El Bilal Touré et Cheick Doucouré, les deux pépites maliennes de la L1

0

La Ligue 1 est une terre d’accueil pour les jeunes pépites de tous les horizons. En effet, le championnat français, nommé Farmers League par les Anglais, n’hésite pas à donner sa chance aux pépites qui en profitent pour atteindre, à terme, les meilleurs ligues…

Réputée physique, mais également assez technique, la Ligue 1 est le parfait centre de formation avant de rejoindre une grande écurie européenne ou d’autres championnats tels que la Premier League, la Liga ou la Bundesliga. Chaque année, des joueurs se révèlent aux yeux de l’Hexagone et font très souvent l’objet de gros transferts l’été suivant. Ces dernières années, des Africains ont brillé comme Nicolas Pépé et Victor Osimhen au LOSC, qui ont quitté le Nord de la France pour environ 80 millions d’euros chacun, l’un à Arsenal et l’autre à Naples. Forcément, ces réussites venues dAfrique inspirent énormément de joueurs, qui rêvent de copier leur parcours et de porter les plus prestigieux maillots.

Ces derniers temps, un Malien a fait forte impression en Ligue 1 : El Bilal Touré. Âgé de tout juste 19 ans, l’attaquant du Stade de Reims a déjà été annoncé dans le viseur de l’Olympique de Marseille l’été dernier, mais aussi de plusieurs clubs anglais. Finalement, le natif d’Adjamé en Côte d’Ivoire est resté une saison de plus en Champagne pour continuer sa progression et montre, toujours, de belles promesses malgré la position délicate des Rémois au classement. Apparu à 24 reprises cette saison en L1, il comptabilise 3 buts et 1 passe décisive. Toutefois, le jeune attaquant ne joue pas beaucoup (moins de 900 minutes) et est donc décisif toutes les 293 minutes. Un bilan plutôt flatteur.

Côté Lensois, un autre international malien brille en la personne de Cheick Doucouré. Âgé de de 21 ans seulement, le natif de Bamako est un titulaire indiscutable au milieu de terrain. Son profil, plutôt défensif, s’éclate tout de même chez les Sang-et-Or puisque le coach Franck Haise a mis en place un jeu alléchant et très intéressant. Résultat, Doucouré, passé par le centre de formation des Lensois, compte 2 buts et 1 passe décisive en 23 matchs. Et sa cote est en nette progression ces derniers temps !

Toutefois, les deux pépites maliennes doivent encore franchir un cap pour viser les tops clubs européens, notamment au niveau des passes décisives. En effet, les deux joueurs sont encore loin des meilleurs passeurs ou créateurs d’occasions du championnat. Un constat plutôt logique vu leur jeune âge, mais c’est clairement une marge de progression intéressante pour eux. En effet, quand on compare leur rendement aux joueurs en tête du classement des buteurs (Delort, Thauvin, Bamba), qui ont chacun 7 passes décisives, les Maliens ont encore de quoi progresser. Selon le site de paris sportifs Bwin, Florian Thauvin est d’ailleurs celui qui tire le mieux les coups de pied arrêtés puisqu’il a distribué 4 passes décisives grâce à des coups de sifflet. Voila les gros axes de progression de Touré et de Doucouré pour pouvoir viser encore plus haut, que ce soit en Ligue 1 ou ailleurs.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here