Réformes politiques et institutionnelles pendant la transition : La coalition EPM accorde ses violons

0

La salle de conférence de l’hôtel Meava Place a abrité, le samedi 13 février 2012, l’atelier de réflexion sur les réformes politiques et institutionnelles pendant la transition, initié par l’Alliance Ensemble pour le Mali (EPM). Cet atelier était  placé sous l’égide de son président, Dr. Bokary Tréta.

Dans son intervention, Adama Tiémoko Diarra, Directeur scientifique de cet atelier, a affirmé que l’objectif de cette journée  de réflexion est de permettre à  l’Alliance  «Ensemble pour le Mali» (EPM) de faire des propositions concrètes aux autorités de la transition, des propositions qui sont en adéquation avec le délai de la transition.

De son côté, le représentant-résident  de  NDI (Institut National Démocratic) au Mali, Monsieur Badié Hima, a salué la pertinence et l’actualité du sujet ou des sujets qui sont abordés lors de cette rencontre. Il a également rappelé que ces sujets qui sont discutés lors de cet atelier, sont non seulement des sujets d’actualité d’hier mais aussi des sujets de demain. Car, dit-il, «l’ensemble de ces sujets et de ces problématiques préoccupent ou ont préoccupé l’entièreté de la société malienne».

Il dit avoir aussi constaté  une unanimité qui est en train de se construire sur la création d’un organe unique et autonome de gestion des élections. Il a encouragé les acteurs à faire des débats approfondis pour trouver le système et le mode, les meilleurs, pour le Mali.  Il pense également que la représentation du Mali dans sa diversité dans les instances de prise de décision constitue une question majeure.

Monsieur Badié Hima estime que la publication des résultats des élections en ligne ou bureau de vote par bureau de vote est un gage de transparence, de visibilité et de traçabilité du processus électoral et des résultats. Il dit être sûr que la conduite des réformes, les débats inclusifs pour entendre l’ensemble des Maliens, l’ensemble des forces sociales, l’ensemble des forces politiques renforcent la démocratie malienne pour le bonheur de la population.

Dans son intervention, le président de l’Alliance «Ensemble pour le Mali», Dr. Bokary Tréta, a expliqué que cette journée de réflexion a été organisée par sa coalition en vue d’apporter sa contribution à la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles indispensables à la bonne organisation des élections transparentes, inclusives et crédibles au Mali.

L’ancien ministre du Développement rural a aussi affirmé que le besoin d’améliorer le cadre juridique et institutionnel de la troisième République et plus concrètement des élections au Mali s’est fait sentir dès la fin de la première mandature du président Apha Oumar Konaré et que plus récemment encore, la thématique  «Réformes politiques et institutionnelles» a été au centre des débats du Dialogue National Inclusif du 14 au 22 décembre 2019.

Il a aussi rappelé que leur regroupement (EPM) doit mettre tout en œuvre par tous les moyens légaux pour faire partager la position que la mission essentielle de la transition du Mali est de créer des conditions pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel normal ; réaliser la révision de la constitution, la relecture de la loi électorale, la loi organique et la charte des partis politiques ; organiser des élections générales propres, transparentes, inclusives et crédibles conformément aux normes standards internationaux.

Cet atelier a été marqué par la présence de différents partis politiques et regroupements de la société civile membres de l’Alliance, du représentant-résident du NDI au Mali et de plusieurs experts sur les différentes questions abordées lors de cet atelier.

Fadiala N. Dembélé/Stagiaire

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here