« Et si l’intervention au Mali ouvrait la porte des réformateurs en islam »

20 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Mahmoud Dicko et Chérif Madani Haidara

Malgré la prise importante et spectaculaire de Tombouctou, l’événement essentiel de ces derniers jours au Mali n’est pas de nature militaire. Il est fait de deux déclarations. L’une est de Chérif Ousmane Haïdara, prédicateur célèbre et chef charismatique des « Partisans de la Religion » alias Ansar Eddine, légalisée en 1992, forte de près d’un million de membres au Sahel, dont la plupart au Mali, et totalement étrangère à son homonyme du même nom qui, liée à Al-Qaida au maghreb islamique (AQMI), occupe le nord du Mali.

Dans cette déclaration on peut lire « AQMI, Ansar Eddine, Mujao : c’est pareil. Ce sont des bandits et des trafiquants de drogue qui utilisent la religion comme couverture « … et un peu plus loin :  » Il va falloir mener une guerre idéologique et dénoncer ceux qui se disent musulmans et qui sèment la mort ».

DÉNONCENT L’INTERVENTION FRANÇAISE

L’autre, encore plus explicite, est de l’imam Mahmoud Dicko, Président du Haut Conseil Islamique du Mali. Il s’en prend à quelques autorités musulmanes, dont une du Qatar,qui dénoncent l’intervention française, et déclare tout bonnement :

« Nous ne sommes pas d’accord avec cette interprétation, nous pensons que c’est le contraire. C’est la France qui a volé au secours d’un peuple en détresse, qui avait été abandonné pour tous ces pays musulmans à son propre sort. Nousparler de croisade anti islam, c’est quelque chose que nous ne pouvons pasaccepter en tant que responsables musulmans du Mali ».

A ma connaissance ce sont les toutes premières déclarations d’autorités religieuses musulmanes sur ce sujet. C’est en quoi elles sont essentielles.

Et comme elles viennent du Mali, il est fort probable qu’elles inspireront les autorités religieuses des pays – Niger, Nigeria, Sénégal, tous musulmans à plus de 90% – voisins qui ont décidé de soutenir l’intervention française, lorsque celles-ci finiront par être conduites à commenter les décisions de leurs autorités politiques.

Il est décisif en effet, pour que l’intervention française au Mali soit efficace qu’elle reste bien accueillie dans le monde et sur place, et qu’elle reste quasi unanimement soutenue en France. Cela n’est souhaitable et possible que si d’abord elle est bien comprise et bien située parmi les enjeux multiples, complexes et imbriqués qui interfèrent en Afrique. Que s’est-il donc passé ?

RETOUR SUR L’HISTOIRE D’UNE CRISE

En janvier 2013, du fond de son pays en pleine désagrégation, le président par intérim, musulman, d’une population musulmane à 90% appelle la France à l’aide. De quoi s’agit-il ? Depuis bien des mois des activistes appartenant à des populations extérieures, Libye, Tchad, Algérie, Mauritanie peut-être, nomades, touaregs du désert, à l’enracinement national inconnu sans doute aussi, sont arrivés à se grouper, à s’approprier ensemble une part significative des puissants moyens militaires hérités de Khadafi, véhicules et armes, à proclamer ensemble que quiconque n’est pas disciple du prophète doit être abattu et que pour ce fairela conquête d’un État pour en faire une base territoriale d’assaut contre les non-croyants est la première priorité.

Ainsi s’explique et commence la conquête par ces meurtriers de la moitié nord du Mali. Ainsi se découvre aussi la visibilité d’une offensive préparée contre la capitale Bamako, de ce grand pays à la faible population. De là vient l’appel.

Très vite, du Niger voisin, du Sénégal à peine plus éloigné et presque aussi vite de l’immense Nigéria, cent millions d’habitants, à peine plus lointain – tous majoritairement musulmans – vient le soutien à l’appel à l’aide.

L’armée du Mali en décomposition comme le pays lui-même ne saurait résister à l’assaut d’un demi millier de guerriers montés sur une centaine de véhicules et puissamment équipés, notamment d’armes lourdes. Il y faut une vraie armée.

LE COLONISATEUR RESPECTAIT LA RELIGION, ET QUE LA FRANCE A UNE ARMÉE

On se souvient de la France. Naturellement ce dont on se souvient là n’est pas l’ensemble des outrages de l’autorité coloniale aux pouvoirs et aux intérêts économiques locaux… Ce dont on se souvient, c’est que le colonisateur respectait la religion, et que la France a une armée.

La France à ce moment est gouvernée par un nouveau président, que de mémoire historique personne n’a jamais vu aux prises avec des problèmes de cette nature. La France est seule appelée. François Hollande décide seul.

L’approbation internationale est immédiate, générale, et vient notamment de beaucoup de pays d’islam. Même notre opposition, surprise peut-être mais convaincue, approuve. Il faut féliciter ici vigoureusement, notre président et aussi nos forces armées, dont les hommes et les chefs furent capables d’un déploiement incroyablement rapide.

Car le premier succès est là. Bamako est sauf, les colonnes motorisées rebelles ne sont pas passées et ne passeront pas. Gao et Tombouctou sont reprises. L’affaire n’en est pas terminée pour autant.

S’ils ne peuvent probablement plus se motoriser puissamment par groupes nombreux ni déplacer massivement des armes lourdes, des centaines, peut être des milliers d’islamistes radicaux demeurent disséminés en Afrique avec l’intention et, même réduits, des moyens de tuer.

Il y faudra d’autres méthodes, d’autres moyens, d’autres hommes à la foi et à la langue différente, mais la seule chose certaine est qu’il y faudra bien des mois, sans doute des années.

Que défendons-nous dans cette histoire ? Assurément pas des États: celui du Mali a déjà disparu ; celui de la Côte d’Ivoire ne vaut guère mieux, les autres voisins sont embryonnaires… guère d’avantage des dirigeants en place, ceux du Mali ont déjà disparu, leurs remplaçants sont des intérimaires…

Nous défendons certes quelques centaines de nos concitoyens, et de maigres reliefs d’intérêts économiques qui furent autrefois coloniaux. Nous défendons surtout, des peuples désireux de vivre en paix et de vérifier que leur religion leur permet parfaitement de respecter et de cohabiter avec ceux qui ne prient pas comme eux.

RÉFORMER L’ISLAM

L’islam fut grand, créateur de culture, de science et de droit, rayonnant. Voilà cinq siècle qu’il ne l’est plus. Il fut aussi humilié par la colonisation que par l’absence d’usines. Or le développement économique c’est une révolution des comportements. Ce n’est jamais ni spontané ni facile. Au Japon l’ère Meiji fut« musclée ».

En chrétienté il est visible qu’il a fallu les succès politiques et militaires de la réforme pour permettre le capitalisme et la démocratie. En islam les États ont à peu près toujours réussi à éliminer ou tuer leurs réformateurs. Il survit depuis dans la crispation et surtout la rigidité. Sur un milliard et demi de croyants quelques petits milliers de ses fils, contrairement à leur prophète qui ne prêche ni la guerre ni l’extermination des non croyants, en sont venus dans la colère au projet fou de détruire les infidèles.

Tous les alliés sont bons pour cela : certains de ces intégristes islamiques ont trouvé dans le désordre sahélien des touaregs indépendantistes et trafiquants, pas du tout arabes et assez peu musulmans.

Cela ne change guère le problème. Tant au Moyen-Orient qu’en Afrique, les peuples musulmans, leurs gouvernants et leurs dirigeants qui dans leur quasi totalité veulent vivre en paix, mais sont depuis longtemps perturbés par les ondes de choc de la guerre froide, du pétrole, de l’intégrisme et de quelques autres, sont impuissants à traiter le problème. Le silence assourdissant des autorités religieuses n’arrange rien.

LES TUEURS USURPANT FAUSSEMENT LE NOM DU PROPHÈTE

Il se comprend, devant la profondeur des crises de l’islam d’aujourd’hui, mais il est coupable. Finalement les polices et les armées musulmanes ne seront légitimes àtraquer les tueurs usurpant faussement le nom du prophète que si cette fausseté est religieusement établie.

Le Prophète n’a jamais édicté l’ordre de tuer des non croyants, bien au contraire. En urgence et en anticipation de nécessaires décisions religieuses ce sont les pouvoirs civils qui sont en charge. Et faute de pouvoir faire autrement devant un problème devenu militaire ils demandent à la France son aide militaire pour une mission qui consiste, au Sahel d’abord à rendre de nouveau possible la cohabitation des chrétiens et des musulmans.

Bien au delà du Sahel, cela concerne toute l’Afrique et notre propre territoire. C’est un problème de civilisation.

Dans pareille affaire il n’y a de résultat positif possible que si pendant une longue continuité l’Islam pacifique confirme sa demande et en assume la justification religieuse, et si du côté français la compréhension de cette mission confirme la volonté de l’accomplir jusqu’au bout.

