Lutte contre le Paludisme : La BICIM met 8000 exemplaires de bande dessinée à la disposition des écoliers

0

Dans le cadre de son plan anti-palu déployé depuis 2013, la Banque Internationale pour le Commerce et d’industrie du Mali(BICIM) en collaboration avec la Fondation Paribas, a procédé, le lundi 07 décembre 2015, à la remise de Bande dessinée à 08 établissements scolaire destinée à informer et  sensibiliser les enfants aux risques de paludisme. C’était à l’école Mamadou Konaté en présence du Directeur général de la BICIM, Mr Marc Tempels, du directeur du PNLP, le Dr Diakalia Koné, des directeurs de CAP des établissements concernés.

Selon le directeur de la BICIM, Marc Tempels, il s’agit d’un soutien à leur programme déjà enclenché en 2013. Il a rappelé que cette campagne dont son établissement Bancaire en collaboration avec la Fondation BNP Paribas a fait sienne et qui s’est étalé sur plusieurs phases a déjà distribué  12 500 moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action(MILDA)  à plus de 25 556 personnes sensibles. Aujourd’hui,  pour la Banque, il s’agit de viser les établissements scolaires où les couches vulnérables(les enfants) sont faciles à atteindre. Selon lui, cette bande dessinée « Fanta, Kader, Madou et le Paludisme »  scénarise les comportements visant à promouvoir la prévention et le traitement du Paludisme dans les ménages. Il s’agit de conduire les enfants à s’approprier de la thématique de lutte anti- paludisme pour qu’ils  soient des relais efficaces afin de contribuer à un changement durable des comportements au sein de la société. Pour lui, l’éducation doit poser les fondements d’une évolution profonde des comportements face au paludisme à long terme. Dans le manuel, de nombreux messages sont adressés aux enfants sur les différents aspects de lutte contre le paludisme (dormir chaque nuit sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide, se rendre dans les centres de santé dès qu’il y a fièvre et prendre son traitement jusqu’au bout pour éviter les résistances). Mr Marc Tempels a donc invité les directeurs d’école à vérifier chez les enfants si le message a été correctement passé. Le directeur du PNLP (programme national de lutte contre le Palu), Mr Diakalia Koné et  le directeur du CAP de Bamako-courra Yaya Sangaré)  ont salué le partenariat BNP-PARIBAS BICIM.

Fakara Faïnké

PARTAGER