L’Algérie signe son retour dans le dossier «Nord Mali» et prône… «Autonomie et amnistie» au profit des combattants touaregs…

47
Mourad Medelci
Mourad Medelci, le ministre des affaires étrangères algérien, à Sarajevo, en décembre 2010. | AFP/ELVIS BARUKCIC

 

Une nouvelle rencontre entre protagoniste de la crise malienne aura lieu à Bordj Badji Mokhtar  dans le sud algérien au cours de ce mois de mars. Les questions, selon les autorités algériennes porteront sur «la mise en place de camps pour protéger les combattants des mouvements armés, la proclamation d’une amnistie par le gouvernement au profit des combattants touaregs et l’organisation d’un référendum dans la région de l’Azawad pour l’autonomie de la région du Nord-Mali». En clair, ceux qui avaient donné l’Algérie pour K.O dans la crise malienne après le passage remarqué  du souverain chérifien à Bamako doivent certainement revoir leur copie.

 

 

La nouvelle a été largement relayée par les médias algériens : de nouveaux  pourparlers s’ouvriront, courant mois de mars, dans la localité de Bordj Badji Mokhtar dans l’extrême sud algérien (1.430 km au sud d’Alger), entre protagonistes de la crise malienne.  Y prendront part le Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA), le Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA et le gouvernement malien qui sera représenté par le mouvement Ganda Koi (maîtres de la terre). C’est du moins ce qu’a révélé Moulay Ben Ammar al-Hassani, notable et médiateur  algérien.

 

 

Et toujours selon M. Ben Ammar al-Hassani, «les autorités algériennes proposeront aux différents protagonistes, entre autres, la mise en place de camps pour protéger les combattants des mouvements armés, la proclamation d’une amnistie par le gouvernement au profit des combattants touaregs et l’organisation d’un référendum dans la région de l’Azawad pour l’autonomie de la région du Nord-Mali».

 

 

L’on retiendra que la  proposition algérienne relative à l’autonomie contrastent manifestement avec la position malienne : «Point d’autonomie et /ou d’indépendance.  C’est du moins ce qu’a déclaré le président malien Ibrahim Boubacar Keïta. Sur le second volet par contre, à savoir, l’amnistie pour les combattants touaregs, les deux parties semble sur la même longueur d’ondes. Et pour cause : l’Etat malien a d’ores et déjà suspendu la procédure judiciaire concernant les présumés auteurs de crimes de guerre. Et cerise sur le gâteau, certains ont même été élus députés sous la bannière du parti présidentiel.

 

 

La nouveauté lors de cette prochaine rencontre de Bordj Badji Mokhtar, sera la participation du Ganda-Koy. «Les vrais propriétaires terriens» comme ils s’appellent seront en effet à leur première participation à un sommet de cette nature. Soulignons que le Ganda-Koy a été jusque là snobé aussi bien par les autres mouvements  armés que par l’Etat du Mali. Il censé représenté ce dernier à Bordj Badji Mokhtar.

 

 

Le cafouillage

 

Dans un communiqué rendu public, le Mouvement Arabe de l’Azawad, dit s’en tenir au seul accord de  Ouaga. Pour sa part, le MNLA, a récemment eu recours au Maroc pour entamer de nouvelles négociations avec l’Etat malien. Auparavant, il disait ne s’en tenir qu’aux accords d’Alger. Et voilà que l’Algérie, à son tour, entend encore réunir tous les protagonistes autour d’elle en vue de trouver une issue à la crise. Récapitulons: Ouaga, Alger, Rabat, encore Alger, en passant, bien entendu, par Nouakchott, Doha (Qatar) ! En somme, la situation ne semble pas évoluée nonobstant la foultitude de médiateurs et d’initiatives. Pis, Kidal reste occupé ! A se demander finalement si IBK n’a pas perdu le Nord.

 

B.S. Diarra

 

Communiqué de presse du Mouvement Arabe de l’Azawad

 

Le Mouvement Arabe de l’Azawad (MAA) prend acte de l’organisation par la Minusma (mission des nations unies pour la stabilisation du mali) à Bamako les 13 et 14 février 2014 des ateliers pour partager les leçons tirées des accords passés entre les mouvements armés de l’Azawad et le gouvernement malien 1991, 1992, 2006…) ainsi que d’autres expériences internationales en matière de règlement de conflit.

