Trafic de cigarettes au nord du Mali : Le réseau Apollinaire Compaoré

1

Apollinaire Compaoré a mis en place un grand réseau de trafic de cigarettes dans le nord du Mali. Pour toutes les institutions qui travaillent sur l’insécurité et les mouvements armés et djihadistes au Sahel, l’une des mamelles nourricières de ces réseaux criminels est justement les trafics de cigarettes et de drogue. Même si Apollinaire Compaoré affirme avoir fermé ses entrepôts depuis 2018, quel rôle a-t-il joué avant ?

La crise au Sahel est à son paroxysme. Le Mali, le Niger et le Burkina-Faso sont pris d’assaut par des hordes de Djihadistes. 2014. Un mercredi, au soir. Le Mali, sur injonction des douanes maliennes, a saisi, à Gao, une cargaison de cigarettes de marque American Legend. Il n’en fallait pas plus pour que les entrepôts de la Société nationale des Tabacs et allumettes du Mali (Sonatam), soient attaqués à la roquette et aux 12-7 par des djihadistes, dans le but de récupérer les cigarettes saisies.

Cet acte a suffi pour réveiller la communauté internationale sur une des sources de financement des terroristes au Sahel. Le trafic de cigarettes. Et dans ce scabreux trafic, Apollinaire Compaoré.

Au Mali, le monopole de l’importation des cigarettes est concédé à la Sonatam. Mais, le marché est envahi par une cigarette qui n’est pas sous le contrôle de la Sonatam.

Mali-Tribune reprend ici les investigations de l’OCCRP, et du journal Le Monde qui ont enquêté et documenté le plus grand réseau de la plus grande toile de trafic tissée dans le Sahel par Apollinaire Compaoré.

Markoye est un département du Burkina Faso situé dans la province de Oudalan et dans la région du Sahel. En 2006, le dernier recensement comptabilise 29 988 habitants. C’est là qu’Apollinaire Compaoré a implanté ses entrepôts sur la zone des trois frontières. Là, n’existe ni bureaux des douanes, ni administration douanière.

De Markoye, ces cigarettes, de marque blanche (c’est-à-dire non estampillées), sont mises dans des camions pour le Mali, le Niger, l’Algérie, et même… l’Europe ! Les cigarettes sont importées de Grèce, pour transiter par le désert et remonter jusqu’en Europe !

La Société burkinabé d’exportation (Soburex), la société d’Apollinaire, n’avait aucune existence légale au Mali, malgré des documents démentis par les impôts.

Un autre article publié par l’Organized Crime and Corruption Reporting Project, un réseau international de journalistes et de centres d’investigation, révèle que « le marché burkinabé est volontairement surapprovisionné par l’industrie du tabac », précisant que « les deux tiers sont en réalité destinés à la contrebande qui servira à alimenter les groupes terroristes ».

Les deux articles pointent la Soburex, propriété d’Apollinaire Compaoré, détentrice d’un entrepôt à Markoye (nord) qui approvisionnerait les trafiquants de cigarettes. Reconnaissant avoir détenu « en toute légalité » un entrepôt de cigarettes dans cette ville, M. Compaoré a affirmé que celui-ci était fermé depuis 2018 en raison des attaques djihadistes ciblant le Burkina Faso depuis 2015. M. Compaoré, qui évolue dans le milieu des affaires depuis 1968, dirige le groupe Planor Afrique, un conglomérat (télécoms, assurances, banques) au chiffre d’affaires cumulé de 268 millions d’euros en 2019 et qui emploie plus de 2 000 personnes.

Selon le rapport des Nations-Unies, « le 1er juin 2018, les autorités maliennes ont confisqué 515 boîtes de American Legend cigarettes importées illégalement du Niger via la ville frontalière malienne de Labézanga. Les biens ont été confisqués parce que les transporteurs n’ont présenté aucune autorisation d’importation et la marque de cigarettes n’est pas autorisée à être importée au Mali. La saisie a déclenché des troubles dans la ville de Gao, où, le 12 juillet 2018, l’Association de Commerçants et de Transporteurs basés à Gao a enfermé la ville et a organisé une manifestation devant le Conseil régional. Dans la nuit du 12 au 13 juillet, des bandits armés affiliés ont pillé le magasin de la Sonatam, l’importateur et fabricant exclusif de cigarettes au Mali.

Les transporteurs des caisses de cigarettes saisies ont déclaré aux autorités maliennes ayant pris la marchandise à Markoye, dans le nord-est du Burkina Faso. De Markoye, les cigarettes sont réexpédiées à Niamey ».

Le rapport des Nations-Unies précise que les cigarettes sont transportées par des véhicules plus petits et des motos de Markoye, « sous escorte de groupes armés maliens ».American Legend est un produit de Karelia Tobacco Company Inc., basée en Grèce, et est identifiée comme une marque blanche illicite en Europe. Dans plusieurs rapports et articles de 2017, référence est faite aux cigarettes American Legend exportées au Burkina Faso et trafiquées à travers le Sahara, y compris le Mali, pour retourner illégalement vers la France ou l’Europe à travers la Méditerranée.Karelia Tobacco a fourni aux enquêteurs des Nations-Unies des informations sur sa dernière expédition, le 17 mars 2018, de 10 000 cartons à la société Soburex SARL d’Apollinaire Compaoré à Ouagadougou par le port d’Abidjan. Le lieu de livraison final n’est pas précisé dans le connaissement, mais le Burkina Faso est indiqué comme destination sur l’autorisation de réacheminement. Selon Karelia Tobacco, le code de référence sur l’une des cigarettes paquets commercialisés à Gao provient de l’expédition de mars 2018 à Soburex. En vertu d’un accord de 2014 entre Karelia Tobacco et Soburex, cette dernière est tenue de suivre la législation en vigueur dans les pays de vente au détail et empêcher la consommation dans les pays où elle est interdite, y compris l’Europe et Karelia Tobacco se réserve le droit de résilier le contrat en cas de toute violation de ces conditions.

 

Alexis Kalambry

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. VOILA D OU VIENT L ARGENT DES TERRORISTES -EN EFFET LES VOLS DE BETAILS NE PEUVENT SUFFIR AUX TERROS POUR ACHETER ESSENCE 4X4 ORDINATEURS ET MOTOS ETC……….

    IL FAUT CASSER LES SOURCES DE FINANCEMENT ET LEURS FINANCEURS AVEC MANDAT D ARRET POUR FINANCEMENT DU TERRORISME ET TRAFIC CHEZ NOUS

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here