Réformes, refondation et transition : Un mandat présidentiel à Choguel ?

13

A l’entendre lors de ses sorties (il ne se prive pas de parler), le Premier ministre de Transition, Dr Choguel Kokalla Maïga, a visiblement besoin d’un mandat présidentiel pour…lancer le Malikura.

Le chef de l’Etat, le Colonel Assimi Goïta est plutôt discret. Et difficile donc de connaître toutes ses intentions. Ce n’est pas le cas du chef du gouvernement, un politique avisé, qui a plus d’un tour dans sa gibecière.

Dans sa sortie la semaine dernière à Ségou, lors de la cérémonie de clôture du Forum national sur l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes en milieu rural,  le Premier ministre de transition, Dr Choguel Kokalla Maïga a indiqué que les réformes, qu’il souhaite, doivent faire du Mali en Etat vertueux. Ambition louable ! Sauf qu’en démocratie, de telles ambitions meublent un projet de société en bonne et due forme. Lequel projet de société est proposé au peuple souverain lors d’une élection présidentiel. Et c’est lorsque ledit projet de société et son porteur, le candidat convainquent le peuple que celui-ci lui accorde son vote et le porte à la magistrature suprême du pays.

Pourquoi alors Dr Choguel Kokalla Maïga, qui a de si belles idées de réformer la gouvernance du Mali et en faire rapidement un Etat vertueux, a-t-il accepté de devenir Premier ministre de Transition ? Ses détracteurs diront même qu’il s’est battu de toutes ses forces pour occuper ce poste. Ce choix ne le prive-t-il pas à brève échéance de mettre en œuvre son véritable programme de gouvernement ? Puisque Choguel Maïga ne peut pas être candidat à la prochaine élection présidentielle, alors que l’homme veut changer le Mali…

En effet, à le croire, les réformes qu’envisage son Gouvernement « vont au-delà des aspects cosmétiques » de la gestion du pays. « Elles ne se limitent pas au seul besoin de relecture des textes fondamentaux de la République », déclarait-il le 13 novembre dernier à Ségou. Et le chef du gouvernement de souligner avec conviction : « Elles (ces réformes) concernent tous les fondements de notre société et tous les secteurs : Armée, école, santé, foncier, gouvernance, lutte contre la corruption et l’impunité, etc. Leur finalité est de repositionner le Mali sur une dynamique vertueuse, à travers des institutions fortes et légitimes à même d’assurer sa stabilité durable ».

Pour des réformes d’une telle envergure, qui touchent autant de secteurs de la vie nationale, l’on est tenté de dire que le locataire de la primature voudrait gérer le pays durant au moins un mandat présidentiel, soit au moins 5 ans. Le leader du parti MPR n’avait pas pu se faire élire à Koulouba pour changer le Mali. Mais, comme l’occasion fait le larron, il voudrait prouver aux Maliens de quoi il est capable en termes de gouvernance refondatrice. Il ne reste qu’à lui donner le temps nécessaire… Un an déjà, plus deux autres années ? Trois ans ? Un mandat présidentiel ? Pourquoi pas ! Aucun sacrifice n’est de trop quand c’est pour aller au Malikura. Ce que les chefs traditionnels et coutumiers sont venus dire de vive voix à Bamako, la semaine dernière ; s’offrir 10 ans de Transition ?

En outre, que devient le programme de gouvernement du prochain président de la République du Mali, celui-là qui sera élu par le peuple malien à l’issue de la présidentielle à venir ? Devra-t-il mettre son programme au placard, parce que le Premier ministre de Transition aura déjà fait adopter des axes de « réformes majeures »? Ne pourra-t-il pas remettre en cause des réformes qui n’auront pas son adhésion ? Pourtant le principe du parallélisme des formes pousse à juste voter des lois contraires à celles qui auront imposé des pratiques nouvelles que le nouveau principe du jour n’épouserait pas. Dommage  que Choguel est lui droit dans ses bottes et ce qu’il veut s’impose!

