Transition malienne: Gouvernement Choguel, la revanche sur Moctar Ouane2

0

Dans le deuxième gouvernement qu’il a mis en place le 24 mai 2021, le Premier ministre Moctar Ouane reconduit à son poste par le président de la Transition Bah NDaw, s’était séparé d’une dizaine de ministres. La junte a pris sa revanche ce vendredi 11 juin, en remettant bon nombre de ces anciens ministres, en selle : des militaires ou des civils aux postes stratégiques du gouvernement, comme la Défense, la Sécurité, l’Economie et les Finances.

Ces éléments clés débarqués dans le gouvernement Moctar Ouane 2 sont : les ministres Sadio Camara (Ministre de la Défense et Anciens combattants) ; Mohamed Sidda Dicko (Ministre de la Justice) ; Modibo Koné (Ministre de la Sécurité et de la Protection civile) ; Mohamed Coulibaly (Ministre de la Refondation de l’État et des Relations avec les institutions) ; Makan Fily Dabo (Ministre des Transports et des Infrastructures) ; Alfousseyni Sanou (Ministre de l’Économie et des Finances) ; Hamadoun Touré (Ministre de la Communication et de l’Économie numérique) ; Amadou Keïta (Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique) ; Fanta Siby (Ministre de la Santé et du Développement social) ; Bernadette Keïta (Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable) ; Bintou Founé Samaké (Ministre de la Promotion de la femme, de l’Enfant et de la Famille) ; Lamine Seydou Traoré (Ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau).

Parmi la dizaine de ministres débarqués, au moins quatre retrouvent leurs portefeuilles, des postes stratégiques dans le gouvernement du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga. Ce sont : le Ministre de la Défense et des anciens Combattants : Colonel Sadio CAMARA ; le Ministre de l’Economie et des Finances : Monsieur Alousséni SANOU ; le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique : Monsieur Amadou KEITA ; le Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau : Monsieur Lamine Seydou TRAORE.

Cette tendance à la remise en l’état du premier gouvernement de la transition (Moctar Ouane1), dans ce gouvernement Choguel, à la différence que des ministres du M5 RFP ont fait leur entrée massive, montre à suffisance que les militaires tiennent fermement le contrôle de la baraque et qu’ils n’entendent rien lâcher de si tôt.

Le M5 RFP pèse son poids dans ce gouvernement. Le Premier ministre Choguel Maïga et les ministres M5 RFP sont seuls à faire l’équilibre de la balance avec les militaires sans autre forme de contrepoids ; Choguel et ses camarades sont seuls à prendre le train de la transition en laissant sur le quai le reste de la classe politique dont les partis politiques ne se taisent pas sur leur exclusion. Djiguiba Kéita du Parena, Bakary Treta de l’EMP, Tieman Hubert Coulibaly n’ont pas mâché leurs mots, soulignant l’exclusivité du gouvernement de Choguel Maïga, même s’ils ne font pas l’ombre d’un doute sur leur soutien ferme pour la réussite de la transition.

La présence du M5 RFP est bien visible au gouvernement avec, en outre le Premier ministre, le Ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions : Monsieur Ibrahim Ikassa MAIGA (URD) ; le Ministre de l’Education nationale : Madame SIDIBE Dedeou OUSMANE (Syndicaliste CDTM); le Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable : Monsieur Modibo KONE (PMK); le Ministre délégué auprès du ministre de la Santé et du Développement social, chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés : Monsieur Oumarou DIARRA.

Les magistrats sont présents dans ce gouvernement avec Monsieur Mahamadou KASSOGUE (ancien procureur près du tribunal de Grande instance de la commune III, et du pôle économique) comme Ministre de la justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux ; Monsieur Andogoly GUINDO (ancien Directeur national de l’Administration judiciaire) comme Ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme ; Madame Fatoumata Sékou DICKO (ancien procureur près du tribunal de la Commune I) comme Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Réformes politique et institutionnelles. Les autres sont des militaires ou d’obédience, notamment, le Ministre de la Défense et des anciens Combattants :Colonel Sadio CAMARA ; le Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation : Lieutenant-colonel Abdoulaye MAIGA ; le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile : Colonel-major Daoud Aly MOHAMMEDINE ; le Ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale : Colonel-major Ismaël WAGUE ; le Ministre des Transports et des Infrastructures : Madame DEMBELE Madina SISSOKO etc…

B. Daou

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here