L’OPPOSITION N’EST PAS À LA HAUTEUR

L’opposition politique française avait commencé par approuver. C’était magnifique, c’était montrer qu’elle aussi a le sens de l’état, et qu’elle savait remplir là une des conditions du succès de la mission. Tout cela n’a pas encore duré huit jours, que déjà la mise en cause insidieuse apparaît. Une phrase indigne de Giscard d’Estaing, surprenante chez lui, nie l’évidence : « c’est une guerre post coloniale »… Un autre incrimine l’impréparation… Comme si l’attaque avait été prévisible.

Il faut saluer au contraire la rapidité de riposte dont furent capables les autorités politiques et nos forces armées. Un autre incrimine le coût.
Il est encore modeste, surtout comparé à l’enjeu de civilisation auquel il répond. Tout cela laisse deviner l’incapacité de certains membres de l’opposition àsoutenir des actions qu’ils approuvent lorsqu’elle sont conduites par un gouvernement qu’ils n’approuvent pas. Le contraire s’appelle le sens de l’État.

C’est dommage, grave et dangereux. Dans peu de semaines, les opérations« lourdes » seront terminées et victorieuses. Mais il restera à reconstruire des États, à reformer des forces armées, à entraîner et appuyer des polices.

Il y faudra une autre forme de présence, moins coûteuse heureusement. Il y faudra surtout le maintien d’une vraie confiance mutuelle. C’est là que la cohésion de la très grande majorité des français est nécessaire. C’est là que l’islam pacifique doitentendre et confirmer l’appel qui lui vient du Mali. C’est à la France seule qu’il fut fait appel. C’est bien, pourtant, pour des raisons de civilisation, qu’en l’absence de toute défense européenne la Grande-Bretagne, sourcilleuse sur sa souveraineté et en train de quitter l’Europe, décida comme nation de soutenir la France.

Comment certains autres osent-ils faire grief à l’Allemagne de garder de son histoire récente une extrême réticence à procéder à des actions armées ?

Comment certains osent-ils faire grief à l’Europe de ne s’être pas mobilisée alors que personne n’a jamais voulu la saisir de compétences dans ce domaine ? La vérité est que le devoir de civilisation n’a pas encore sa place dans le droitinternational.

Mais il faudra bien la lui faire. Les pays d’islam ne sortiront de leur longue crispation qu’au prix de choix et de réformes douloureuses. Il leur y faut une aide extérieure. Pour la première fois certains la demandent.

L’action ne pourra être continue que s’ils confirment cette demande. L’enjeu est immense : oublier les croisades pour se battre ensemble pour les droits de l’homme.
Bien d’autres nations musulmanes et européennes devraient pouvoir s’y joindre.

Elles ne le feront que si elles en comprennent et assument le sens.

Michel Rocard , ancien premier ministre, président du conseil d’orientation scientifique de Terra Nova

Michel Rocard, ancien premier ministre

Le Monde.fr | 05.02.2013 à 15h37

20 Réactions à « Et si l’intervention au Mali ouvrait la porte des réformateurs en islam »

  1. zen

    une seule issue pour tout les peuples sous développés …. l’athéisme !!!

    les peuples plus en avance se sont affranchis de ces stupidités religieuses et dieux imaginaires !! chez beaucoup (même les pays arabes soit disant musulman ) dieu et la religion n’est pratiqué plus comme coutume ! avec le temps cela diminuera et les religions arriérée disparaîtront tout comme on rit maintenant en pensant au dieu des pharaons qui ont été adorés plus de 5000 ans ! c’est une évolution naturel progressive

  2. toure aameed ben hamat

    il ya des mosquees et des eglises partout dans le monde, mais ce que nous avons vecus dans le nord mali avec ses islamistes meme chez les arabes eux memes on a jamais vvus des choses comme ca. il faut separer la politique et la religions. beaucoup des faux marabouts soit disant islam retardes l’avancement du pays avec des faux precheurs qui font leurs affaires sur les pauvres et les illetrer.

  3. coulibaz

    On le voyait venir, mais nos responsables surtout l’elite musulmane s’est tue devant cette enormite. L’argent des ONG arabes ne servait qu’a construire des mosquee et des medersas Wahhabites, pas de creation d’emploi, ni de centre de formation. Enfin de compte ces mosquees et medersas alaient nous norrir et nous gerer. J’espere qu’a present tt le monde voit la necessite de separer les deux entites.

  4. rodrigues Soares

    :idea: :lol: L’ ISLAM DEVRAIT ETRE PUREMENT ET SIMPLEMENT ANIMISEE AU MALI, TOUS LES SAINTS REMPLACES PAR NOS ANCETRES ET NOS ROIS FONDATEURS DE NATION ET TOUTES LES DOGMES SUR NOTRE GNAA, NOTRE KOOMOH, ET AUTRES :lol:

    :idea: SANS BLAGUES

    :!: TOUT JUSTE DONNEZ DES VALEURS A NOS TRADITIONS ET CULTURES, AU LIEU DE PRIER DIEU EN CITANT LES ANCETRES DE LOINTAINS AUTRUIS- DES DELINQUANTS DE LEURS SOCIETES QUE NOUS CONSIDERONT DES SAINTS. IL FAUT DONNER DES TERRES ET AIDER A ERIGER DES TEMPLES DE CROYANCES LOCALES DANS TOUS LES QUARTIERS DE BAMAKO ET DANS CHAQUE RECOIN DU MALI :!:

    NOUS AVANCERONS :!:

  5. MALCOMX1424

    Pour reformer l’islam,il faut l’envoie d’un nouveau Prophete chose qui n’est faisable.Je propose surtout de reformer l’Homme Malien avec grand H.C’est la couche de la societe qui est pourrie,lorsqu’on etait enfant,avant le crepuscule tout le monde etait a la maison,de surcroit une fois dehors n’importe qui pouvait te corriger si tu commettais une faute.Mais regarde de nos jours a cause de l’avenement de la democratie,notre societe est bafouee,les jeunes filles s’habillent comme des betes,puisseque tu vois tout a travers leur habillement.Plus de chatiment corporel a l’ecole,dans la maison,et meme dans les rues,gares-toi si tu couches a l’enfant d’autrui.En realite l’islam qui est une soumission a Dieu,donc il rime avec une bonne societe qui respecte les regles de conduite.L’imposition par le blanc du mot democratie a fait capoter toutes nos valeurs.Si on appliquait la regle de Dieu,peut-etre que les USA n’auront pas besoin d’investir des milliards pour fabriquer des bombes atomiques,ouH

    • coco

      Je comprends parfaitement ton raisonnement ….
      Mais je voudrais seulement rapprocher ton vécu du mien …
      Tu écris :
      «  » » » »C’est la couche de la societe qui est pourrie,lorsqu’on etait enfant,avant le crepuscule tout le monde etait a la maison,de surcroit une fois dehors n’importe qui pouvait te corriger si tu commettais une faute » » » » » » »
      …..Mon présupposé est que tu es musulman ….
      mais je peux t’affirmer que quand tu dis «  » »lorsqu’on etait enfant,avant le crepuscule tout le monde etait a la maison,de surcroit une fois dehors n’importe qui pouvait te corriger si tu commettais une faute » » » » » Moi je peux dire la même chose …et moi je suis chrétien …et Français ..donc moi je ne suis pas convaincu par ta conclusion «  » » » »L’imposition par le blanc du mot democratie a fait capoter toutes nos valeurs » » » »parce que nos valeurs …elles ont « pété » aussi ….et je ne pense pas que c’est « democratie » ….qui en est la cause …On n’est pas maso à ce point ! :lol: :lol: :lol: :lol:

      • coco

        ….par contre que le terme « démocratie » ait été dévoyé , ou que les sociétés n’étaient peut être pas préparées à l’exercice .ou que le terme « démocratie » ait été mal digéré ..c’est peut être possible …
        ….pour l’anecdote , en 75 je me retrouve dans une partie de chasse ,le soir , prés d’Odienné , en RCI ……
        Dans la cour , près de la paillote de l’oncle de l’ami qui m’avait invité , au fond de la brousse donc …une télé qui fonctionnait sur batterie …et je me rappelle trés bien , cinq ou six gamins , fascinés devant , regardant  » Steve Austin  » …l’homme qui valait 100 millions de dollars ……Oui Bon … surprise ..!
        .Est est ce pour autant une surprise « démocratique » offerte par le gouvernement d’alors ?
        En fait je crois tout simplement que  » tout va très vite » , que ce que nous appelons pourtant le progrès ..nous avons , toutes les sociétés , toutes ,des difficultés à le suivre …..et à nous y adapter , parce que justement , nos valeurs , « ON » nous en éloigne.