 

Le MAA est cependant surpris par la signature, à l’issue des dits ateliers, d’un document intitulé ‘’modalités opérationnelles du cantonnement’’. Par conséquent, il déclare officiellement qu’il n’est pas engagé par un tel document qu’il considère comme nul et non avenu.

 

 

Le MAA, regrette également que ; ni la Minusma, ni la partie gouvernementale malienne, n’accorde toute l’importance requise à la création de conditions sereines, objectives et transparentes à la poursuite du dialogue politique induisant de véritables négociations politiques quant au fond du conflit.

 

Le MAA encourage et attend, désormais, de la Minusma, qu’elle s’en tienne à l’application des accords de Ouagadougou et à plus de neutralité entre les parties belligérantes dans le cadre de sa mission de stabilisation du Mali Tout en réaffirmant son engagement dans la recherche de la paix et son attachement indéfectible aux discussions inclusives, il invite le gouvernement malien à convenir, préalablement entre belligérants, des modalités du cadre du dialogue inclusif ainsi qu’un protocole de négociations consensuel.

 

Faute d’une telle démarche, le MAA, en tant que partie en belligérance avec l’Etat malien tout comme le MNLA et HCUA, rejette toutes discussions sur le cantonnement mais aussi sur le fond avec des groupes qui ne se sont jamais déclarés en état de belligérance avec le Mali.

 

Sur la question du désarmement, le MAA s’en tient aux dispositions de l’accord de Ouagadougou ainsi qu’aux dernières déclarations des quinze membres duconseil de sécurité de l’ONU, lors de la mission onusienne de février 2014 auMali. En effet, en l’absence d’un accord politique avec le gouvernement malien, il est absolument hors de question d’envisager un quelconque désarmement des forces armées du Mouvement Arabe de l’Azawad ainsi que d’un retour des réfugiés azawadiens.

 

 

Le MAA exprime, sa vive indignation face aux massacres et tueries que continuent de perpétrer l’armée malienne depuis son retour dans l’Azawad dans le sillage de l’opération serval et de la projection des forces onusiennes ainsi que leur stupeur devant le silence assourdissant de la communauté internationale.

 

Tinadima, le 28 février 2014

Pour le Mouvement Arabe de l’Azawad,

Le Porte parole – Boubacar Ould Taleb

 

 

