Sécurité sociale : La CMSS à l’école de la CIPRES pour être en harmonie avec les OPS

0

Il s’agit de renforcer les capacités des acteurs en charge de la mise en place des indicateurs et l’élaboration des tableaux de bord actuariels de la Caisse malienne de sécurité sociale, afin de mieux accomplir leur mission au service de la sécurité sociale

L’hôtel Maeva Palace de Bamako abrite depuis le lundi dernier, un atelier de formation sur la phase expérimentale  de la mise en place des indicateurs et tableaux de bord actuariels dans les Organismes de prévoyance sociale (OPS) de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (CIPRES). Cette formation qui prendra fin le 12 mars prochain s’inscrit  dans le cadre de la mission d’appui conseil  de la Cipres en partenariat avec l’Institut national d’assurance maladie invalidité (INAMI) de Belgique.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier dont le financement est entièrement assuré par la CMSS était présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé et du Développement social, Aly Diop. Trois interventions ont marqué la cérémonie.

C’est le maire de la commune IV Adama Berethé a ouvert le bal des interventions. Plaçant la formation dans son context, il a dit qu’elle traduit la volonté manifeste des plus hautes autorités à former des cadres plus performants afin d’avoir une administration au service des usagers.
Pour Parfait Zozan de la Cipres, le deuxième orateur, cette formation se tient dans le cadre de la mise en œuvre de la phase expérimentale de mise en pratique des acquis des différentes formations. Celle-ci fait suite aux formations qui ont regroupé 5 organismes pilotes dont la CMSS est la seule caisse des fonctionnaires de la zone CIPRES à faire partie du panel.
Le représentant  du ministre de la Santé et du développement social, Aly a d’abord rappelé que cet atelier sur les indicateurs et tableaux de bords actuariels dans les OPS se justifie pour la CMSS de disposer d’outils et de compétences pour être capable d’évaluer et surveiller la viabilité des régimes qu’elle gère et de mesurer l’impact de l’adoption du Code des pensions et des différents engagement pris par le gouvernement avec les partenaires sociaux.

Et M. Diop,  d’ajouter que  par cette formation, il s’agira : de  poser un diagnostic de la gestion du risque de la CMSS ; d’outiller les acteurs sur les techniques de détermination et d’analyse des indicateurs actuariels ; d’outiller les acteurs sur les techniques et méthodes de collecte et de traitement des données ; d’outiller les acteurs sur la construction d’un tableau de bord actuariel ; d’identifier les indicateurs actuariels pertinents pour la gestion de la CMSS etc.

A rappeler que la CIPRES est l’organe  de régulation du secteur de la prévoyance de 17 pays de l’UEMOA, de la CEMAC et de Madagascar et des Comores. Elle a comme missions: de fixer les règles communes de gestion ; d’œuvrer à l’harmonisation des dispositions législatives et réglementaires applicables aux Ops des États membres ; de contrôler et d’assurer un appui-conseil à ces organismes pour l’optimisation de leur fonctionnement.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here