Assemblée générale élective du Djoliba Ac

0

« Le Djoliba AC incarne  un monde de sens, un monde de solidarité interne et de stabilité qui se renforce. C’est le creuset d’une nouvelle dynamique collective consensuelle qui réconcilie les esprits et irrigue les structures du club » dixit Tidiane Médian Niambélé

Le 27 Mars 2021, s’est tenue dans un hôtel de la place, l’assemblée générale élective du Djoliba AC de Bamako. Une assemblée qui s’est déroulée dans la plus grande sérénité, la quiétude et la plus grande tranquillité contrairement à celles des années 2013 et 2017. A l’issue des travaux, le président sortant Tidiane Médian Niambélé a tout été reconduit à l’unanimité des délégués pour un nouveau mandat de quatre ans.

Pour cette assemblée générale élective, plusieurs grandes personnalités ont rehaussé leur présence à commencer d’abord par le représentant du maire de la commune IV, le représentant du comité national olympique et sportif du Mali, Abdoul Wahab Zoromé non moins président de la fédération malienne d’Escrime, les présidents des ligues régionales de Bamako, de Ségou et de Tombouctou ; les présidents des clubs du COB, du Stade malien de Bamako,  du vice-président de l’ASB, du secrétaire général du CSK et d’autres invités de marque. Ainsi des propos du représentant du maire de la commune IV en passant par le Doyen Salif Gaoussou Diarra, tous se sont réjouis de la tenue de cette assemblée générale élective dans un climat serin et convivial et de souhaiter pleins succès aux travaux pour un Djoliba plus rayonnant et plus performant dans les années à venir. Comme on le sait l’année 2013-2017 a été marqué par le pourrissement de l’environnement footballistique même si souvent le changement rime avec la résistance. « Si les actes de défiance portés à la marche du club sont compréhensibles, ils sont manifestement inacceptables parce que le club est semblable à la famille.  Comme nos parents, nous aimons le club tout simplement » a rappelé le président Tidiane Niambélé. Pourtant cette année 2013-2017 censée  consister à tailler un corps idéologique. Il s’agissait de faire connaitre l’histoire, la philosophie, les héros, faire connaitre et cultiver les valeurs du club, transmettre le patrimoine, avoir le sens de la responsabilité et enfin s’engager absolument dans la défense des intérêts du Djoliba aux responsables et supporters nouveaux. Mais ce fut le contraire avec les événements douloureux et tragiques qui se sont déroulés au complexe sportif Karounga Keita. Du coup l’année 2017-2021 fut consacrée à la restructuration du club historique. Et le président Niambélé de rappeler aux adhérents d’hier et aujourd’hui que l’association est un construit car les souvenirs du club (dirigeants et joueurs prestigieux, membres bienfaiteurs, grands événements) laissent une trace dans laquelle se reconnaissent tout le monde. Au cours de son adresse, le natif de Bana dans le cercle de Bougouni n’a pas manqué de rendre hommage aux membres du conseil d’administration, du comité exécutif, du collectif des anciens sportifs du club pour avoir accepté de prendre et d’assumer une part de responsabilité dans la construction de la nouvelle gouvernance. Il a saisi cette occasion pour témoigner sa reconnaissance infinie aux supporters des villes, des régions, des villages et des hameaux pour leur engagement voluptueux et constant à la cause du Djoliba AC. « Tous et ensemble au clair de leur responsabilité et dans une énergie inépuisable, ont eu le goût de l’effort et le respect des valeurs » a-t-il ajouté. Après avoir énuméré les actions menées au cours de ces deux mandats écoulées en 14 points, le président Tidiane Niambélé ne pouvait qu’être fier car le Djoliba AC, qu’il a aimé et porté dans son cœur depuis 1961, incarne aujourd’hui un monde de sens, un monde de solidarité interne et de stabilité qui se renforce. « C’est le creuset d’une nouvelle dynamique collective consensuelle qui réconcilie les esprits et irrigue les structures du club » a-t-il souligné. Il ne fait aucun doute aujourd’hui que les dirigeants, encadreurs, athlètes, supporters et sympathisants sont et demeurent des sujets de l’histoire du Djoliba AC. Ce qui fera dire au président du club légendaire du Mali que chacun doit se tenir dans l’adéquation la plus juste possible entre sa responsabilité et la défense des intérêts du club  car pour lui le rapport à l’association n’est pas un rapport de bon moment ou de solidarité momentanée mais un rapport de conscience, de responsabilité et de devoir. « Nous aimons le Djoliba par les actes et par les paroles. Nous avons orienté et concentré la passion et l’enthousiasme des supporters sur le seul amour d club. Nous réaffirmons le leadership du club confirmé par son rang dans le classement CAF 2020 des clubs africains » a-t-il précisé. Aujourd’hui le Djoliba AC est obligé d’aller en avant après les années sombres de 2013-2017 et 2017- 2021. Du coup leurs actions ne doivent plus être des tâtonnements et son regard doit rester rivé sur le seul point d’aboutissement du projet achevé du développement du football du pays. A l’instar du fleuve Djoliba, le liant des terres lointaines et des peuples divers, le Djoliba AC entent rassembler les membres dispersés de la famille du football malien aux dires du président Niambélé. On comprend dès lors les propos des présidents de la ligue de Bamako, de Ségou et des présidents des clubs du COB et du Stade Malien de Bamako. Tous ont été émerveillés par la maturité et le sens de responsabilité des dirigeants et supporters du Club. C’est sans surprise que Tidiane Niambélé fut reconduit à la tête du club pour un nouveau mandat de quatre ans. Du coup il aura la lourde tache  de consolider les acquis de ces deux derniers mandats, de réaliser les recommandations de l’AGO du 19 décembre 2020 et enfin d’améliorer la gouvernance pour le bonheur du club. Notons qu’à la fin de la cérémonie des attestations de reconnaissance ont été offertes à ceux qui se sont sacrifiés pour que le Djoliba reste et demeure aujourd’hui sur le toit  malien et africain. Ils’agit de Mamadou Nènè Diakité, Me Bassalifou Sylla, Salif Gaoussou Diarra, Salaha Baby, Abeta Ag Seydou, Mamadou Konaté EGK.

Saïd

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here