essentiel, au regard de la fuite du temps, celui-ci n’étant pas notre allié. Il l’est encore moins aujourd’hui. A dix mois de la fin annoncée de la Transition.
    Faut-il rappeler les questions majeures de la Transition ?
    1- la lutte contre le terrorisme et l’insécurité ;
    2- la lutte contre l’impunité ;
    3- l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale : sa mise en œuvre et sa relecture telles que décidées par le Dialogue national inclusif et les concertations de septembre 2020;
    4- la relecture de la constitution de février 1992;
    5- la réorganisation territoriale ;
    6- l’organisation d’élections crédibles par un organe unique et consensuel tel que plébiscité par le Dialogue national inclusif de décembre 2019 et les concertations nationales de septembre 2020.

    Au regard du temps perdu, il revient aux forces vives dont les représentants sont désormais réunis au sein du Comité d’orientation stratégique sur les réformes politiques et institutionnelles (COS-RIP) de déterminer l’étendue et le rythme des réformes à entreprendre.

    Pour notre part, il nous semble qu’il faut se concentrer sur l’organisation de la présidentielle et des législatives, et s’atteler aujourd’hui et maintenant, sans perdre de temps, à la conduite des réformes relatives à la tenue d’élections crédibles.

    Pour nous, dans cette perspective, le maintien du statuquo ante, à savoir l’organisation des élections par l’ Administration, est porteur de soupçons, de crispations, de tensions et de nouvelles contestations. Il faut y renoncer.

    Entre le statuquo ante et l’organe unique voulu par tous mais dont la mise en place est impossible compte tenu des délais, il y a un le temps pour créer une structure transitoire qui ne nécessite pas la révision de la constitution, qui sera présidée par une personnalité consensuelle et qui utilisera les infrastructures existantes de la DGE et de l’ Administration.

    Sur la réorganisation territoriale, nous pensons qu’elle requiert un large consensus résultant de larges concertations et du temps. Les élections pour doter les collectivités décentralisées d’organes délibérants ne pourraient être envisagées qu’après une réorganisation territoriale mûrie et concertée.

    Il en est de même de la révision de la constitution : elle est nécessaire mais elle ne saurait se faire dans la précipitation. Elle exige de larges discussions, de la pédagogie et du consensus. Il faut prendre toutes les dispositions pour éviter une impasse politique que représenterait un éventuel résultat négatif du référendum.

    Pour terminer, je voudrais demander aux camarades du M5 de rejoindre les autres forces vives du pays au sein du COS-RIP afin que les réformes reposent sur le consensus le plus large.”

    Sincèrement

    • COS-RIP
      COS -Rest In Peace!
      CONSENSUS de la MAGECRATIE NOSEABONDE!

      NI TIEBLEN NI CHOGUEL NE DEVRAIENT PARLER DE RIEN AU MALI! VRAIMENT!

      • L’ONCLE AG AZAMANE a donné sa position sur l’intervention de Tiéblé Dramé en écrivant “qu’il partage les recommandation de Tiéblé Dramé sur le sujet”.

        La position de AG AZAMANE SUR L’INTERVENTION de T. Dramé est qu’il est d’accord sur les urgences-priorités listées par Téblé Dramé pour les 8 prochains mois restants pour clore la Transition.

        Contrairement à mon présumé fiston, que j’engage à sortir de cet “anonymat exprimé en un texte long”, pour au moins savoir quel ce neveu, je n’ai rien à reprocher à Tiébilé Dramé et à Chogel Maïga qui, tels de vieux guerriers politiques “blanchis sous le harnais”, qui estiment ne pas aller à la retraite politique qui n’a pas d’âge, sont dan leurs rôles d’anciens ministres-chefs de Partis Politiques Majeurs qui ont “pignons sur rues” (PARENA, UDPM), des militants, des carrières politiques à achever, des opinions qu’ils expriment librement sur la vie de la Nation et ne sont pas des “Partis affidés-mange-zamé chez le PR du moment!

        Sincèrement

  2. Après une période de Transition tumultueuse, Il sera très difficile de trouver un Homme intègre et compétent capable de diriger un pays divisé en deux: le Mali independant du Sud dominé par les militaires accrochés aux pouvoirs et le Mali occupé par les jihadistes d’Iyad Aghaly et alliés qui veulent créer un Khalifa dans le Nord. Entre les deux, au centre, se trouve le fief (royaume) d’Amadou Kouffa, cet homme “introuvable” et de tous les dangers…qui disparait des radars comme un Ghost.