  6. nonalinertie

    Quant aux supposés djihadistes, tout le monde sait que leurs comportements sont tout sauf religieux (drogues, armes et enlèvements). Bref, les musulmans se réveilleront de leur léthargie actuelle. Bien que des Etats musulmans se soient déjà réveillés : l’Indonésie, l’Inde. Ils n’en ont simplement pas le choix. En fait, le problème n’est pas l’islam. Le sous-développement concerne essentiellement les pays arabes et africains qui par ailleurs ont bien commencé à bouger : l’Afrique du Sud, le Rouanda, l’Ethiopie, le Maroc, la Tunisie, etc. Et même des momies d’Arabie Saoudite commencent à bouger…

    • ALLAH

      La plupart des Musulmans pensent : « l’islam ne défendrait jamais le meurtre d’innocents. Allah du Coran n’a jamais prescrit le meurtre. Tout ceci est l’œuvre de quelques désaxés aux marges de la société. Le véritable islam est consacré contre la violence. Nous dénonçons toute violence. L’islam signifie la paix. L’islam signifie la tolérance. »

      Mais est-ce vrai ? L’islam enseigne-t-il vraiment la paix, la tolérance et la non-violence ? Ces musulmans qui commettent des crimes au nom d’Allah pensent différemment. Ils pensent que ce qu’ils font est un Jihad. Ils disent que le meurtre d’innocents est obligatoire pour tout Musulman. Ils ne tuent pas en croyant enfreindre les règles divines, mais en croyant au contraire que c’est ce qu’un vrai Musulman ferait. Ces gens qui tuent des pauvres innocents qui font exploser leur propre corps pour tuer encore plus d’innocents le font parce qu’ils pensent qu’ils seront récompensés au Paradis musulman. Ils espèrent être bénis par Allah, manger des nourritures célestes, boire du vin pur et profiter de l’agréable compagnie de leurs consœurs divines.

      Sont-ils complètement dans l’erreur ? Où ont-ils trouvé cette idée tordue ? Comment en sont-ils arrivés à croire que le meurtre d’innocents plaît à Dieu ?

      Ou bien sommes-nous qui sommes dans l’erreur ? L’islam prêche-t-il la violence ? Appelle-t-il les croyants à tuer les incroyants ? Nous dénonçons ceux qui commettent des actes de violence et les qualifions d’extrémistes. Mais sont-ils vraiment extrémistes ou bien font-ils simplement ce que le Coran leur ordonne de faire ? Qu’est-ce le Coran enseigne réellement ? Avons-nous lu le Coran ? Savons-nous quelles sortes d’enseignements s’y trouvent ? Examinons certains d’entre eux et regardons de plus près à ce que Allah ORDONNE aux musulmans sincères

      Ce que le Coran enseigne aux musulmans

      Coran 2.216 : Le combat vous a été PRESCRIT alors qu´il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l´aversion pour une chose alors qu´elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu´elle vous est mauvaise. C´est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.

      Sourate 9 verset 63. Ne savent-ils pas qu’en vérité quiconque s’oppose à Allah et à Son messager, aura le feu de l’Enfer pour y demeurer éternellement ? Et voilà l’immense opprobre.

      Sourate.9,verset 5 Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez. Faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux

      Sourate,4 verset 144 : ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les mécréants au lieu des croyants. Voudriez-vous donner à Allah une preuve évidente contre vous ?

      sourate 9 ;verset 23. ô vous qui croyez ! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s’ils préfèrent la mécréance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés… ceux-là sont les injustes

      Que les croyants de prennent pas pour patron les incroyants au lieu des croyants. Celui qui fait cela n’aura rien à attendre d’Allah, à moins que vous n’ayez d’eux quelque dangers » (s.3, v.27)

      Les juifs et les chrétiens et les païens brûleront dans le feu d’enfer à jamais. Ils sont les plus vils de toutes les créatures. » (s.98, v.51

      Sourate VIII verset 55 « Les pires bêtes, aux yeux d’Allâh, sont les incroyants qui s’entêtent à ne pas croire. »

      sourate.8 verset 39:O vous qui croyez ! Les ASSOCIATEURS [= les chrétiens] ne sont qu’IMPURÉTÉ

      O vous qui croyez ! Les ASSOCIATEURS [= les chrétiens] (Muslim, Sahih 1/200)

      Sourate 8.39] Et COMBATTEZ-LES jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah.

      Sourate 9, verset 29 « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre,les CHRÉTIENS et les JUIFS jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés

      Soura4:95] Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelque infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense ;

      Sourate 3.156. ô les croyants ! Ne soyez pas comme ces mécréants qui dirent à propos de leurs frères partis en voyage ou pour combattre : « S’ils étaient chez nous, ils ne seraient pas morts, et ils n’auraient pas été tués. » Allah en fit un sujet de regret dans leurs cœurs. C’est Allah qui donne la vie et la mort. Et Allah observe bien ce que vous faites.

      Sourate 48 verset:16 Dis aux bédouins restés en arrière : « Vous serez bientôt appelés à affronter un peuple doué d’une force redoutable, que vous aurez à combattre, à moins qu’ils ne se convertissent à l’islam. Si vous acceptez de combattre, Dieu vous accordera une belle récompense. Mais si vous refusez de prendre part au combat, comme vous l’avez déjà fait, Il vous infligera un douloureux châtiment. »

      Sourate 9.112] Dieu a acheté des croyants leurs biens et leurs personnes pour qu’il leur donnât en retour le paradis ; ils combattront dans le sentier de Dieu, ils TUERONT et seront tués. La promesse de Dieu est vraie

      Mahomet a dit :J’ai reçu ordre de mener la guerre contre les hommes jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’est pas d’autre dieu qu’Allah, que Mahomet est l’envoyé d’Allah, qu’ils accomplissent la prière et qu’ils versent l’aumône. S’ils le font ils sont quittes de leur sang et de leurs biens, sauf en ce qui revient de droit à l’islam. Ils en rendront compte à Allah. (Bukhari, Sahih 2/17

      Sourate 9 verset 44. Ceux qui croient en Allah et au Jour dernier ne te demandent pas permission quand il s’agit de mener combat avec leurs biens et leurs personnes. Et Allah connaît bien les pieux.

      Sourate 9 verset 45. Ne te demandent permission que ceux qui ne croient pas en Allah et au Jour dernier, et dont les coeurs sont emplis de doute. Ils ne font qu’hésiter dans leur incertitude.

      Sourate 4 verset 47 » « Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions

      Chers frères et sœurs musulmans : est-ce l’Islam auquel vous croyez ? Est-ce là le Très Miséricordieux, Très Compatissant Allah que vous priez chaque jour ? Dieu pourrait-il nous inciter à tuer d’autres personnes ? Comprenez qu’il n’y a pas de gène terroriste, mais qu’il pourrait y avoir une tournure d’esprit terroriste. Cette tournure d’esprit trouve son terrain le plus fertile dans les principes fondamentaux de l’islam
      Ce ne sont pas les extrémistes qui comprennent mal l’islam. Ils font littéralement ce que le Coran leur dit de faire.

      C’est nous qui ne comprenons pas l’Islam. Nous sommes les désorientés. Nous sommes ceux qui supposons à tort que l’Islam est une religion de paix. L’islam n’est pas une religion de paix. Dans sa forme soi-disant pure, il peut etre très bien compris comme une doctrine de HAINE. C’est tout simplement ce que font les terroristes et les intellectuels MALHONNETES, apologistes de l’islam, le cache.

      Le nier et présenter l’islam au grand public comme une religion de paix similaire au BOUDHISME ou au CHRISTIANISME est une entreprise de contrevérité. L’Histoire de l’islam entre les 7ème et 14ème siècles est traversée de violences fratricides et de guerres d’agression, qui commencent à la mort du Prophète et continuent pendant le califat orthodoxe, soi-disant « pur ». Et Mahomet lui-même a hissé l’étalon du meurtre, du pillage, des massacres et du sang versé. Comment pouvons-nous nier l’histoire toute entière ?

      Le comportement de Mahomet tel qu’il est inscrit dans les sources islamiques authentiques et incontestées est tellement immoral et barbare d’un point de vue humain. Mahomet était barbare chef militaire, un CRIMINEL dépourvu de vertus. L’imiter dans les aspects de la vie (suivre la Sunna) est premièrement impossible et deuxièmement dangereux au 21ème siècle. Pourquoi sommes-nous si désespérément dans le déni de cette simple évidence ?

      Ce ne sont pas des histoires, mais des faits rapportés par l’histoire islamique authentique et les Hadiths.

      (Hadîth:Muslim XX 4696). … le messager d’Allâh a dit : celui qui meurt sans avoir combattu sur le chemin d’Allâh et n’a pas exprimé le désir de COMBATTRE pour le jihad meurt de la mort d’un hypocrite

      (Bukhari, Sahih 49/13,2).
      ibn Awn a dit : j’avais écrit à Nafi ; il me répondit également par écrit que le prophète avait fait une expédition contre les Banu Mustaliq et les avait surpris au moment où ils s’abreuvaient leurs troupeaux, qu’il avait tué un certain nombre de combattants et emmené leurs enfants en captivité ; ce fut ce jour-là que le prophète prit Juwayra.
      - C’est Abdallah ibn Omar, ajouta t-il, qui m’a raconté ce fait et il faisait partie de l’expédition

      Muslim, Sahih 19, 4292).
      … j’ai écrit à Nafi pour lui demander s’il était nécessaire de proposer aux infidèles une invitation à accepter l’islam avant de les combattre. Il m’a écrit dans sa réponse que c’était nécessaire (seulement) dans les premiers temps de l’islam. Le messager d’Allah a fait une ATTAQUE contre les Banu Mustaliq alors qu’ils n’étaient pas prévenus et que leur bétail s’abreuvait. Il a tué ceux qui combattaient et a capturé les autres…. Nafi a dit que cette tradition a été racontée par Abdullah ibn Umar qui faisait lui-même partie des troupes qui ont pillé
      .

