La ville de Tombouctou continue de tirer la Covid vers le haut

0

La tendance haussière du Covid-19 se poursuit dans la ville de Tombouctou avec une population toujours dévastée tant par l’étonnante propagation de la pandémie que par la multiplication spectaculaire de ses victimes. Après une légère baisse temporaire, les cas positifs ont pris l’ascenseur la semaine dernière avec la détection de plus d’une demi-centaine de porteurs dans la seule journée du jeudi dernier, soit 53 des 75 nouvelles contaminations recensées à travers le Mali. Selon les explications recueillies auprès de responsables sanitaires, le rebondissement des cas dans la «Cité Mystérieuse» s’explique par la prise en compte du test dans la prise en charge des personnes-contacts en période de quarantaine. Depuis une semaine, en effet, l’ensemble des suspects, qu’ils présentent ou non des symptômes, seraient soumis à un test. Ce qui fait naturellement grimper le nombre de cas plus qu’au moment où les personnes-contacts n’étaient pas toutes testées.

Rien à voir toutefois avec la fréquence des décès tributaires quant à eux de la prise en charge des personnes déjà malades et du traitement qui leur est administré. Pendant qu’on cherche à y voir clair, en tout cas, la situation est devenue si alarmante à Tombouctou que les notabilités n’ont pu attendre les solutions hypothétiques de la part des hautes autorités. Ils tentent tant bien que mal de contribuer à inverser la tendance en plaidant pour un abandon total des us et coutumes pendant les évènements sociaux’. Les imams et autres notoriétés de la ville montent de plus en plus au créneau pour prêcher la prise en compte de la réalité du Covid-19 dans les pratiques traditionnelles. Plus question de rassemblements excessifs aux lieux de décès et la promiscuité des mosquées est désormais reconnue par beaucoup d’être eux comme le principal vecteur de propagation du virus

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here