    • La division est voulue, impose’e et maintenue! Ce sont des maliennes et des maliens qu’on utilise pour atteindre ce but! Il y a deux questions qui se posent:
      1- What are you willing to pay, so they will end what they are doing?
      2- Faut- il mettre fin a’ certaines liberte’s afin de pouvoir mettre l’ordre dans la maison Mali?

      • Oui en effet pour avancer le Mali a besoin qu’un terme soit mis a certaines des libertes et que l’ordre revienne a la maison

  3. https://www.youtube.com/watch?v=_Uw7Gf_IM3E
    Bonne fete de Korite a’ ta cherie Amy!
    DOCOTORONI DJENENA, DITES A’ AMY-JOLIE QUE JE LUI DONNERAI L’EQUIVALENT DE $200 EN FCFA SI ELLE ACCEPT DE PRENDRE SON VACCIN CONTRE COVID-19.
    DJENEBA, JE TE REMERCIE POUR CE QUE TU FAIS! C’EST BIEN CELA LE MALI QUE NOUS AIMONS!

  4. COULIBALY yacouba W
    Si les maliens veulent remettre ce pays sur le bon chemin,après l’avoir dévié avec l’élection d’IBK en 2013,ils doivent faire le mea culpa concernant ALPHA OUMAR KONARÉ.
    Il vous a laissé un pays bien géré le 8 juin 2002 avec des insuffisances plus liées à la LOI FONDAMENTALE en vigueur qu’à la qualité des hommes politiques au sommet de l’Etat.
    Il s’agissait de gérer ces insuffisances.
    On ne l’a pas fait.
    Elles ont continué à s’intensifier.
    Les ennemis du Mali en ont profité.
    Ils sont en connexion avec certains ASSOIFFÉS de pouvoir.
    La situation du Mali ne peut que se dégrader tant que la souveraineté est entre parenthèses depuis 2012
    Il faut la reprendre par des mobilisations gigantesques et continues.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  5. Sangre
    Quand on dit tenir compte de L’ESPRIT du M5-RFP,c’est mettre fin à ce que tout le monde constate avec les COLONELS c’est à dire la pratique de la gouvernance d’IBK qui s’intensifie.
    ON A ÉVITÉ LE MOUVEMENT DU M5-RFP POUR FAIRE CE POUR QUOI ON A ÉJECTÉ IBK ET SON CLAN.
    Autour d’IBK s’est formé plusieurs clans quand il a pris le pouvoir en 2013.
    Plusieurs clans ont pensé favorisé l’arrivée d’IBK au pouvoir convaincu que si c’est ATT qui devrait organiser les élections IBK ne serait jamais PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE.
    Un de ces clans a profité des mouvements sociaux pour s’emparer du pouvoir inspiré par le NEOCOLONISATEUR.
    Il avait plus intérêt à affaiblir Le M5-RFP qu’à collaborer puisqu’il n’est pas intéressé par la satisfaction des INTÉRÊTS SUPÉRIEURS de la nation.
    À PARTIR DU 5 JUIN 2020,IL Y A EU DES MOUVEMENTS POUR FAVORISER L’ÉMERGENCE D’UN AUTRE SYSTÈME DÉMOCRATIQUE QUE CE QU’ON A CONNU DEPUIS 1992.
    Certains acteurs du mouvement ont pensé qu’il ne s’agissait que de provoquer la démission d’IBK,ont abandonné le mouvement pour suivre les COLONELS faisant le jeu stratégique pensé par inspirateurs des militaires.
    Le M5-RFP est affaibli permettant aux COLONELS d’exercer librement le pouvoir.
    Ceux qui sont restés au M5-RFP sont des hommes politiques aguerris par des pratiques politiques de plusieurs décennies,ont compris qu’il faut laisser le temps faire son action permettant aux maliens de découvrir les intentions des militaires qu’ils ont pensé meilleurs aux hommes politiques sur la scène publique depuis 1991.
    Moins de dix mois,L’OPINION PUBLIQUE est aussi révoltée qu’au même moment l’année passée.
    La stratégie des animateurs actuels du M5-RFP est entrain de porter ses fruits.
    Au sommet de l’Etat,on s’en aperçoit d’où cette rencontre de BA NDAW.
    Elle peut aussi être une autre stratégie pour encore affaiblir le M5-RFP car les inspirateurs des COLONELS ne sont pas motivés à favoriser la souveraineté du peuple.
    Ils veulent imposer un LAQUAIS.
    Le M5-RFP a son salut dans le regroupement des FORCES VIVES DE LA NATION AUTOUR DE L’ESPRIT QUI MOTIVE LE MOUVEMENT DEPUIS SA CRÉATION.
    La REFONDATION DE L’ÉTAT est partagée par trop d’associations et de PARTIS POLITIQUES.
    Il faut les associer sans qu’ils soient dans le comité stratégique du M5-RFP.
    Il s’agit d’affronter les ENNEMIS du PEUPLE MALIEN parmi lesquels IBK et ses tombeurs COLONELS.
    Si on ne touche pas aux dossiers produits pendant la présidence IBK,ça veut dire que les COLONELS restent fidèles à IBK.
    Ils sont du même monde.
    C’est ce monde que le peuple doit dégager par des mobilisations gigantesques et continues sur toute l’étendue du territoire.
    Il y va de la survie du Mali en sa forme actuelle.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  6. Nous croyons très sincèrement que les priorités commencent par les concertations réelles entre les vrais et bons fils et filles de la nation au lieu de mettre des amis çà et là et croyant qu’on est sur la bonne ligne. Quoi que 1991 soit un échec à cause des mauvais comportements d’Alpha Oumar KONARE et ses acolytes, il y avait de très bonnes concertations entre les acteurs, mais la tenure des évènements pour la mise en œuvre des résultats de ces concertations était devenue un véritable fiasco. Le cas d’aujourd’hui est le contraire et nous allons vers un dérapage total de la transition, cela est sans aucune équivoque. Nous sommes très sûrs que pour cette transition la montagne accouchera d’une souris, cela est très certain, car nous voyons trop de bêtises au cours du déroulement de cette phase transitoire. Nous sommes dans la gueule du loup.