      Sahih Bukhari Volume 6, livre 61, Numéro 577 : J’ai entendu le prophète dire, “à la fin des temps, apparaîtront de jeunes gens aux idées folles. Ils parleront bien, mais ils sortiront de l’islam comme une flèche sort de son jeu, leur foi ne dépassera pas leur gorge. Ainsi, partout où vous les trouvez, tuez les, il y’aura une récompense pour ceux qui les TUERONS au jour de la résurrection. »

      D’après `Abd-Allah ibn Mas`ûd (qu’Allah soit satisfait de lui),
      l’Envoyé d’Allah (pbAsl) a dit : « Il n’est pas permis de verser le sang d’un musulman qui témoigne qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah et que je suis l’Envoyé d’Allah, sauf dans ces trois cas : l’époux adultère, le coupable d’un meurtre et l’apostat qui abandonne la communauté musulmane ». Sahîh de Muslim : 3175

      D’après Ikrima :
      Le prophète a dit : « celui qui quitte l’islam, TUEZ LE ! ». Sahîh Bukhari : 6411

      Bukhari, Sahih 46/ 717).99
      … le prophète avait BRUSQUEMENT attaqué les Banu Mustaliq sans avertissement alors qu’ils étaient sans crainte et que leur bétail s’abreuvait aux points d’eau. Les hommes combattants ont été tués et les femmes et enfants pris comme captifs..

      » L’apôtre d’Allah a dit :
      - Sache que le paradis est à l’ombre des épées. » (récit d’Abdullah ibn Abi Aufa, Bukhari LII 73) »

      » Alors que nous étions à la mosquée, le Prophète vint et dit :
      - Allons voir les juifs. Nous sommes sortis et nous sommes allés à Bait ul Midras. Il leur dit :
      - Si vous vous convertissez à l’islam, vous serez saufs. Vous devez savoir que la Terre appartient à Allah et à son apôtre et je veux vous expulser de cette terre. Donc, si quelqu’un parmi vous possède des biens, il a le droit de les vendre, sinon, vous devez savoir que la Terre appartient à Allah et à son apôtre. » (récit d’Abu Huraira, Bukhari LIII 392 et LXXXV 77) »

      Bukhari (59:572) « Toi qui crois en moi! Ne donne pas ton amour à mes ennemis qui n’ont pas cru dans la Vérité (Allah, Mahomet le prophète et le Coran). »

      Le messager d’Allah a dit :
      - Ne saluez pas les juifs et les chrétiens avant qu’ils ne vous saluent et quand vous les rencontrez sur les routes, forcez-les à passer sur la partie la plus étroite. » (récit d’Abu Huraira, Muslim XXVI 5389

      Bukhari, Volume 5 Numéro 369 : Le messager de Dieu dit : « qui veut tuer Ka`b bin al-Ashraf ? Il a offensé Dieu et son prophète ! » là-dessus Maslama répondit, « Oh messager de Dieu ! Voulez vous que je le tue ? » le prophète dit, « oui ». Maslama dit, « Puis-je lui mentir (Afin de le tuer) ». Le Prophète dit, « oui ». (…) Ils (Maslama et ses complices) tuèrent Ka’b et partirent chez le prophète pour l’informer.

      Que les juifs et les chrétiens soient MAUDITS pour avoir utilisé les tombes de leurs prophètes comme des lieux de culte. » (récit de Aisha et Abdullah, Muslim IV 1082) »

      Sahih Muslim (19:4294) – « Lorsque vous rencontrez vos ennemis qui sont païens, invitez les à suivre trois actions. S’ils s’acquittent de l’une d’entre elles, vous l’accepterez et vous abstiendrez de leur faire du mal. Invitez les à accepter l’islam ; s’ils acceptent, acceptez le aussi et cessez de les combattre… S’ils refusent d’adhérer à l’islam, exigez d’eux la jizya. Si ils sont d’accord pour payer, saisissez la et retirez vos mains à bonne distance des infidèles. Si ils refusent de payer l’impôt, demandez l’aide d’Allah et combattez-les

      Le messager d’Allah a dit :
      - Quand arrivera le jour de la résurrection, Allah fournira à chaque musulman un JUIF ou un CHRÉTIEN et dira : « c’est ton remplaçant dans le feu de l’enfer. » » (récit d’Abu Musa, Muslim XXXVII 6665)

      Expédition de Zayd ibn Haritha à l’oasis de Qarada (Sira Il 50 -51)
      Le prophète envoya Zayd s’emparer d’une caravane menée par un guide des Banu Bakr qu’il intercepta sur un point d’eau dans le Najd. Zayd réussit à s’emparer de bêtes et leurs chargements sans pouvoir saisir les hommes qui lui échappèrent. Il rapporta son butin au Prophète.

      L’exécution de Ka’b ibn Al-Achraf (Sira II 51 – 58) : le poète juif à la lecture des Quraych tués par les hommes de Mahomet à Badr, composa des poèmes indignés et exorta les gens de la Mecque contre lui. Mahomet envoya des hommes pour le tuer qui, à la suite d’un guet-apens le poignardèrent à mort.

      Le trésor des Banu Nadir (Sira II 336 337) Le mari de Cafiyya détenait le trésor. Sommé par le Prophète d’en révéler la cachette, il fut torturé par les musulmans puis eut la tête tranchée quand une paille fut découverte.

      Histoire de Cafiyya, mère des croyants (Sira II 636). Les captives de Khaybar furent largement réparties entre les musulmans. Le Prophète eut en partage Cafïyya et deux de ses cousines. Il mit son manteau sur Cafiyya après l’avoir fait asseoir. Les musulmans comprirent qu’il se la réservait.

      Les Banu Quraydha se rendent au jugement du prophète (Sira Il 239 – 240). « Celui-ci décréta que les hommes seront tués, leurs biens répartis entre les musulmans et que les femmes et enfants seront bannis » confirmé par le Coran sourate 47 verset 3 ext : « lorsque vous rencontrerez des incrédules, frappez les à la nuque jusqu’à ce que vous les ayez abattus. »

      Les Banti Quraydha sont ÉGORGÉS (Sira II 240 – 241). Le prophète ordonna de faire descendre de leurs fortins les Banu Quraydha et de les enfermer. Ils étaient 600 -700. Après les avoirs disposés au bord d’un immense fossé creusé à cet effet le Prophète ne cessa de les ÉGORGER jusqu’à leur extermination totale confirmé par le Coran ; sourate 33 verset 26 à 27 « Et Il a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du Livre et Il a jeté l’effroi dans leurs cœurs ; un groupe d’entre eux, vous tuez, et un groupe vous faites prisonnier. ».

      L’exécution de Huyavv (Sira II 241). On le fit venir devant le Prophète les mains ligotées, tailladé de toutes parts. « Je ne regrette absolument pas d’avoir été ton ennemi, dit-il » Puis il s’assit et le Prophète lui TRANCHA la tête.

      Le partage du butin pris aux Banu Quraydha (Sira II 244-245).
      Le prophète fit ensuite le partage des femmes, des enfants et des biens des Banu Quraydha entre les musulmans. Avant tout partage, il prit pour lui le cinquième du butin, puis il établit les règles de la répartition : deux actions pour un cheval : une action pour son cavalier : une action pour le fantassin. Les cavaliers ayant pris part à l’extermination des Banu Quraydha étaient au nombre de trente six. C’était le premier butin auquel s’appliquait cette règle du cinquième pour le Prophète et de la répartition par action des quatre cinquièmes. Ce principe fut adapté par la suite pour le partage du butin après toutes les expéditions et les conquêtes. Le Prophète envoya dans le Najd une partie des captives juives des Quraych, contre lesquelles il acheta des chevaux et des armes.

      Histoire de Rayhâna (Sira I1 245). Parmi les captives des Banû Quraydha, le Prophète avait choisi pour lui-¬même une femme juive appelée Rayhana qui resta chez lui en sa possession jusqu’à sa mort mais qui résistant à la conversion fut mise en quarantaine jusqu’à ce qu’elle cède, le Prophète s’en réjouit.

      Bannissement des juifs de Khaybar, sous le calife Omar (Sira II 356 – 358) « En effet le Prophète avait dit qu’il ne pouvait y avoir qu’une seule religion en Arabie sourate 33 verset 27 : « il vous a donné en héritage leur pays, leurs habitations, leurs biens et une terre que vos pieds n’ont jamais foulés ».

      On objectera que ces comportements n’étaient ni inconnus ni inhabituels pour des conquérants et chefs du monde médiéval, mais ce ne sont pas des activités correspondant à celles d’un Saint paisible, et certainement pas à quelqu’un qui se revendiquait de la miséricorde de Dieu
      Cher lecteurs si malgré ces faits officiels et authentiques de la traditions musulmane certains apologistes de l’islam se plaisent toujours à prétendre que l’islam est religion de paix, sont-ils des ignorants ou des hypocrites dangereux.