Et, par rapport à la polémique sur la prolongation de la transition, Dr Choguel Kokalla Maïga se montre porte-parole du peuple malien. « Qu’on dise à tout le monde que c’est aux Maliens de décider de leur sort ! Personne d’autre ne décidera de notre sort à notre place. Je reste droit dans mes bottes », a-t-il martelé. Comme quoi ce que le peuple veut, Choguel le veut !

Kassoum TOGO

Commentaires via Facebook :

13 COMMENTAIRES

  1. @Ag Moussa et ama, allez vous sortir de votre denie et respecter un homme respectable, Choguel a fait le bonheur de l’Afrique depuis qu’il est au pouvoir et il faut l’aider a constuire un Mali nouveau car il sait tres bien toutes les fautes. les aberrations, les idioties et tous les defauts qui ont amene le Mali la ou il est! L’idiot de RMS qui nous parle de Soni Aly Ber ou Askia Mohamed ne connait rien en l’histoire du Mali et arretons de rever de notre histoire pour constuire notre future au 21 eme siecle.

  2. Sauf que la force dont tu parles, tu ne l’as pas. Et là où tu vas la demander , les gens se fichent de toi . Tu comprends ce que je dis bien sûr. Ni ama ni Kinguiranke ne comprend ce que je t explique. Et tu sais cela.

  3. Sauf que la force dont tu parles, tu ne l’as pas. Et là où tu vas la demander , les gens se fichent de toi . Tu comprends ce que je dis bien sûr. Ni ama ni Kinguiranke ne comprend ce que je t explique. Et tu sais cela.

  4. Pour faire des réformes
    il faut de l’argent
    Il y a suffisamment d’argent au Mali en guerre. ???
    .Il y a déjà un problème avec le coton
    Les resources de l’extraction d’or sont-elles sécurisées ?

  5. ” … Pour des réformes d’une telle envergure, qui touchent autant de secteurs de la vie nationale, l’on est tenté de dire que le locataire de la primature voudrait gérer le pays durant au moins un mandat présidentiel, soit au moins 5 ans. Le leader du parti MPR n’avait pas pu se faire élire à Koulouba pour changer le Mali. Mais, comme l’occasion fait le larron, il voudrait prouver aux Maliens de quoi il est capable en termes de gouvernance refondatrice. Il ne reste qu’à lui donner le temps nécessaire… Un an déjà, plus deux autres années ? Trois ans ? Un mandat présidentiel ? Pourquoi pas ! Aucun sacrifice n’est de trop quand c’est pour aller au Malikura. Ce que les chefs traditionnels et coutumiers sont venus dire de vive voix à Bamako, la semaine dernière ; s’offrir 10 ans de Transition ?… ” …///…

    :
    Au moins un mandat présidentiel pour CHOGUEL… ? Pourquoi pas… !
    Et un mandat ou deux pour ASSIMI… ? Pourquoi pas… !
    Il reste maintenant à savoir dans quel “ORDRE”… ?
    A toi d’abord…, à moi ensuite. Ou à moi…, ensuite à toi…, comme Alpha Oumar KONARÉ et Feu Amadou Toumani TOURÉ.
    En attendant, il faut d’abord se dépêtrer des sanctions de la CEDEAO et de la COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE. Mais aussi sécuriser les Maliens et le Mali.

    Vivement le Mali pour nous tous à égalité de Droits et de Devoirs.

  6. Do not laws of Mali provide for Transitional Government Prime Minister who timely leave his post to campaign to become president? Thereof Prime Minister Choguel Maiga under circumstance of necessity to delay elections may meet time requirement for Prime Minister who leave his post to campaign to become president.
    We have too much going right with heads of transitional government leading us to speak of fucking it up?
    What foreigners are writer of this article kissing ass plus implying we should lead Malians astray from doing what is in their best interest? We had plus still have mess that is being cleaned up in steps plus stages. Do not be stupid plus fuck with that? Where is your approving side or do you put kissing foreigners asses above your survival?
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  7. KINGUIRANKE’ CHOGUEL SERA NOMME’ EMPEREUR SONNI ALI DU MALI! OUBIEN ASKIA MOHAMED SI CELA T’ARRANGE! O DE’ TE’ WA?
    SUR LES MILLIONS D’ELECTEURS AU MALI MOINS DE 70 MILLE ELECTEURS AVAIT VOTE’ POUR CHOGUEL!

