Respect des symboles de l’état malien : Tiébilé Dramé demande au Chef de file de la Médiation internationale de rappeler la CMA à l’ordre

0

Lors de l’audience qu’il a accordé à l’Ambassadeur de la République Algérienne Démocratique et Populaire, le Ministre des Affaires Etrangère et de la Coopération Internationale, Tiébilé Dramé, exige de l’Algérie, Chef de file de la Médiation internationale, de bien vouloir rappeler les membres de la Coordination des Mouvements Armés (CMA) au respect des symboles de l’État du Mali.

Le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, S.E.M. Tiébilé DRAME a reçu, le lundi 27 mai 2019, la visite de courtoisie de Boualem CHEBIHI, Ambassadeur de la République Algérienne Démocratique et Populaire à Bamako. Au menu des échanges, on note plusieurs sujets d’intérêt commun.

D’entrée de jeu, S.E.M. Boualem CHEBIHI a fait un exposé sur la situation sociopolitique qui prévaut dans son pays. L’Ambassadeur a ainsi réitéré l’attachement du Gouvernement algérien au respect de l’ordre constitutionnel qu’il estime être la seule issue heureuse et s’est réjoui de l’excellence des relations qu’entretiennent le Mali et l’Algérie.

Le Diplomate algérien a également appelé à des visites de haut niveau de part et d’autre dont celle du Premier Ministre malien à Alger dans les jours à venir.

Ensuite, l’Ambassadeur d’Algérie à Bamako a rassuré le Ministre de sa disponibilité personnelle et celle de son Gouvernement à œuvrer davantage au renforcement de la Coopération bilatérale avec le Mali dans divers domaines, notamment la formation, des questions sécuritaires dans la Région, en particulier du processus de Paix au Mali, pour lequel il a demandé la création d’un cadre de concertations autour de l’Accord d’Alger.

Pour sa part, le Ministre Tiébilé Dramé a rappelé les liens séculaires entre les Peuples malien et algérien. Avant de saluer la constance de la Diplomatie algérienne. S.E.M Tiébilé DRAMÉ a surtout insisté sur la préservation d’un devoir de mémoire notamment le soutien du Mali à la lutte de libération nationale de l’Algérie et celui non moins important de ce pays au Mali à travers les Accords de paix de Tamanrasset de 1991, d’Alger de 2006 et de 2015.

Pour ce faire, il a appelé à une meilleure convergence de vues des parties malienne et algérienne sur les questions d’intérêt commun et demandé la création d’un cadre de coopération entre les deux pays.

Par ailleurs, le Chef de la Diplomatie malienne a insisté auprès de son interlocuteur algérien dont le pays est le Chef de file de la Médiation internationale de bien vouloir rappeler aux membres de la Coordination des Mouvements Armés (CMA) le respect des symboles de l’État du Mali.

D.C.A

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here