      Ces gens là ne connaissent-ils pas l’islam ou confondent-ils leur raisonnement humain et pacifique avec celui du Coran qui leur est dans ce cas complétement antagoniste ? Ces gens là, doivent savoir que si nous critiquons l’islam c’est parce que nous refusons l’hypocrisie qui ignore volontairement l’appel à la guerre éternelle de l’islam qui monte les musulmans contre tout le reste de l’humanité.

      Tout musulman qui persiste à dire que l’islam est religion de paix malgré toutes ces preuves qui démontrent le contraire doit savoir qu’il est aussi dangereux qu’un terroriste car son silence emporte chaque jour des vies humaines innocentes un peu partout sur le globe.
      On ne doit pas se contenter de critiquer l’islam tel qu’il est aujourd’hui, mais on doit le dénoncer et le COMBATTRE Cela n’est pas de l’islamophobie mais de l’humanisme.

      • coco

        Sérieusement , les JESUS pasteurises ….
        VOUS COMMENCEZ A NOUS CASSER LES COUILLES .

        Et je signe : COCO , CATHOLIQUE .
        Connards .

      • Larissa

        Vrai, Vrai là, tu es un âne.
        Et franchement tu nous emmerdes….
        On s’en fout de tahaine bestiale contre l’islam. Islam ou chretien ou tout ce que tu veux, c’est du pareil au même.

  7. nonalinertie

    Peut-être que la réalité est plus prosaïque. Si Bamako tombait (personne ne peut nier que cela aurait été facile pour les djihadistes), ce sont 6000 français qui seraient pris en otage au lieu de 6. Et tous les marchés français seraient compromis au Mali et dans les Etats voisins, en attendant le tour de la France elle-même. Donc, nous maliens applaudissons à notre sauvetage, au sauvetage de notre civilisation et au sauvetage des intérêts français par l’armée française. Quant aux supposés djihadistes, tout le monde sait que leurs comportements sont tout sauf religieux (drogues, armes et enlèvements). Bref, les musulmans se réveilleront de leur léthargie actuelle. Ils n’en ont simplement pas le choix…

    • le zigue

      le français peuvent évacués leur 6000 citoyens avant que Bamako ne tombe et kel st les interets de la France au mali? il faut dire merci papa hollande et fermé ta bouche ingrat

    • ISLAMIQUE

      Les récits des atrocités et du sectarisme des fondamentalistes musulmans dérangent les musulmans modérés et éduqués, qui désirent vivre en harmonie avec leurs voisins, et n’éprouvent que compassion pour le reste du monde. De même que nous condamnons tous ces extrémistes religieux qui font sauter des immeubles, fabriquent des bombes et prennent part à des actes de terrorisme parce que nous les considérons comme des fanatiques dans l’erreur, nous devons nous demander si nous avons une part de responsabilité dans ces actes terroristes commis par nos coreligionnaires les plus radicaux.

      Sommes-nous, nous les modérés, les intellectuels, les gens respectueux de la loi, les bons citoyens, en train de renforcer le fondamentalisme musulman tout simplement en prenant la défense de l’Islam ? L’islam est-il vraiment une religion de paix qui serait mal interprétée, malmenée par quelques individus instables la prenant comme excuse pour justifier leurs tendances criminelles, ou bien sont-ce leurs crimes qui sont inspirés par les enseignements du Coran, le livre-même que nous appelons « Saint » et « Parole de Dieu » ?

      L’une des plus grosses erreurs est de croire que les religions étaient pures à l’origine, puis qu’elles ont été contaminées par de fausses interprétations. Rien n’est plus loin de la réalité. Ainsi l’Islam a-t-il commencé dans la violence. L’islam pur, tel qu’il est entendu dans le Coran et donné en exemple par son auteur, est une religion intransigeante, intolérante et fondamentaliste. Toute tentative visant à dissimuler l’Islam sous un masque d’humanité va à l’encontre des principes de l’Islam et se voue à l’échec. Toute expansion de l’Islam nourrit le zèle fondamentaliste de ses adhérents et promeut le terrorisme.

      Cette présomption qui veut que les religions soient pures à l’origine a donné naissance à des milliers de sectes, lesquelles essaient toutes de faire revivre la pureté d’origine d’une façon qui convienne à leur point de vue partial. L’autre danger d’une telle idée tient au crédit qu’elle donne aux doctrines prêchant essentiellement la haine. On ne peut pas dire que MAHOMET était le messager de Dieu et le Coran la parole de Dieu, puis demander à ceux qui veulent vivre par lui, tuant les infidèles, usurpant leurs propriétés et leurs droits, violant et battant leurs propres épouses, de ne pas agir de la sorte. Pourquoi pas ? Si le Coran est la parole de Dieu, alors n’est-ce pas cela, ce que le Coran enseigne ?

      Essayer de conserver l’Islam et de vivre à travers lui, tout en faisant une religion humaine et tolérante, est non seulement impossible mais également malhonnête. C’est impossible parce que cela va à l’encontre de l’esprit du Coran et de la Sunna. C’est malhonnête parce qu’un Islam tolérant n’est plus l’Islam. Il s’agirait d’une innovation, ce qui est considéré comme une hérésie en Islam et puni de mort. C’est comme si les nazis essayaient de rendre leur parti plus humain. La question est : si c’est bien, pourquoi le changer ? Et si c’est mauvais, pourquoi le garder ?

      Je ne condamne pas les fondamentalistes lobotomisés pour faire ce qu’ils font. Au moins sont-ils honnêtes. Leur foi et leurs actes coïncident. Je condamne les intellectuels modérés pour leur malhonnêteté, parce qu’ils maintiennent en place une doctrine qui promeut la haine, tout en ayant les mots « amour » et « tolérance » plein la bouche. Prétendre que l’islam est une religion de paix qui enseigne la tolérance, c’est aussi précis et exact que de qualifier ainsi le nazisme.

      Les musulmans ne sont pas des gens méchants (à l’exception des authentiques musulmans, prompts à tuer dans la joie ceux qu’ils présument apostats). La plupart des musulmans ne savent rien de l’Islam. Très peu de musulmans ont vraiment lu le Coran et le comprennent. Si les gens de bien qui se qualifient à tort de « musulmans » lisaient ce livre, très peu d’entre eux resteraient fidèles.
      C’est le fait même que des gens modérés et de bonne volonté essaient de donner une « interprétation mystique » aux enseignements inhumains et intolérants des religions, qui est la cause réelle du problème.

      Les créateurs de ces religions à l’exception de ceux qui ont prêché la non violence, la paix, et l’Amour du prochain tels que BOUDHA et JESUS le reste étaient tous des menteurs, sans profondeur spirituelle ni compassion. Il s’agissait là de gourous, de têtes de bois qui mentaient compulsivement et avec conviction. Ces gens étaient des psychopathes charismatiques, comme les patrons de ces nouvelles sectes qui émergent chaque jour à notre époque. Leurs premiers disciples étaient une bande d’illettrés téméraires et ignorants. Ils croyaient ces imposteurs et les suivaient corps et âme.

      Ils donnèrent leurs vies et prirent la vie d’autrui pour imposer ces mensonges. Ils interprétèrent la dureté et l’intolérance de leurs chefs comme autant de preuves de la vérité. Quand leurs prophètes sont morts, nombreux sont ceux qui ont surgi de nulle part avec des récits de miracles auxquels ils ont prétendu avoir assistés, gagnant ainsi respect et attention. Les générations suivantes se sont basées sur les enseignements absurdes des prétendus « livres révélés », et ont essayé de les traduire en une chose qui aurait du sens.

      Les philosophes et les mystiques ont trouvé des significations ésotériques aux paroles de ces prophètes, pourtant flagrantes d’imbécillité ; en fin de compte, la religion est devenue un mode de vie, chacun considérant la foi des autres comme preuve de la vérité de cette religion. « Comment tous ces gens peuvent-ils être dans l’erreur ? », se disent-ils, voilà la seule force qui permet aux personnes pieuses de continuer sur la même voie.
      Par souci d’honnêteté, il est important que nous sectionnions le cordon ombilical émotionnel qui nous relie aux religions, et que nous interrogions leur vérité sans passion, de la même façon que nous interrogerions toute thèse scientifique, littérale ou historique. C’est une erreur que de lire ce que Rumi ou d’autres soufis disent en vue de comprendre le sens profond du Coran.

      Le Coran n’a pas de sens profond. Le livre du Coran est clair. Tout sens caché qui lui est attribué ne peut être que l’interprétation de personnes de bien, qui n’ont pas su accepter les absurdités et les erreurs de ce livre, et ont essayé de l’interpréter de façon à le mettre au niveau de leur compréhension humaine et intellectuelle, plus raffinée.