  7. Est ce que l’ histoire se répète ou c’ est le changement pour la bonne gouvernance qui a commencé ? Moi j’ avais pensé que le changement pour la bonne gouvernance avait commencé surtout quand Assimi Goïta a dit qu’ils n’ont pas droit à l’erreur , mais on me dit l’ histoire se répète : des copines qui circulent en V8 , de l’ argent par ci par là ?
    Je pose la question à Sangare , Kinguiranke et le Roi Biton de Segou parce que je reconnais que vous êtes capables de m’ informer malgré que l’ on soit pas d’ accord sur certains points et que vous aimez le Mali comme moi !

  8. COUSIN BITON!

    DJONI YE I LA SAALI BI?
    AMERIKI FAA LEN BE WARIGNINILAW LA!
    WARI YE SILAMEHW TCHAAMAN KA ALA YE!

    AMERIKI ALMAMIW NI MALI ALMAMINW BEH WARIGNININAW YE!

    COUSIN, I BE ALMAMI YA KE I KA DOUGOU LA WA! I BE LAKALAKATOW LA SAALI WA? OU BE DOLLARI TCHAAMAN DI I MAA WA?

    🙂 FAIRE DES ESCLAVES , OU FAIRE DES DISCIPLES, VOILA LA FACON LA PLUS RAPIDE DE DEVENIR RICHE AU MONDE! L HOMME CREE LA RICHESSE< ET [email protected] IL TE LA DONNE PAR FORCE OU PEUR, C EST FANTASTIQUE NON, COUSIN 🙂

    • QUE FAITES-VOUS DE CONQUERIR AVEC LES ARMES ET SE DECLARER PROPRIETAIRES DES HOMMES ET LEURS TERRES?
      JE PRIE POUR QUE ALLAH KA YAFA IMA, KA ILADON ALDJANA KONO!