PARTAGER

47 COMMENTAIRES

  1. Les gouvernements qui poussent les rebelles MNLA et leurs allies a faire prevaloir leur droit a l’autodetermination,les induisent en erreur.Le droit des peoples a disposer d’eux-memes n’a jamais eu pour objectif de porter atteinte a l’integrite territoriale d’un Etat membre des Nations-Unies.Le droit a l’autodetermination a ete utilise comme un instrument de liquidation du colonialisme.D’apres la Resolution 1514 de l’Assemblee Generale des Nations Unies, »Tous les peuples colonises ont le droit de libre determination ;en vertu de ce droit, ils determinent librement leur statut politique et poursuivent librement leur developpement economique,social et culturel ».Toutefois, la meme Resolulition precise que « Toute tentative visant a detruire partiellement ou totalement l’unite nationale et l’integrite territoriale d’un pays est incompatible avec les buts et les principes de la Charte des Nations-Unies. » En effet,le Droit a l’Autodetermination s’applique aux peuples soumis a une domination etrangere,qui sont sous le joug du colonialisme.On ne peut parler de domination quand des membres des Communautes dont les rebelles font partie ont assume et assument encore les plus hautes responsabilites de l’Etat :Deputes,Ministres,Premier-Ministre sans segregation basee sur la couleur,le genre ou la religion.
    Il est bien entendu que toute nation est composee de diverses communautes qui presentent chacune des particularites ethniques,religieuses ou culturelles.Par consequent,
    l’exercice du droit a l’autodetermination ne signifie pas que toute communaute religieuse,ethnique ou culturelle,peut constituer un Etat autonome ou independant.Les Nations-Unies ne peuvent exiger que le peuple d’un Etat soit homogene sur le plan religieux,ethnique,culturel et linguistique. Les milliers de tribus Africaines ne peuvent disposer du droit a l’autodetermination.Les Touaregs,les Bamanans ,les Soninkes,les peulhs,les Miniankas,les Bobos,les Songhois font partie des groupements ethniques qui composent le peuple du Mali et ne peuvent reclamer chacun l’autonomie au nom de l’autodetermination. L’Assemblee Generale des Nations-Unies, indique que pour que le droit a l’autodetermination ne perde pas sa valeur en tant que principe de Droit International,il ne doit pas etre instrumentalise par certaines Puissances en vue de concretiser leurs ambitions politiques,geostrategiques et economiques dans ces pays nouvellement independants. « Tout Etat doit s’abstenir de toute action visant a rompre partiellement ou totalement l’unite nationale et l’integrite territoriale d’un autre Etat ou d’un autre pays » Elle considere que ces mouvements rebelles relevent des affaires interieures de Etats membres et ne peuvent invoquer le droit d’ingererence.Les Etats sont en droit de defendre leur unite dans le cadre du respect du principe de la non-ingerence dans les affaires interieures de leurs pays.
    Le Mali n’a aucune obligation envers les Touaregs ,encore moins envers le MNLA.La decentralisation ,en tant que formule participative des citoyens dans la gestion des affaires publiques, et donc une composante importante de la democratie ,doit etre poursuivie en tenant compte de l’imperatif de renforcement de la cohesion nationale et de la capacite actuelle des diverses collectivites nationales.Toutes les regions auront les memes prerogatives .Mais des moyens plus importants seront mis a la disposition des trois regions du Nord pour accelerer leur rattrapage economique.

  2. RIEN A FOUTRE DE VOS PROBLEMES
    L’algérie ne dois pas s’occuper de vos problemes , allez voir ailleurs , au Maroc , au Tchad ou bien à l’ONU.
    L’algérie doit se concentrer au developpement de sa populations , rien de plus.
    Donc en ma qualité de citoyen Algerien je dis que l’algerie dois donner une aide humanitaire pour les maliens et les touaregs deplacés à cause de ce conflit (directement à cause de la corruption de bamako).
    Elle ne doit pas se meler d’autres choses.
    mustapha

  3. que cet type donne l’exemple!
    Que l’algerie donne l’independance a la Kabilie et que l’algerie donne aussi une autonomie aux touaregs d’algerie!!!

  4. @Mourad Moouu. Marocain, arrête de divaguer !

    Contrairement à ton pays, le Makhzen, l’Algérie a toujours combattu AQMI et le cannabis cultivé dans ton pays.

    Selon le rapport annuel de l’Organe International de contrôle des stupéfiants (OICS) chargé de veiller au respect des conventions de l’ONU régissant les stupéfiants, le Maroc trône depuis 13 ans au sommet des pays producteurs de cannabis au monde.

    Le Maroc exporte ce poison vers l’Algérie, pour avachir sa jeunesse, et vers le sahel pour offrir aux terroristes des revenus grâce à la contrebande.

    J’affirme, sans me tromper, que ton Roi, le féodal Mohamed VI est un narcotrafiquant, criminel devant Dieu et les hommes.

  5. La diplomatie algérienne ne veut pas trahir sa politique de soutien à l’autodétermination du peuple Saharaoui par référendum. Elle tient des propos sur l’autonomie pour régler le problème malien, mais le mali n’est pas le sahara occidentendal, nous osons croire que c’est juste un nouveau signal envoyé au Maroc.

  6. moi, su senegalais; je ne comprend pas les algeriens; les touaregs n ont aucun droit dans ce pays; il leurs est meme interdit de porter un nom touareg; pas d enseignement de la langue touareg dans les ecoles;
    c est pas au mali que les touaregs ont besoin d autonomie

  7. En s’alliant au Maroc , nous avons fait facher l’Algerie. Donc , consequemment l’Algerie veut se venger. Maintenant, vous croeyz que le Maroc va nous venir en aide?

