Répression des manifestants: La CODEM dénonce l’usage « disproportionné de la force» et exige la démission du Premier ministre

9

Parti membre de la majorité présidentielle, la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) se dit « profondément préoccupée » par la situation socio-politique du pays en ce moment. Des responsables du parti ont tenu un point de presse, ce dimanche 12 juillet, au siège du parti à Djélibougou.

Maliweb.net- Dans leur communiqué lu par Amadou Aya, Secrétaire général Adjoint de la CODEM, le parti condamne d’abord les atteintes aux biens publics et privés. Le parti de l’ancien ministre Housseini Amion Guindo condamne aussi « l’usage disproportionné de la force», et demande  la libération de toutes les personnes arrêtées.

Sur les mesures annoncées par le Président de la République, la CODEM rappelle que ce dernier a le pouvoir de dissoudre l’Assemblée nationale, « et non une partie de l’Assemblée nationale par quelques manèges que ce soit».La CODEM demande la démission du premier ministre Dr Boubou Cissé «pour donner tout son sens et sa chance au consensus.»

La CODEM prévient qu’elle ne participera pas, en l’état actuel des choses, à un gouvernement non consensuel. Aujourd’hui, a expliqué Alassane Abba, secrétaire général du parti, la priorité n’est pas la formation du gouvernement. La priorité, a-t-il conclu, est plutôt de faire baisser la tension.

A Sikasso, la CODEM affirme que son siège a été saccagé par les manifestants, et le domicile de son président Housseini Guindo a fait l’objet de tentative d’attaque. En assurant sa position, la CODEM marque sa solidarité à la famille de l’imam Mahamoud Dicko.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Vous devez assumer, vous avez decide d’utiliser la violence a votre manifestation , il fallait s’attendre aux repercussions. Prochiane fois il faut manifester pacifiquement, c’est aussi simple que ca.

  2. Ils sont hypocrites, apres avoir brule toute la place ils se plaignent de l’usage de force. Arretez vous n’etes plus credible !

    • Donc pour vous répondre à la provocation c’est pour tiré pour tuer. Je vous rappelle qu’aucun bien ne vaut une vie humaine. Ceux qui détournent des milliards et qui ne ne sont pas inquiétés sont ceux la qui devraient être passés par les armes et non de simples manifestants.

  3. Si la manifestation etait pacifiste alors il n’y aurait pas eu besoin de faire usage de force policiere, c’est aussi simple que ca.

  4. Vraiment maliens soyons vigilants après le départ d’IBK une révolution nous attend , empêcher à tout prix ces fossoyeurs , malhonnêtes de revenir aux affaires, nous voulons d’autres générations de politiciens et non ces sangsues qui depuis belle lurette sont entrain de piller ce pays s’ils sont pas députés, ils sont ministres ou commissaire ou ambassadeurs etc., il faut voir le faux Yeah Samaké , dorénavant on ne veut plus ces vieilles têtes

  5. Le Codem est vraiment un parti alimentaires qui ne suit que la direction du vent.Pourtant IBK est toujour la et ce ne sont pas des casseurs qui vont lui faire partir qu’ il aille au M5

  6. Voici encore des politiciens alimentaires sans conviction, maintenant vous avez vu la direction du vent , vous venez nous raconter du n’importe quoi, c’est un déni de conscience, le bordel de Sikasso c’est vous le parrain , attention la politique du caméléon est terminée, après IBK , il faut éliminer tous ces gens qui ont eu à faire souffrir notre pays de 1991 à nos jours, nous devons partir sur une base saine , on peut pas coudre un tissu neuf à un vieux . On veut plus de vous merci

Répondre à mery09 Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here