  9. In best interest of many of Africa’s undeveloped nations duty of Transition Government should be to fulfill two primary conditions that interact. It is to keep order plus establish governing plus military infrastructure that allows incoming to be government to efficiently, timely plus sufficient beneficially progress nation. What it takes to keep order plus establish governing plus needed military security infrastructure vary from nation to nation but goal should be as set which is in line with region if not each individual nation becoming world class able to be self sustaining plus self sufficient.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  10. Cousin et Dah, la France va bien et est capable de resoudre ses problemes!
    Utulisez vos energies pour aider le Mali a’ trouver des solutions a’ ses problemes!

    • LES PROBLEMES DU MALI SONT L ISLAM DES ARABES ET LE CFA/LANGUE/INFLUENCE DE LA FRANCE!

      TOUT CE QUE NOUS DEVONS FAIRE C EST RESOUDRE CES PROBLEMES PRIORITAIRES!

  11. UN COUP D’ETAT EN FRANCE EST UNE BONNE CHOSE POUR QUE LES FRANCAIS COMPRENNENT EUX AUSSI LA POLITIQUE FRANCAISE EN AFRIQUE QUI EST A LA BASE DE NOMBREUX COUP D’ETAT EN AFRIQUE ET DANS LE MONDE.

    • LE VRAI PEUPLE FRANCAIS SE REVEILLE ENFIN!
      LES ELITES CIVILES SONT FAUX_FRANCAIS, ILS SE DISENT QU EN MAINTENANT LE VRAI PEUPLE FRANCAIS EN CAGE ET LE NOURRIR DU MALHEUR DES AFRICAINS , CONTINUEAR A JAMAIS!

      🙂 AFRICAINS, PLUS VOUS RESERVEZ POUR VOUS MEMES MOINS LES ELITES FAUX_FRANCAIS SERONT DANS DES TROUBLES, CAR LE PEUPLE FRANCAIS EN CAGE , DEMANDE PLUS ET PLUS, LES EL’ I-TES NE POURRONT PAS TENIR! 🙂

        • COUSIN!
          KAAFRIHW TE SALI:)
          QUFAAROHW BE DJOW (LOIS) DE SON!
          AWN BE DJOW KO! ANW BE LADAW BATO! ANW KLEN LEN DO!
          ANW TE TOUKOU MAA KOH! MADOU YEH MAA, ISSA YE MAA! MOUSSA MAAH

          BI TEH SOHNI DON YE!!

          (Au Mali, des gens se protituent, volent et tuent pour celebrer cette fete, et d autres, j en suis epargne’, cousin, meme au Mali nous (ma famille a moi avec mes enfants et ma femme) ne celebrons pas ces .
          fetes)
          ANW LAFIYA LEN DO!

          QUFAAROHW, VOYANT COMMENT ILS S’ ENTRETUENT EN ‘TERRES SAINTES’ , CA FAIT VOMIR! LA TERRE DES COUPE_TETES! 🙂 QUELLE SAINTETE? HAHAHAHA!!!

          • Mr ou Mme , vous confondez islam et mauvais musulmans qui compromettent l’ islam par leurs mauvais comportements !

  12. La colère contre d’anciens généraux qui mettent en garde contre une “guerre civile” en France

    Le gouvernement français a condamné une lettre ouverte signée par des officiers d’active, selon laquelle le pays se dirige vers une “guerre civile” en raison de l’extrémisme religieux.

    Environ 1 000 militaires, dont une vingtaine de généraux à la retraite, ont signé la lettre.

    Ils reprochent aux “fanatiques” de créer des divisions entre les communautés et affirment que les islamistes prendront le contrôle de parties entières du territoire national.

    Les ministres ont condamné la missive publié dans un magazine d’extrême droite.

    La lettre a été publiée pour la première fois le 21 avril le jour du 60e anniversaire d’un coup d’État manqué en France.

    “L’heure est grave, la France est en péril”, ont déclaré les signataires.

    “La Chine est définitivement en train de se refermer, on se croirait à nouveau dans les années 90”
    Pourquoi la crise du Covid en Inde devrait inquiéter le reste du monde
    La dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle de l’année prochaine, a pris la parole pour soutenir les anciens généraux.

    Mais la ministre en charge des Forces armées, Florence Parly, a tweeté : “deux principes immuables guident l’action des militaires en matière de politique : la neutralité et la loyauté.”