    Et pourtant l’Algerie a une frontiere commune avec le Mali et peut bien nous faire souffrir dans cette affaire si elle decide et la France n’y pourra absolument rien car leur petrole vient de l’Algerie, quant au Maroc je ne crois qu’il ne pourra faire que peu.

    Mes freres nous sommes tres mal barres. Nous devrons dire a l’Algerie et au Maroc de nous laisser tranquille et que c’est a l’etat Malien de decider de l’autonomie ou de l’independence de Kidal s’il le souhaite.

    Nous devons surtout faire attention de ne pas provoquer la colere ni de l’Algerie et ni du Maroc.

    Tout ca parce que seulement nous sommes noirs et pauvres, tout le monde se croit meilleur a nous. Que les descendants des noirs aillent au paradis nous avons beaucoup souffert dans cette vie.

    Toto,

  8. Ces rebelles sont des maliens comme nous, mais je pense que quelque part Bamako pouvait revoir sa position.
    Je m’explique: autonomie et indépendance sont des mots cités par les rebelles, mais pas interdits dans un pays de droits. Peut être ces mots sont trop forts pour le cas de notre pays où la constitution ne l’admet. Le gouvernement pouvait approfondir son projet de décentralisation en régionalisme poussé en donnant plus de pouvoirs aux trois régions du nord; par exemple que le poste du gouverneur soit électif ou encore une part de l’impôt y reste etc… Ainsi de suite avec la région de Mopti, Kayes, Koulikoro…avec plus de pouvoirs locaux pour les régions, les cercles et les communes et le Mali sera un beau pays.
    Des initiatives comme ça pourraient dénouer la situation durablement.
    Cependant, nous pouvons dire que la maladie du nord-mali peut contaminer les autres régions, si seulement on se rend compte du comportement délinquant financier et moral de la poignée d’hommes au pouvoir; c’est vraiment révoltant!
    La République du Mali est un régime semi-présidentiel mais le président abuse du pouvoir et s’immisce dans les affaires judiciaires et législatives, de fait la justice a ses limites. Alors qu’on a intérêt qu’elle soit indépendante.
    Vive le Mali que Dieu bénisse les maliens!

  9. Ces rebelles sont des maliens comme nous, mais je pense que quelque part Bamako pouvait revoir sa position.
    Je m’explique: autonomie et indépendance sont des mots cités par les rebelles, mais pas interdits dans un pays de droits. Peut être ces mots sont trop forts pour le cas de notre pays où la constitution ne l’admet. Le gouvernement pouvait approfondir son projet de décentralisation en régionalisme poussé en donnant plus de pouvoirs aux trois régions du nord; par exemple que le poste du gouverneur soit électif ou encore une part de l’impôt y reste etc… Ainsi de suite avec la région de Mopti, Kayes, Koulikoro…avec plus de pouvoirs locaux pour les régions, les cercles et les communes le Mali sera un beau pays.
    Des initiatives comme ça pourraient dénouer la situation durablement.
    Cependant, nous pouvons dire que la maladie du nord-mali peut contaminer les autres régions, si seulement on se rend compte du comportement délinquant financier et moral de la poignée d’hommes au pouvoir; c’est vraiment révoltant!
    La République du Mali est un régime semi-présidentiel mais le président abuse du pouvoir et s’immisce dans les affaires judiciaires et législatives, de fait la justice a ses limites. Alors qu’on intérêt que soit indépendante.
    Vive le Mali que Dieu bénisse les maliens!

