Première conférence des cadres de l’Alliance Républicaine : l’accord politique de gouvernance et le dialogue politique national au cœur des débats

0

La première conférence des cadres de l’Alliance Républicaine pour le Progrès (ARP) s’est déroulée le samedi 27 juillet au CRES de Badalabougou. C’était sous l’égide de son président Tiéman Hubert Coulibaly.

maliweb.net – Au cours de la journée, les cadres des différents partis politiques et mouvements associatifs de l’Alliance Républicaine pour le Progrès (ARP) plancheront sur les questions intéressant la vie de la Nation. Son président, Tiéman Hubert Coulibaly, a dès l’abord prévenu qu’il n’y aura aucun sujet tabou. Il a dans ce cadre  invité les participants à dire tout. Cela, dit-il, permet aux dirigeants que nous sommes d’avoir des outils nécessaires pour travailler en votre nom.

Tiéman Hubert Coulibaly s’est également prononcé sur la signature de l’Accord Politique de gouvernance, la prorogation du mandat des députés et le dialogue politique national. Sur le premier point, le président de l’ARP et par ailleurs président de l’UDD (Union pour la Démocratie et le Développement) a déclaré que l’Accord politique est un cadre qui permet aux acteurs politiques de travailler ensemble.  Ce qui permettra, selon lui, d’apaiser le  climat politique sans lequel toutes les réformes seront vouées à l’échec. D’autant que pour Tiéman Huber Coulibaly, il faut prendre garde pour que notre pays puisse résister à la crise. Tout en se réjouissant de  sa signature et de sa mise en œuvre, l’ancien ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a plaidé pour l’ouverture la plus large possible.

Par rapport au deuxième point, le Président de l’ARP a affirmé avoir soutenu la prorogation du mandat des députés. « C’était le moyen le plus simple pour nous », a-t-il confessé. Cependant, prévient le patron du parti de la Colombe, l’ARP n’accorde pas de blanc-seing. C’est pourquoi, il invite le gouvernement à se mettre au travail afin d’atteindre les objectifs fixés.

Sur le dialogue politique national, Tieman Hubert Coulibaly dit fonder beaucoup d’espoir sur sa tenue. Il a pour cela demandé aux participants de donner beaucoup d’outils au directoire de l’ARP.

Enfin Tieman Hubert Coulibaly est largement revenu sur les objectifs et le contexte de création de l’Alliance politique. C’est ainsi qu’il a tenu à lever toute équivoque. « L’ARP ne vise personne. Nous sommes pour le Mali », a-t-il insisté. Et Tieman Hubert Coulibaly veut que cela que tienne pour dite une fois pour toute. Ce qui constitue une façon pour lui de répondre aux critiques, doit-il affirme d’ailleurs accepter. Même s’il estime que beaucoup d’entre elles ne sont pas fondées.

Avant de terminer, Tiéman Hubert Coulibaly a précisé que l’ARP soutient le président de la République et l’action gouvernementale. Il convient de rappeler que l’ARP est un regroupement politique composé de plus d’une dizaine de partis politiques et de mouvements associatifs.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here