    Elle avait auparavant prévenu que tout signataire encore en service dans l’armée serait puni pour avoir défié une loi qui lui impose de rester politiquement neutre.

    Que dit la lettre ?
    Elle met en garde le président français Emmanuel Macron, son gouvernement et les députés contre “plusieurs dangers mortels” qui menacent la France, notamment “l’islamisme et les hordes de la banlieue”.

    Les signataires accusent ensuite “un certain antiracisme” de diviser les communautés et de chercher à créer une “guerre raciale” en attaquant des statues et d’autres aspects de l’histoire française.

    Mahamat Déby Itno: premier discours à la nation dans un contexte de troubles

    Ils accusent également le gouvernement de chercher à utiliser la police “comme agents par procuration et comme boucs émissaires” en réprimant brutalement les manifestations populaires.

    “Il n’est plus temps de tergiverser, sinon demain la guerre civile mettra fin à ce chaos grandissant et les morts – dont vous serez responsables – se compteront par milliers”, conclut la lettre.

    Dans un pays qui compte plusieurs milliers d’anciens généraux sur les listes des retraités et des réservistes, le soutien de seulement 20 d’entre eux à un langage aussi explosif appelle à relativiser, déclare Hugh Schofield de la BBC à Paris.

    Néanmoins, le fait que la lettre ait été écrite est un signe de temps dangereux, et le soutien de Marine Le Pen signifie que les thèmes continueront à résonner dans l’année de campagne qui s’annonce, dit notre correspondant.

    Quelle a été la réaction ?
    Les membres de l’armée française, qu’ils soient en service actif ou réservistes, n’ont pas le droit d’exprimer des opinions publiques sur la religion et la politique, et Mme Parly a demandé que ceux qui ont signé la lettre soient punis.

    “Pour ceux qui ont violé le devoir de réserve, des sanctions sont prévues, et s’il y a des militaires d’active parmi les signataires, j’ai demandé au chef d’état-major des armées d’appliquer les règles. C’est-à-dire des sanctions”, a déclaré la ministre à radio France Info lundi.

    Mme Parly a cité le cas d’un ancien général de la Légion étrangère qui a été exclu de l’armée pour avoir participé à une manifestation contre les migrants à Calais.

    Pourquoi le timing est-il important ?
    La ministre de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a déclaré à France Info qu’elle “condamnait sans réserve” les généraux “appelant au soulèvement.

    Facebook contre Apple : la nouvelle fonctionnalité de l’iPhone qui crée un conflit entre les deux géants de la technologie

    Le coup d’État manqué impliquait des généraux cherchant à empêcher l’Algérie – alors colonie française – d’accéder à l’indépendance.

    Mais la politicienne nationaliste française Marine Le Pen a salué la lettre, appelant les généraux à la rejoindre dans “la bataille de la France”.

    Sa réponse est intervenue le même jour qu’une attaque mortelle au couteau dans un commissariat de police au sud-ouest de Paris, qui est traitée comme une possible attaque terroriste.

    line
    Pourquoi Marine Le Pen a soutenu la lettre
    De nombreux médias français s’étonnent que Marine Le Pen ait apporté son soutien aux généraux.

    L’amitié avec les putschistes en puissance est la spécialité de son père. C’est lui qui était proche des durs anti-gaullistes d’il y a 60 ans. C’est lui qui aimait flirter avec l’illégalité. Pas Marine et son Rassemblement national new-look.

    Alors, a-t-elle fait un mauvais calcul ? Certains le pensent.

    • JE NE SAVAIS PAS QUE TU FAISAIS LA PUBLICITE’ POUR LES IDIOTIES ET LES IDEES TORDUES DU FRONT NATIONAL!!!!

      • LE FRONT NATIONAL?
        C EST AU MALI? J Y ADHERERAI VOLONTIER!
        JE N AI RIEN A FOUTRE AVEC CES GENS EN FRANCE, JE VEUX DIRE QUE LES GENERAUX ONT RAISON, ILS N ONT RIEN A FOUTRE AVEC MARINE LE PEN! ABSULUMENT RIEN A FOUTRE! NE LES COLOREZ PAS< MOI J AI SEULEMENT MA CONSCIENCE DHOMME LIBRE:) JOIN LES HOMMES FEMMES LIBRES, COUSIN!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here