  8. Mr Kinguirake c’est aujourd’hui que Chogeueule est au Mali ? De grâce un peu de réflexion , les maux dont souffre ce pays il fait partie des coupables , d’abord protégé de l’UDPM ces gens ont introduit le vol ,la gabegie, le pillage des ressources de pays , 3 à 6 mois sans payer les fonctionnaires et quel salaire ? Ensuite ton Chogueuele n’est que la gueule , bourse UNJM, dispensé du SNJ forme militaire par son mentor Amadou Daouda Diallo , puis imposé à la SOTELMA par le népotisme , plusieurs fois ministres sous tous les régimes démocratiques , quelle indignité quand ce type nous parle aujourd’hui de refondation ?Pire la comédie. Mr Kinguirake tu me fais pitié car tu n’as aucune culture pour analyser les faits merci pauvre type.

  9. Kiguiranke CHOGUEL EST RESPONSABLE PERSONNELLEMENT DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE. IL A SU JOUER LE ROLE DE COURTISAN DE LA PIRE ESPECE SOUS TOUS LES REGIMES. HIER IL DISAIT QUE CEUX QUI NE SUPPORTENT PAS IBK SONT DES HASSIDIS. C’EST PAS UN HOMME DE VERTU. C’EST PLUTOT UN PETIT ARRIVISTE POLITIQUE . IN CALCULATEUR AVIDE DE POUVOIR DEPUIS GMT.
    SI ASSIMI CONTINUES A ECOUTER CE MENTEUR ON VIENDRA DU NORD DU CENTRE ET DE L’OUEST POUR LES DELOGER ET LIBERER LA PEUPLE MALIEN DE LA DICTATURE.

    A BON ENTENDEUR SALUT.

    A PARTIR DE MAINTENANT JE N’INTERVIENS PLUS. ON SE PREPARE POUR PASSER A L’ACTION.

  10. Ag Moussa et ama, allez vous sortir de votre denie et respecter un homme respectable, Choguel a fait le bonheur de l’Afrique depuis qu’il est au pouvoir et il faut l’aider a constuire un Mali nouveau car il sait tres bien toutes les fautes. les aberrations, les idioties et tous les defauts qui ont amene le Mali la ou il est!

  11. Maliens , vous ne comprenez rien , ce Koukalani n’a aucune vision sauf rester au pouvoir, mais c’est Assimi qui me fait pitié, depuis que Cho gueule est là qu’est qu’il a fait pour ramener la sécurité ? Si ces fameuses assises sont possible qu’est ce qui peut s’opposer à l’organisation des élections ? Au juste le peuple c’est finalement qui ? Les laudateurs du jour ou leurs affidés ? C’est triste.

  12. HIER IL DECRIAIT LA MILITARISATION DU GOUVERNEMENT MAINTENANT IL DEFEND COMME UN DIABLE LA PERPETUATION D’UN TEL REGIME. LES DICTATEURS NE RESPECTENT QUE LA FORCE. IL FAUT INSTALLER BAMAKO DANS L’INSECURITE TOTALE. IL COMPRENDRA AINSI.

  13. SI CHOGUEL ET LES MILITAIRES S’ENTETENT POUR METTRE EN PLACE UNE DICTATURE MILITARO CIVILE IL FAUDRAIT LES DELOGER PAR LES ARMES. ON NE PEUT PAS PRENDRE TOUT UN PAYS EN OTAGE A COUP DE MENSONGES ET DE FABRICATION D’ARGUMENTS FARFELUS ET DE PROPAGANDE MENSONGERE. CHOGUEL N’EST PAS LE PEUPLE ET LE PEUPLE NE LUI APPARTIENT PAS.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here