Refondation du Mali : Le CNT invité à jouer un rôle prépondérant

0

Le Centre International de Conférence de Bamako (CICB) a abrité, les 28 et 29 juillet 2021, une session d’orientation des membres du Conseil National de Transition (CNT). Cette session est organisée grâce à l’appui des partenaires techniques et financiers (dont entre autres la MINUSMA, le NDI, le PNUD, l’ONU-FEMMES, le NIMD, ARGA et plusieurs autres structures nationales et internationales). L’objectif général de cette session est de renforcer la connaissance et la compréhension des Conseillers du CNT sur leurs rôles et responsabilités en matière législative, de contrôle et de représentation sous l’angle des priorités des citoyens (groupes vulnérables, les jeunes, les femmes, les personnes vivant avec handicap) et du renforcement de la Démocratie et de l’Inclusion au Mali. Au cours des travaux de cette session, le CNT a été invité à jouer un rôle capital pour la refondation du Mali à travers des réformes nécessaires.

Les cérémonies d’ouverture et de clôture des travaux de cette session étaient présidées par le 1er vice-président du CNT, Assarid Ag Imbarcaouane, en présence des autres membres du CNT, des Partenaires Techniques et Financiers (PTF), en l’occurrence Daouda Coulibaly du PNUD, Dr. Badiè HIMA du NDI, Mahamadou Cissé de NIMD, et bien d’autres. Au cours de la cérémonie d’ouverture, le président du comité de pilotage des activités d’appui au CNT, Nouhoum Sarr, a fait savoir que le Mali traverse une période difficile et exceptionnelle. A cet effet, il a invité les uns et les autres à œuvrer pour faire face aux défis du moment. « Le partenariat entre les organisations internationales et les différentes législatures s’est hissé au rang d’allier indéfectible du processus de construction, de renforcement et de consolidation des institutions démocratiques », a-t-il dit.

A sa suite, le représentant des PTF, Daouda Coulibaly du PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement), a indiqué que le processus de refondation dans lequel est engagé le Mali implique un rôle capital du CNT. « Qu’il s’agisse de la révision constitutionnelle, de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, la réforme électorale, la réforme du secteur de la sécurité, etc., le CNT est appelé à jouer un leadership éclairé et déterminé pour leur succès », a-t-il dit. Enfin, Daouda Coulibaly dira que les PTF sont engagés à accompagner le CNT pour une Transition réussie au Mali. Quant au 1er vice-président du CNT, Assarid Ag Imbarcaouane, il a mis l’accent sur les différentes thématiques développées par les experts, entre autres : La fonction de représentation, de législation et la fonction de contrôle de l’action du Gouvernement; L’utilisation des technologies d’information et de communication dans le travail législatif (TIC) ; La législation et la budgétisation sensible au Genre ; La Réforme du Secteur de Sécurité : enjeux et défis ; la réforme électorale : enjeux et défis ; L’élaboration de la nouvelle Constitution et les enjeux de la refondation de l’Etat et de la Démocratie ; La réforme du secteur de l’Éducation etc.

Au cours de la cérémonie de clôture tenue le jeudi 29 juillet 2021, toujours au CICB, Assarid Ag Imbarcaouane a remercié les uns et les autres pour la tenue de cette session d’orientation des membres du CNT. Avant de signaler que les réformes politiques et institutionnelles sont prévues pour bientôt. «On va voter les textes qui conviennent aux populations maliennes…le CNT a pour mission de faciliter l’organisation d’élections libres transparentes et crédibles dans notre pays », a-t-il dit.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here