      N’importe qui peut prendre n’importe quel livre et lui donner une « signification profonde », et l’interpréter de façon à ce qu’il corresponde à ses attentes. Si quelqu’un vous disait que la signification profonde de l’ordre de Hitler de brûler les juifs, est en fait de brûler tout votre attachement au monde et de vous éclairer sur un plan spirituel, vous emmèneriez probablement cette personne chez un psychiatre, d’autant que toutes ces atrocités ont eu lieu du vivant même d’Hitler, et qu’elles ont été ordonnées et supervisées par lui. On ne vous abuserait pas en vous affirmant que le désir hitlérien de conquête et de soumission des autres nations, était en fait d’apporter paix, prospérité et amour de Dieu en tout lieu.

      Vous ne seriez pas stupide au point de croire la personne qui vous raconterait que tous les crimes commis par les nazis, sont dus en réalité à une mauvaise compréhension des ordres du führer. Alors pourquoi êtes-vous si prompts à vous fourvoyer quand le même type d’excuses absurdes sont faites pour MAHOMET ? Il a ÉGORGÉ de ses propres mains 600 à 900 juifs après avoir coupé l’eau de leurs quartiers, brûlé leurs plantations, et les avoir faits prisonniers de guerre, sans autre raison que le désir de s’enrichir avec leur fortune et la vente de leurs épouses et enfants comme esclaves.

      Il a envoyé des assassins tuer ses opposants pendant la nuit. Parmi ces opposants, il y avait une mère de 5 enfants en bas âge, et son seul crime avait été de composer une poésie que MAHOMET avait trouvé insultante. Il a violé de jolies filles capturées au cours de ses raids, et vendu le reste des femmes comme esclaves. Y a-t-il des « interprétations mystiques » à ces atrocités ?
      Combien de temps voulons-nous encore nous fourvoyer ? Combien de temps allons-nous garder la tête dans le sable ? Combien de temps devons-nous encore essayer de chercher des perles de sagesse dans la bouse ?

      Les musulmans trouvent leur force dans leur nombre, et dans les histoires de conversions qu’ils partagent avec tant de joie entre eux. A défaut de telles histoires, ils les fabriquent. Cela ne les intéresse pas de savoir si l’Islam est vrai ou faux. Ils ne pensent pas qu’il leur revient de faire une recherche indépendante de la vérité et de vérifier les faits par eux-mêmes. S’ils entendent des histoires de conversions, cela leur suffit à se prouver la vérité de l’Islam. Ils se disent : « Tant de gens ne peuvent pas se tromper ! », puis s’occupent d’appliquer les atrocités prescrites par le Coran et les Hadiths, et le résultat est celui que vous voyez.

      Il nous revient d’arrêter ce cercle vicieux. En tant que musulmans intellectuels, nous nous devons de renverser cette tendance. Il nous faut nous séparer définitivement de l’Islam, le dénoncer, et écrire sur ce sujet. Quand notre nombre grandira, les masses qui croyaient en l’Islam, se fiant à nous, finiront par se sentir seules et par nous suivre. C’est le seul moyen de faire cesser l’expansion de ce MENSONGE. Regarder en spectateur, essayer d’éduquer les musulmans à bien se comporter ne marchera pas. Dire aux musulmans que l’Islam est une religion tolérante qui respecte les droits des femmes et des infidèles ne marchera pas.

      Parce qu’ils savent que cela n’est pas vrai. Cela fait 1400 ans que ça ne marche pas, et ça ne marchera pas plus maintenant. Mo’tazalies a essayé et échoué, les soufis ont essayé et échoué, Atatürk a essayé et échoué. Toute tentative de rendre l’Islam plus humain échouera parce que le Coran est du côté des fondamentalistes.

      Si une majorité d’Africains escroqués culturellement connaissaient cette religion et le contenu réel de ses textes elle serait INTERDITE.
      Ce n’est d’ailleurs pas une religion (étymologiquement “relier”l”homme à Dieu, et ce même au moyen de bombes ?…).
      C’est une idéologie politique totalitaire expansionniste.A ce titre,s’opposant aux libertés fondamentales des hommes,ce totalitarisme aux accents archaiques n’a aucun droit de cité sur les terres de nos Ancetres Africains

      • verite7

        Merci pour ta contribution.
        Je suis surprit de lire une si grande sagesse sur maliweb.

      • Ajanga

        Tu es un homme stupide, armé seulement de sa haine et de son aigreur. Je ne sais pas comment tu peux te citer parmi les musulmans. Tu ne cites pas un seul verset du coran, que tu prétends connaître, pour étayer tes propos. Tu cites à ‘emportes pièces, Jésus et Gandhi, dont tu ne sais rien. Tu es un mégalomane athée qui n’a pour seul arme qu’une plate éloquence de courtisans de roi. Tu n’es ni intellectuel, ni modéré, ni respectueux d’aucune loi, parce que tu ne respectes même pas le ventre qui t’a porté et personne n’a besoin de toi, en tous cas pas l’islam, pour défendre cette religion. Tu n’apprends à personne quelles était la nature des religions à l’origine, elle est une réponse logique à la nature des hommes auxquels elles sont destinées et l’accueil que ceux-ci leur ont réservé. L’islam n’ pas fait plus de victime que les guerres mondiales, pas plus de victimes que la guerre d’Irak, ni encore plus que la guerre israélo-palestinienne, cela t-t-il empêché de t’extasier dans ton complexe maladif d’une pensée accidentelle aux antipodes de l’islam. En réalité, tu n’as aucun argument contre l’islam, tu es un libertin, un porc qui se complait dans sa fange et qui se met sur ses gardes contre tout ordre et toute morale. Rassures toi, même le porc ne s’inspirera de toi parce que chez lui cela relève de l’instinct. Au contraire, c’est toi qui t’inspires du porc. Il n’est pas recommandé de battre son épouse, mais il vaut mieux la battre que l’échanger contre une autre épouse, l’espace d’une nuit, pour enrichir son expérience. La femme n’a jamais été descendue aussi bas et la pensée dont tu crois porter fièrement l’étendard situe ce comportement au faite de son baromètre pour justifier sa vertu. Tu es malade. Malades aussi les homosexuels, que l’islam ne tolères pas. Malades aussi, les proxénètes que l’islam ne tolère pas, pas plus que la prostitution.
        Que sais-t-u du coran et de la Sunna, tu es un intellectuel à la démarche lapidaire. Comment as-tu pu écrire autant sans la moindre référence textuelle tirée du coran ou de la sunna ? Tu crois tromper qui ? En fait, tu évites de tomber dans ton propre piège. Mais rassures-toi, nous n’y tomberons pas nous-mêmes parce que nous sommes des intellectuels animés (d’une âme).
        « Comment tous ces gens peuvent-ils être dans l’erreur ? ». Ceci est questionnement qui est propre à ton monde, à toi parce que la paresse intellectuelle t’empêche de t’abreuver aux sources du savoir pour faire de ta vie un pathétique enchevêtrement de mimes. Les musulmans ont le coran et la sunna, ils savent ce que ces livres contiennent. Tu n’es pas seulement irrespectueux, tu es sauvage et grossier.
        Ta référence quasi obsessionnelle à Hitler et au nazisme en dit long sur ta nature. Tu es le seul dont on peut flouer l’esprit sur les visées d’Hitler, elles sont connues et ne voudraient apporter la paix et la prospérité qu’à une « race », dont tu ne fais pas partie mais pour lequel tu meurs d’une servile et refoulée admiration.
        Quelle prétention ? C’est toi que les musulmans attendent pour savoir si l’islam est vrai ou faux. Tu es un maniaque, mais tu as eu le malheur de jouer entre des hommes et des femmes dont l’intelligence et la vertu sont situés un cran au dessus du monstre qui est enfoui en toi.
        Je ne commenterai pas les atrocités que tu prêtes à Mohamed (PSL), mais franchement tu je te dis que tu es un pauvre individu, retranché derrière l’anonymat pour écrire de la sorte. Tu crois t’aliéner la sympathie des juifs ? Tu as tout faux. Eux connaissent l’histoire, et s’ils ne sont pas mahométans, c’est pour d’autres raisons que l’ignorance et l‘inculture qui marquent si outrageusement ta pensée et ta vie. Tu n’es même pas capable de situer le parallèle entre les religions révélées. Comment peut-on indexer l’islam à ce point et citer Jésus comme tu l’as fait. Tu es un lecteur de polars et tu t’es cultivé dans des romans à l’eau de rose.

        • ISLAMIQUE!

          La plupart des Musulmans pensent : « l’islam ne défendrait jamais le meurtre d’innocents. Allah du Coran n’a jamais prescrit le meurtre. Tout ceci est l’œuvre de quelques désaxés aux marges de la société. Le véritable islam est consacré contre la violence. Nous dénonçons toute violence. L’islam signifie la paix. L’islam signifie la tolérance. »

          Mais est-ce vrai ? L’islam enseigne-t-il vraiment la paix, la tolérance et la non-violence ? Ces musulmans qui commettent des crimes au nom d’Allah pensent différemment. Ils pensent que ce qu’ils font est un Jihad. Ils disent que le meurtre d’innocents est obligatoire pour tout Musulman. Ils ne tuent pas en croyant enfreindre les règles divines, mais en croyant au contraire que c’est ce qu’un vrai Musulman ferait. Ces gens qui tuent des pauvres innocents qui font exploser leur propre corps pour tuer encore plus d’innocents le font parce qu’ils pensent qu’ils seront récompensés au Paradis musulman. Ils espèrent être bénis par Allah, manger des nourritures célestes, boire du vin pur et profiter de l’agréable compagnie de leurs consœurs divines.

