Politique régionale de qualité de la Cdeao : Les experts nationaux se penchent sur le phénomène

0

Dans le cadre de la politique régionale qualité de la Cédéao, un atelier consultatif des experts nationaux a été ouvert hier mercredi 20 juillet 2011 à l’hôtel Salam. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire représentant le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Investissements. Il avait à ses côtés l’émissaire du président de la commission de la Cédéao, de celui de l’Uémoa et de plusieurs experts nationaux africains.

Les travaux du  présent atelier visent à définir et mettre en place une politique régionale de qualité, pour devoir répondre aux besoins et exigences des Etats membres de la Cédéao.
Pendant trois jours, les experts venus des pays membres de la communauté vont passer au peigne fin,  les politiques nationales de la qualité de nos Etats,  les infrastructures nationales de la qualité afin de dégager une politique régionale à adopter.

Le secrétaire général représentant le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Investissements, Mamadou Traoré, a dès l’entame de ses propos, déploré l’insuffisance du tissu industriel qui, selon lui, se dégrade de jour en jour, se spécialisant dans les produits très moyennement pointus. Il a également souligné la dépendance de nos pays des recettes d’exportation des produits primaires et la concurrence des importations qui s’amplifie, affectant les capacités locales de production des biens des Etats. Il a aussi et surtout déploré le recul du commerce dans la sous région qui, pour lui, doit soutenir le secteur industriel.

Cependant, malgré ce constat peu reluisant, il a évoqué une progression des investissements industriels en raison des efforts d’amélioration continue du climat des affaires par les états de la communauté de la Cédéao.

Le secrétaire général a donné l’assurance qu’au sortir dudit atelier nos pays seront doter d’un outil pour améliorer la qualité de nos productions afin de les adapter aux exigences des marchés et de garantir leur conformité aux règles internationales du commerce. Il a au cours de cette cérémonie, réaffirmé l’engagement du gouvernement malien à travers son département, aux côtés de la Cédéao et de l’Uémoa, du secteur privé et des consommateurs, à œuvrer pour l’amélioration de la compétitivité des entreprises en général et en particulier la mise en place de la politique régionale de la qualité dont les jalons seront posés à la sortie de ce premier atelier.

Pour le représentant de la Cédéao, Mensan Lawson-Hechelli,  ledit atelier « permettra de recueillir les données et indications existant sur le terrain,  les réalités de part et d’autres de nos frontières et  projeter ensemble  les grandes lignes de notre politique régionale qualité ». Et d’ajouter que « le développement industriel de l’Afrique de l’ouest passe par l’amélioration de la compétitivité de nos industries locales et la promotion des échanges commerciaux entres les Etats membres de la communauté. » Pour ce faire, il a souhaité la lever de tous les barrières au commerce international par l’amélioration de la normalisation et  la recherche d’agréments multilatéraux de reconnaissance des essais et certifications ».
Ousmane Daou, stagiaire
 

PARTAGER