  10. IL FAUT QUE LES GENS COMPRENNENT QUE LE SAHEL EST UN NO MAN’ LAND PROPICE AU TRAFFIC EN TOUT GENRE QUE CERTAINS GROUPES MINORITAIRES CRIMINELS TEL LE MNLA ET LE MAA ETC N’HESITENT PAS A UTILISER A DES FINS POLITIQUES ALORS
    QU’ILS SONT PAS LES SEULES ETHNIES DANS LA ZONE.
    LE TERRAIN EST TELLEMENT FAVORABLE VUE L’ETENDUE DE LA SUPERFICIE QUE DEPUIS DES DIZAINES D’ANNEES (50 ENVIRON) CETTE ZONE EST EN PROIE AUX GROUPES CRIMINELS DE TRAFFIC BRANDISANT DES REVEDICATIONS POLITIQUES POUR CACHER LEUR TRAFFIC JUTEUX.
    C’EST LA RAISON POUR L’AQUELLE CES GROUPES S’OPPOSENT A UNE PRESENCE REPUBLICAINE REGULIERE DANS CETTE WASTE ZONE.
    VOL DE BETAIL ,TRAFFIC DE DROGUE ,TRAFFIC D’ARMES TRES JUTEUX.
    LES REVENDICATIONS POLITIQUES MAL PLACEES NE SONT QU’UN ECRAN DE FUMLEE.
    C’EST EXACTEMENT COMME LES CARTELS MEXICAINS ET LES FARCS QUI CHERCHENT A CONTROLER DES ZONES ENTIERES REFUSANT DE TRAVAILLER ET VIVANT DE TRAFFICS.
    💡

  11. L’ALGERIE PEUT DONNER L’AUTONOMIE A SES VOYOUS TOUAREGS RESIDANT SUR SON TERRITOIRE.

    UN GROUPE DE VOYOUS TOUAREGS MAUDITS NE PEUVENT PAS PARLER AU NOM DES TOUAREGS DU MALI EUX MEMES TRES MINORITAIRES.
    💡

  12. Voici ce que j’ai retrouvé dans la presse algérienne du 4 mars 2014
    Dans l’édition de “le réflexe”

    MEDIATION DANS LA CRISE MALIENNE : De nouveaux pourparlers en Algérie
    Riad | Mardi 4 Mars 2014

    Préoccupée par la situation d’instabilité au Mali, l’Algérie accueillera durant ce mois de mars une autre rencontre entre séparatistes et mouvements pro-gouvernementaux maliens dans le but de trouver une sortie à la crise malienne. Cette nouvelle rencontre, qui aura lieu à Bordj Badji Mokhtar, aura pour but de regrouper autour d’une table les belligérants pour trouver une issue à la crise.

    Alors que le Mali est à la croisée des chemins entre une médiation de l’Algérie, sollicitée par les deux parties du conflit, l’échec se pointe à l’horizon après que le Maroc ait venu encore une fois fourrer son nez dans la médiation. La question d’un interlocuteur crédible comme l’Algérie pour mener des pourparlers entre les parties prenantes de la crise est la seule solution pour faire avancer le processus de dialogue inclusif entre les groupes armés du nord et le pouvoir. C’est dans ce sens qu’une nouvelle rencontre entre groupes touaregs et représentants du gouvernement malien aura lieu durant ce mois de mars à Bordj Badji Mokhtar, dans l’extrême sud algérien. Le défi sera de trouver des solutions durables à la crise qui secoue le Mali, rapporte Xinhua. Cette rencontre serait l’étape préalable à un nouveau cycle de négociations de paix à Alger. Selon des informations révélées par Moulay Ben Ammar al-Hassani, un notable et médiateur de la région d’Adrar, les autorités algériennes proposeront aux différents acteurs, entre autres ; la mise en place d’une option d’un pacte de paix et la proclamation d’une amnistie par le gouvernement au profit des combattants touaregs. L’Algérie, considérée par la communauté internationale comme un médiateur incontournable dans la crise au Mali, a repris le dessus après que la question de savoir qui du Maroc ou de l’Algérie dirigera le dialogue inter-malien, a été posée. En effet, début février, l’Algérie a signé son grand retour en tant que médiateur, mettant ainsi sur le banc de touche le Burkina Faso après son échec, et qui jusqu’à présent dirigeait le dialogue, ce qui a poussé le Maroc à fourrer son nez dans cette affaire pour tenter de mettre en échec les négociations menées par l’Algérie.