          Sont-ils complètement dans l’erreur ? Où ont-ils trouvé cette idée tordue ? Comment en sont-ils arrivés à croire que le meurtre d’innocents plaît à Dieu ?

          Ou bien sommes-nous qui sommes dans l’erreur ? L’islam prêche-t-il la violence ? Appelle-t-il les croyants à tuer les incroyants ? Nous dénonçons ceux qui commettent des actes de violence et les qualifions d’extrémistes. Mais sont-ils vraiment extrémistes ou bien font-ils simplement ce que le Coran leur ordonne de faire ? Qu’est-ce le Coran enseigne réellement ? Avons-nous lu le Coran ? Savons-nous quelles sortes d’enseignements s’y trouvent ? Examinons certains d’entre eux et regardons de plus près à ce que Allah ORDONNE aux musulmans sincères

          Ce que le Coran enseigne aux musulmans

          Coran 2.216 : Le combat vous a été PRESCRIT alors qu´il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l´aversion pour une chose alors qu´elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu´elle vous est mauvaise. C´est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.

          Sourate 9 verset 63. Ne savent-ils pas qu’en vérité quiconque s’oppose à Allah et à Son messager, aura le feu de l’Enfer pour y demeurer éternellement ? Et voilà l’immense opprobre.

          Sourate.9,verset 5 Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez. Faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux

          Sourate,4 verset 144 : ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les mécréants au lieu des croyants. Voudriez-vous donner à Allah une preuve évidente contre vous ?

          sourate 9 ;verset 23. ô vous qui croyez ! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s’ils préfèrent la mécréance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés… ceux-là sont les injustes

          Que les croyants de prennent pas pour patron les incroyants au lieu des croyants. Celui qui fait cela n’aura rien à attendre d’Allah, à moins que vous n’ayez d’eux quelque dangers » (s.3, v.27)

          Les juifs et les chrétiens et les païens brûleront dans le feu d’enfer à jamais. Ils sont les plus vils de toutes les créatures. » (s.98, v.51

          Sourate VIII verset 55 « Les pires bêtes, aux yeux d’Allâh, sont les incroyants qui s’entêtent à ne pas croire. »

          sourate.8 verset 39:O vous qui croyez ! Les ASSOCIATEURS [= les chrétiens] ne sont qu’IMPURÉTÉ

          O vous qui croyez ! Les ASSOCIATEURS [= les chrétiens] (Muslim, Sahih 1/200)

          Sourate 8.39] Et COMBATTEZ-LES jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah.

          Sourate 9, verset 29 « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre,les CHRÉTIENS et les JUIFS jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés

          Soura4:95] Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelque infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense ;

          Sourate 3.156. ô les croyants ! Ne soyez pas comme ces mécréants qui dirent à propos de leurs frères partis en voyage ou pour combattre : « S’ils étaient chez nous, ils ne seraient pas morts, et ils n’auraient pas été tués. » Allah en fit un sujet de regret dans leurs cœurs. C’est Allah qui donne la vie et la mort. Et Allah observe bien ce que vous faites.

          Sourate 48 verset:16 Dis aux bédouins restés en arrière : « Vous serez bientôt appelés à affronter un peuple doué d’une force redoutable, que vous aurez à combattre, à moins qu’ils ne se convertissent à l’islam. Si vous acceptez de combattre, Dieu vous accordera une belle récompense. Mais si vous refusez de prendre part au combat, comme vous l’avez déjà fait, Il vous infligera un douloureux châtiment. »

          Sourate 9.112] Dieu a acheté des croyants leurs biens et leurs personnes pour qu’il leur donnât en retour le paradis ; ils combattront dans le sentier de Dieu, ils TUERONT et seront tués. La promesse de Dieu est vraie

          Mahomet a dit :J’ai reçu ordre de mener la guerre contre les hommes jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’est pas d’autre dieu qu’Allah, que Mahomet est l’envoyé d’Allah, qu’ils accomplissent la prière et qu’ils versent l’aumône. S’ils le font ils sont quittes de leur sang et de leurs biens, sauf en ce qui revient de droit à l’islam. Ils en rendront compte à Allah. (Bukhari, Sahih 2/17

          Sourate 9 verset 44. Ceux qui croient en Allah et au Jour dernier ne te demandent pas permission quand il s’agit de mener combat avec leurs biens et leurs personnes. Et Allah connaît bien les pieux.

          Sourate 9 verset 45. Ne te demandent permission que ceux qui ne croient pas en Allah et au Jour dernier, et dont les coeurs sont emplis de doute. Ils ne font qu’hésiter dans leur incertitude.

          Sourate 4 verset 47 » « Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions

          Chers frères et sœurs musulmans : est-ce l’Islam auquel vous croyez ? Est-ce là le Très Miséricordieux, Très Compatissant Allah que vous priez chaque jour ? Dieu pourrait-il nous inciter à tuer d’autres personnes ? Comprenez qu’il n’y a pas de gène terroriste, mais qu’il pourrait y avoir une tournure d’esprit terroriste. Cette tournure d’esprit trouve son terrain le plus fertile dans les principes fondamentaux de l’islam
          Ce ne sont pas les extrémistes qui comprennent mal l’islam. Ils font littéralement ce que le Coran leur dit de faire.

          C’est nous qui ne comprenons pas l’Islam. Nous sommes les désorientés. Nous sommes ceux qui supposons à tort que l’Islam est une religion de paix. L’islam n’est pas une religion de paix. Dans sa forme soi-disant pure, il peut etre très bien compris comme une doctrine de HAINE. C’est tout simplement ce que font les terroristes et les intellectuels MALHONNETES, apologistes de l’islam, le cache.

          Le nier et présenter l’islam au grand public comme une religion de paix similaire au BOUDHISME ou au CHRISTIANISME est une entreprise de contrevérité. L’Histoire de l’islam entre les 7ème et 14ème siècles est traversée de violences fratricides et de guerres d’agression, qui commencent à la mort du Prophète et continuent pendant le califat orthodoxe, soi-disant « pur ». Et Mahomet lui-même a hissé l’étalon du meurtre, du pillage, des massacres et du sang versé. Comment pouvons-nous nier l’histoire toute entière ?

          Le comportement de Mahomet tel qu’il est inscrit dans les sources islamiques authentiques et incontestées est tellement immoral et barbare d’un point de vue humain. Mahomet était barbare chef militaire, un CRIMINEL dépourvu de vertus. L’imiter dans les aspects de la vie (suivre la Sunna) est premièrement impossible et deuxièmement dangereux au 21ème siècle. Pourquoi sommes-nous si désespérément dans le déni de cette simple évidence ?

          Ce ne sont pas des histoires, mais des faits rapportés par l’histoire islamique authentique et les Hadiths.

          (Hadîth:Muslim XX 4696). … le messager d’Allâh a dit : celui qui meurt sans avoir combattu sur le chemin d’Allâh et n’a pas exprimé le désir de COMBATTRE pour le jihad meurt de la mort d’un hypocrite

          (Bukhari, Sahih 49/13,2).
          ibn Awn a dit : j’avais écrit à Nafi ; il me répondit également par écrit que le prophète avait fait une expédition contre les Banu Mustaliq et les avait surpris au moment où ils s’abreuvaient leurs troupeaux, qu’il avait tué un certain nombre de combattants et emmené leurs enfants en captivité ; ce fut ce jour-là que le prophète prit Juwayra.
          - C’est Abdallah ibn Omar, ajouta t-il, qui m’a raconté ce fait et il faisait partie de l’expédition

          Muslim, Sahih 19, 4292).
          … j’ai écrit à Nafi pour lui demander s’il était nécessaire de proposer aux infidèles une invitation à accepter l’islam avant de les combattre. Il m’a écrit dans sa réponse que c’était nécessaire (seulement) dans les premiers temps de l’islam. Le messager d’Allah a fait une ATTAQUE contre les Banu Mustaliq alors qu’ils n’étaient pas prévenus et que leur bétail s’abreuvait. Il a tué ceux qui combattaient et a capturé les autres…. Nafi a dit que cette tradition a été racontée par Abdullah ibn Umar qui faisait lui-même partie des troupes qui ont pillé
          .

