Palais de la Culture : pour la paix, le PSDA mobilise du grand monde

0

Le Parti social-démocrate africain (PSDA) a mobilisé des milliers de personnes, ce samedi 20 mars 2021, au Palais de la Culture, à l’occasion du meeting « pour la paix et la stabilité au Mali ». C’était en présence du chef de cabinet du président de la transition.

-maliweb.net- Une rencontre des ‘’frustrés’’ de la République. L’appellation sied à ce meeting qui a regroupé plusieurs collectifs et associations qui s’estiment léser par les autorités de la transition. Les plus représentatifs étaient le Collectif national des Acteurs des Marchés du Mali (CNAM-Mali) et le Collectif des déguerpis de la zone aéroportuaire de Bamako-Sénou.

«Si je devais m’en tenir à ce que j’ai sur le cœur, je ne serai pas là », a indiqué Abdoulaye Cissé, président du CNAM-Mali. Les membres de ce collectif – commerçants – dénoncent la spéculation foncière dont fait l’objet les espaces publics notamment les marchés. En plus, des particuliers, le CNAM- Mali accuse le gouvernement de la transition de faire construire les marchés « sans aucune consultation préalable ».

Venus nombreux au meeting, les déguerpis et les menacés de démolition dans la zone aéroportuaire constituaient 90% des occupants de la salle Bazoumana Sissoko, avec ses 3 300 places assises. Tout de rouge vêtu et/ou un foulard rouge sur la tête, les habitants des 11 villages touchés par l’Aéroport de Bamako ne veulent plus entendre parler de démolition.

« Nos villages existent depuis plus de 300 ans », a indiqué Aboubacar Sidiki Kanta, porte-parole du Collectif des déguerpis. Aux dires de Kanta, « C’est par la cola qu’un espace a été donné par nos parents aux premières autorités du Mali indépendant», a rappelé le porte-parole. Et de plaider : « nous ne voulons plus entendre parler de la démolition de nos maisons ».

 Prenant la parole, le président du Parti social-démocrate africain, Ismaël Sacko, a placé la cérémonie dans son contexte. En sa qualité de Chargé de mission à la présidence de la République du Mali, Sacko informe avoir préalablement reçu les responsables des différents collectifs à Koulouba. « Nous avons estimés organiser ce meeting pour donner la parole à tous dans le cadre du dialogue social ». « Personne n’a intérêt à ce que la transition échoue » a affirmé Ismaël Sacko. Et de promettre « la transmission des différents messages » au président de la transition.

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here