  13. L’algerie dehors , dehors de mediation malienne ,dehors a l’amiable , retranche ton bec hors de la .

  14. Je ne comprends pas la position de l´Algérie, Si cette information est vraie, cela marquereait un changement radical de l´Algerie qui jusque là etait hostille d`autonomie au profit ” des combattants touaregs ” pour ne pas inciter ses propres touaregs a vouloir avoir la meme chose. C´est la raison pourquoi les groupes armés ne voulait pas de la mediation algérienne et se sont retounés vers le Maroc qui, donnant une certaine autonomie au Sahara occidental, pourait proposer une solution pareille aux Maliens. Apres le passage du Roi du Maroc au Mali, voila que l´Algerie change de position. Quelqu´un peut il m´expliquer cette situation? Le Maroc et l´Algerie sont deux pays freres mais le Mali ne risque t il pas de devenir une balle de Ping Pong entre les deux? Cette situation demontre encore que ce dialogue intermalien doit se tenir a Bamako ou la CDEAO et les bonne volontés seront invitées. Je vous remercie

  15. Tres bien fait pour les maliens il faut seulement se confie aux arabes ,bientot l’AZAWAD sera une realite depuis quand un arabe est neutre et sur devant le noir ,et dans leurs propositions tu sens la pouriture totale .

  16. Que raconte ce General SANOGO? Il n’y a pas d’Etat autonome dans un pays independant.Cela ne veut rien dire.Personne ne negociera sur
    la base de ce concept flou.Ceux qui emploient ce mot sont les francais et Sinonles traites. Dans ce contexte,aucun Malien ne parlera d’une region autonome au Mali.Votre legerete me fait douter de votre origine.La communaute Internationale a toujours soutenu l;integrite territoriale du Mali.Elle ne peut pas se contredire.Le Mali a toujours respecte les droits humains.Le MNLA,loin dela!IBK doit se montrer a la hauteur de la tache ou demissionner pour laisser la place a un Malien capable de remettre les choses en place.Ou bien creer un pouvoir collegial autour de sa personne.Il a besoin de clairvoyance pour identifier les hommes qu’il faut a cette heure penible pour les Maliens.Les interets partisans doivent faire place a l’Interet National.Les alliances exterieures du Mali doivent etre reexaminees.Le pays doit nouer des relations avec les pays epris de justice et decides a defendre la justice et la paix dans la justice.Sinon une guerre meurtriere risqué d’etre declenchee.Les populations Maliennes qui aspirent a la paix ne meritent pas tant de souffrance.Le Mali doit lutter contre la corruption et le clientelisme
    car le vrai probleme c’est aller vers une bonne gouvernance,un gouvernement qui a le souci d’ameliorer les conditions de vie des Maliens.Ceci est vrai pour un bamana,pour un peul ,pour un touareg etc.Il y a eu plus d’intervention de l’Etat Malien au Nord du pays qu’a Beledougou,par exemple.Les Maliens le savent!

  17. Sur quel Droit International se base M.Mourad Medeici pour parler de l’autonomie du Nord de notre Pays?J’estime que toute negociation incluant le gouvernement Algerien doit etre a present ecartee.La mediation est basee sur le droit,pas sur le calcul sans fondement.
    Qu’entend-il par autonomie?C’est un vocabulaire en usage chez les rebelles pour reclamer l’independance nationale.Ce mot ne constitue pas une base de negociation dans le cas Malien,pays souverain.Suivant la reaction epidermique Algerienne,l’Afrique pourrait etre morcelee en mille,deux mille micro-Etats.Et il ne devrait pas y avoir de fin!Si le Nord du Mali,la nombril du MALI, veut etre independent,il faudrait un referendum national, pas regional,ce qui constitue une absurdite.Le Nord du Mali regroupe tous les groupes ethniques du Mali.Ces ethnies constituent tous des minorites et le groupe le
    plus nombreux est l’ethnie Sonhrai.Le faiseur de paix Algerien cherche-t-il dans ce cas a transformer cette region en une zone de guerre permanente?Dans la logique Onusiene,’Etat Malien devrait au contraire garder toutes ces ethnies sous sa protection pour assurer la paix!