          Sahih Bukhari Volume 6, livre 61, Numéro 577 : J’ai entendu le prophète dire, “à la fin des temps, apparaîtront de jeunes gens aux idées folles. Ils parleront bien, mais ils sortiront de l’islam comme une flèche sort de son jeu, leur foi ne dépassera pas leur gorge. Ainsi, partout où vous les trouvez, tuez les, il y’aura une récompense pour ceux qui les TUERONS au jour de la résurrection. »

          D’après `Abd-Allah ibn Mas`ûd (qu’Allah soit satisfait de lui),
          l’Envoyé d’Allah (pbAsl) a dit : « Il n’est pas permis de verser le sang d’un musulman qui témoigne qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah et que je suis l’Envoyé d’Allah, sauf dans ces trois cas : l’époux adultère, le coupable d’un meurtre et l’apostat qui abandonne la communauté musulmane ». Sahîh de Muslim : 3175

          D’après Ikrima :
          Le prophète a dit : « celui qui quitte l’islam, TUEZ LE ! ». Sahîh Bukhari : 6411

          Bukhari, Sahih 46/ 717).99
          … le prophète avait BRUSQUEMENT attaqué les Banu Mustaliq sans avertissement alors qu’ils étaient sans crainte et que leur bétail s’abreuvait aux points d’eau. Les hommes combattants ont été tués et les femmes et enfants pris comme captifs..

          » L’apôtre d’Allah a dit :
          - Sache que le paradis est à l’ombre des épées. » (récit d’Abdullah ibn Abi Aufa, Bukhari LII 73) »

          » Alors que nous étions à la mosquée, le Prophète vint et dit :
          - Allons voir les juifs. Nous sommes sortis et nous sommes allés à Bait ul Midras. Il leur dit :
          - Si vous vous convertissez à l’islam, vous serez saufs. Vous devez savoir que la Terre appartient à Allah et à son apôtre et je veux vous expulser de cette terre. Donc, si quelqu’un parmi vous possède des biens, il a le droit de les vendre, sinon, vous devez savoir que la Terre appartient à Allah et à son apôtre. » (récit d’Abu Huraira, Bukhari LIII 392 et LXXXV 77) »

          Bukhari (59:572) « Toi qui crois en moi! Ne donne pas ton amour à mes ennemis qui n’ont pas cru dans la Vérité (Allah, Mahomet le prophète et le Coran). »

          Le messager d’Allah a dit :
          - Ne saluez pas les juifs et les chrétiens avant qu’ils ne vous saluent et quand vous les rencontrez sur les routes, forcez-les à passer sur la partie la plus étroite. » (récit d’Abu Huraira, Muslim XXVI 5389

          Bukhari, Volume 5 Numéro 369 : Le messager de Dieu dit : « qui veut tuer Ka`b bin al-Ashraf ? Il a offensé Dieu et son prophète ! » là-dessus Maslama répondit, « Oh messager de Dieu ! Voulez vous que je le tue ? » le prophète dit, « oui ». Maslama dit, « Puis-je lui mentir (Afin de le tuer) ». Le Prophète dit, « oui ». (…) Ils (Maslama et ses complices) tuèrent Ka’b et partirent chez le prophète pour l’informer.

          Que les juifs et les chrétiens soient MAUDITS pour avoir utilisé les tombes de leurs prophètes comme des lieux de culte. » (récit de Aisha et Abdullah, Muslim IV 1082) »

          Sahih Muslim (19:4294) – « Lorsque vous rencontrez vos ennemis qui sont païens, invitez les à suivre trois actions. S’ils s’acquittent de l’une d’entre elles, vous l’accepterez et vous abstiendrez de leur faire du mal. Invitez les à accepter l’islam ; s’ils acceptent, acceptez le aussi et cessez de les combattre… S’ils refusent d’adhérer à l’islam, exigez d’eux la jizya. Si ils sont d’accord pour payer, saisissez la et retirez vos mains à bonne distance des infidèles. Si ils refusent de payer l’impôt, demandez l’aide d’Allah et combattez-les

          Le messager d’Allah a dit :
          - Quand arrivera le jour de la résurrection, Allah fournira à chaque musulman un JUIF ou un CHRÉTIEN et dira : « c’est ton remplaçant dans le feu de l’enfer. » » (récit d’Abu Musa, Muslim XXXVII 6665)

          Expédition de Zayd ibn Haritha à l’oasis de Qarada (Sira Il 50 -51)
          Le prophète envoya Zayd s’emparer d’une caravane menée par un guide des Banu Bakr qu’il intercepta sur un point d’eau dans le Najd. Zayd réussit à s’emparer de bêtes et leurs chargements sans pouvoir saisir les hommes qui lui échappèrent. Il rapporta son butin au Prophète.

          L’exécution de Ka’b ibn Al-Achraf (Sira II 51 – 58) : le poète juif à la lecture des Quraych tués par les hommes de Mahomet à Badr, composa des poèmes indignés et exorta les gens de la Mecque contre lui. Mahomet envoya des hommes pour le tuer qui, à la suite d’un guet-apens le poignardèrent à mort.

          Le trésor des Banu Nadir (Sira II 336 337) Le mari de Cafiyya détenait le trésor. Sommé par le Prophète d’en révéler la cachette, il fut torturé par les musulmans puis eut la tête tranchée quand une paille fut découverte.

          Histoire de Cafiyya, mère des croyants (Sira II 636). Les captives de Khaybar furent largement réparties entre les musulmans. Le Prophète eut en partage Cafïyya et deux de ses cousines. Il mit son manteau sur Cafiyya après l’avoir fait asseoir. Les musulmans comprirent qu’il se la réservait.

          Les Banu Quraydha se rendent au jugement du prophète (Sira Il 239 – 240). « Celui-ci décréta que les hommes seront tués, leurs biens répartis entre les musulmans et que les femmes et enfants seront bannis » confirmé par le Coran sourate 47 verset 3 ext : « lorsque vous rencontrerez des incrédules, frappez les à la nuque jusqu’à ce que vous les ayez abattus. »

          Les Banti Quraydha sont ÉGORGÉS (Sira II 240 – 241). Le prophète ordonna de faire descendre de leurs fortins les Banu Quraydha et de les enfermer. Ils étaient 600 -700. Après les avoirs disposés au bord d’un immense fossé creusé à cet effet le Prophète ne cessa de les ÉGORGER jusqu’à leur extermination totale confirmé par le Coran ; sourate 33 verset 26 à 27 « Et Il a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du Livre et Il a jeté l’effroi dans leurs cœurs ; un groupe d’entre eux, vous tuez, et un groupe vous faites prisonnier. ».

          L’exécution de Huyavv (Sira II 241). On le fit venir devant le Prophète les mains ligotées, tailladé de toutes parts. « Je ne regrette absolument pas d’avoir été ton ennemi, dit-il » Puis il s’assit et le Prophète lui TRANCHA la tête.

          Le partage du butin pris aux Banu Quraydha (Sira II 244-245).
          Le prophète fit ensuite le partage des femmes, des enfants et des biens des Banu Quraydha entre les musulmans. Avant tout partage, il prit pour lui le cinquième du butin, puis il établit les règles de la répartition : deux actions pour un cheval : une action pour son cavalier : une action pour le fantassin. Les cavaliers ayant pris part à l’extermination des Banu Quraydha étaient au nombre de trente six. C’était le premier butin auquel s’appliquait cette règle du cinquième pour le Prophète et de la répartition par action des quatre cinquièmes. Ce principe fut adapté par la suite pour le partage du butin après toutes les expéditions et les conquêtes. Le Prophète envoya dans le Najd une partie des captives juives des Quraych, contre lesquelles il acheta des chevaux et des armes.

          Histoire de Rayhâna (Sira I1 245). Parmi les captives des Banû Quraydha, le Prophète avait choisi pour lui-¬même une femme juive appelée Rayhana qui resta chez lui en sa possession jusqu’à sa mort mais qui résistant à la conversion fut mise en quarantaine jusqu’à ce qu’elle cède, le Prophète s’en réjouit.

          Bannissement des juifs de Khaybar, sous le calife Omar (Sira II 356 – 358) « En effet le Prophète avait dit qu’il ne pouvait y avoir qu’une seule religion en Arabie sourate 33 verset 27 : « il vous a donné en héritage leur pays, leurs habitations, leurs biens et une terre que vos pieds n’ont jamais foulés ».

          On objectera que ces comportements n’étaient ni inconnus ni inhabituels pour des conquérants et chefs du monde médiéval, mais ce ne sont pas des activités correspondant à celles d’un Saint paisible, et certainement pas à quelqu’un qui se revendiquait de la miséricorde de Dieu
          Cher lecteurs si malgré ces faits officiels et authentiques de la traditions musulmane certains apologistes de l’islam se plaisent toujours à prétendre que l’islam est religion de paix, sont-ils des ignorants ou des hypocrites dangereux.

          Ces gens là ne connaissent-ils pas l’islam ou confondent-ils leur raisonnement humain et pacifique avec celui du Coran qui leur est dans ce cas complétement antagoniste ? Ces gens là, doivent savoir que si nous critiquons l’islam c’est parce que nous refusons l’hypocrisie qui ignore volontairement l’appel à la guerre éternelle de l’islam qui monte les musulmans contre tout le reste de l’humanité.

          Tout musulman qui persiste à dire que l’islam est religion de paix malgré toutes ces preuves qui démontrent le contraire doit savoir qu’il est aussi dangereux qu’un terroriste car son silence emporte chaque jour des vies humaines innocentes un peu partout sur le globe.
          On ne doit pas se contenter de critiquer l’islam tel qu’il est aujourd’hui, mais on doit le dénoncer et le COMBATTRE Cela n’est pas de l’islamophobie mais de l’humanisme.