Prolongation de la transition : Les divergences éclatent au grand jour

4

Le bloc d’une quarantaine de partis politiques n’a pas masqué les différences d’appréciation. En particulier le guide religieux hamalliste, Mohamed Ould Bouyé Haïdara a jugé nécessaire une prolongation d’au moins six mois de la durée initiale de la transition.

Est-ce utile le fétichisme de calendrier ? Les avis sont divergents. Une quarantaine de partis et de regroupements politiques sont farouchement hostiles à toute idée de prolongation de la durée de la transition fixée à dix-huit mois, jugée contraire aux « termes convenus dans la charte de la transition librement consenti par le peuple à la suite des concertations de septembre 2020 ».

Elle a, en outre, lancé un appel solennel au peuple malien, aux autorités de la transition et à l’ensemble des partenaires du Mali pour s’engager ensemble vers la réussite de la transition. L’ancien premier ministre Moussa Mara qui en est le porte-parole de la coalition et ancien premier ministre, a ses recettes :

« Nous estimons que la sortie durable de crise de notre pays suppose la conduite d’actions qui ne peut être envisagée pendant la seule période transitoire …Nous sommes de ce fait convaincu que le prochain pouvoir issu des élections générales de fin de transition devra impérativement travailler dans un esprit de rassemblement et d’inclusivité et conduire de profondes réformes ».

Note discordante de Bouillé Haïdara

Si la coalition a tenu au respect scrupuleux du calendrier électoral – présidentielle et législatives convoquées le 27 février 2022, le guide des hamallistes a un son de cloche différent. Intervenant à distance, depuis sa ville de Nioro du Sahel, il apparaît comme un des plus chauds partisans d’une prolongation de la transition politique, d’au moins six mois, dans l’optique de mener à bon port les réformes tant attendues. Chérif Bouyé Haïdara, au terme de la prière hebdomadaire du vendredi dernier, s’est fait pédagogue « Si  vous voulez qu’on avance, donnons-nous du temps. Nous, maliens, devons œuvrer  à ce que cette transition  soit prolongée.  Si nous en avons l’espoir  et l’ultime conviction que les autorités actuelles de la transition peuvent mieux faire, je demande une prolongation de deux à trois ans de la transition », a rapporté Cheick Coulibaly, son traducteur.

Cette prise de position du guide des hamallistes a apporté de l’eau au moulin de l’association des femmes du camp de Kati qui avait ouvertement appelé à une prolongation de la transition, au motif que le délai imparti n’autorisait pas la conduite des réformes majeures.

Un schéma écarté par les deux chefs de l’exécutif plutôt attachés au respect des engagements pris. Mais de l’autre côté, les promesses politiques n’ont jamais engagé que ceux qui l’ont cru.  « Chat échaudé craint eau froide », un vieux dicton qui vient rappeler qu’une fois les militaires aient pris goût au pouvoir, il use de toutes les astuces pour s’y maintenir.

Georges François Traoré

 

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Créer une nouvelle classe politique, oui, le pays en a besoin. Je penserai même aux jeunes de l’ex-MNLA si ceux-ci s’inscrivent dans l’unité et l’intégrité du Mali, le caractère laïque de sa république et de son état. Ils peuvent s’allier à d’autres jeunes, et il y en a beaucoup, former une grande coalition politique pour renverser l’ancienne classe politique qui a montré ses limites.

  2. LES NEGRES DE L ISLAM AUTOUR DE CE MEC, SI LES MALIENS DANS LA MAJORITE POUVAIENT COMPRENDRE, LES FAIRE COMPRENDRE CE QU EST UNE RELIGION DES FILS D ABRAHAM- ”L ESCLAVAGE ABRAHAMIQUE”

    Les intellectuels noirs africains doivent s atteller aux efforts de liberations des noirs , liberation des religions debilisantes des fils d abraham, le judaisme, le christianism et l islam, mais aussi la democratie abrahamique…tout homme ou femme doit savoir que la peur injectee par les abrahamiques fait d eux des sous -hommes, que l abrahamique est lui meme le dieu qu il annonce, que le paradis veut dire ”parade” et enfer veut dire ”enchainer par esclavage”….

    🙂 REVEILLONS-NOUS et EREVEILLONS LES AUTRES AUTOUR, PROCHE ET LOIN! 🙂

  3. En tant que malien, il a le droit de dire ce qu’il veut, mais sa parole ne pèse pas à côté de celle de la Cedeao et des bailleurs de fonds internationaux.
    Il doit être manipulé car les colonels ne veulent pas partir et ne savent pas comment rester quelques années supplémentaires pour l’instant.
    S’ils s’aventurent dans une nouvelle bavure, ils vont très mal finir.
    S’ils veulent s’accrocher et ont réellement une bonne intention pour le Mali, alors qu’ils mettent tous ces vieux politiciens en prison qui ont volé le pays, vidé les caisses de l’état. 99% de ceux prétendent diriger le Mali sont pourris.

    • KARL, CE MEC EST UN DEBILISATEUR PROFESSIONEL! IL FINANCE LES CANDIDATS DE LA RELIGION DES FONDS DE L ESCLAVAGE DES NEGRES!

      GAFAAROHW, MAIS C EST BIEN CELA L ISLAM! QUOI D AUTRES, VOUS DITES QUE VOUS ETES DES MUSULMANS? PAYEZ! SINON SOULEVEZ-VOUS! 28 Juil 2021 at 10:13
      🙂 🙂 Les groupes extrémistes violents, déjà actifs dans le nord et le centre, étendent leurs tentacules dans les régions du sud comme une pieuvre, tuant et enlevant des personnes. Ils imposent également des taxes illégales, collectant l’aumône (zakat) par la force. 🙂 🙂

      🙂 ESCLAVAGE= ESSENCE DE L ISLAM= ESSENCE DE L ABRAHAMISME=ESSENCE DE TOUTES RELIGIONS DES FILS D ABRAHAM 🙂

Répondre à Général Kilikan Sosso Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here