    • Mourad Medelci n’est plus ministre des affaires etrangeres de l’algerie depuis plus d’un an..Cet article est un pur produit finance par les $$ makhzeniens. Vive the Mali undivisible..!

      • L’État Malien représenté par le gandakoye?
        Arrêtez d’inventer mr le journaliste.
        votre article ressemble vraiment a un ramassis de mensonge.

        • Merci femme d’afrique. Vous avez bien vu.
          Comment un pays peut être représenté par un groupe armé. Ce journaliste dit des conneries.

  18. il est inutile de dire au maliens c’est qui l’Algérien
    pour moi l’Algérie n’est qu’un pays voyou qui ne connait que créer des problèmes pour ses voisins
    je ne voudrais même pas que le nom de ce pays soit prononcer dans quoi que ce soit au Mali
    Pendant combien d’année ce pays hébergeait,armait les soignait et les montait contre le Mali ces bandits
    l’Algérien veut dire créateur de problèmes
    problème avec le Maroc,laMauritanie,leMali,le Niger,la Libye la Tunisie avec tous ses voisins même la France
    il faudrait qu’ils laisse les gens tranquilles
    l’Algérie créateur de terroristes
    l’Algérie créateur de salafistes et égoiste sauf si le bon dieu n’existe pas sinon sont tour viendras
    je demande solennellement au dirigeants maliens de ne pas prendre ce pays en considération
    il est a négligé par toute personne consciens et qui se respecte.MALIENS REVEILLEZ VOUS MERCI!!!!

  19. Je suis convaincu que l’Algérie n’a jamais été du côté des maliens pour la gestion de cette situation. Rappelez-vous que lorsque l’Algérie parlait de négociation pour le cas malien, la bande de Moctar Ben Moctar à fait des otages dans leur exploitation gazière et l’Algérie n’a pas voulu négocier et elle est partie tuer tout le monde sans aucun survivant. Mais quant il s’agit du cas malien, elle demande d’aller négocier. Il faut que l’Algérie se rappelle que le Mali a une dette envers elle. Celle de la libération de leur pays en 1962 où nos pères sont restés là-bas. Maudit soit ce pays plein d’ingratitude. Qu’Allah le tout puissant protège et aide le Mali de ses ennemis dont l’Algérie sans équivoque.

  20. Personne ne vous empêche de rêver. Le nord du Mali a ses vrais propriétaires. aucun plan algérien, marocain ou martien ne peut venir à bout d’eux. Outre la vérité tous vos rêves sont voués à l’échec ou se transformeront en cauchemar pour vous dévorer

  21. Je ne comprends pas pourquoi vous les journalistes vous parler azawad? Vous pouvez parlez le nord le nord

  22. L ALGÉRIE UN PAYS QUI NA MÊME PAS DE PRÉSIDENT , VRAIMENT IL EST TEMPS QUON SE DONNE LES MAINS ENSEMBLE SINON BIENTÔT LE MALI SERA COMME LE SOUDA. MON MESSAGE CEST VERS OUMAR MARIGO VRAIMENT QUIL LAISSE CE PAYS EN PAIX , PENDANT LE TEMPS DE SANOGO IL A TOUT FAIT IL NA JAMAIS REÇU ET MAINTENANT AU LIEU DE RENFORCER LES RANGS NON IL CHERCHE À DIVISE ENCORE CE QUI EST SUR IL SERA LE PREMIER VICTIME .

  23. le vrais ennemi du Mali c’est la communauté intrenationale, en tête la France.

  24. Meme si on organisait un referendum, je crois que personne ne suivra ces voyous! Ils n’ont meme pas le support de la grande majorité des touregs et ou arabes, à plus forte raison des autres communautés du nord!
    J’ai vecu au nord, où j’ai passé une partie de mon adolescence.
    Je sais de quoi je parle!

  25. LETTRE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
    A MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU MALI, SON EXCELLENCE IBRAHIM BOUBACAR KEITA.
    jE SUIS UN JEUNE MALIEN DE 40 ANS QUI N’A QUE LE NIVEAU DEF ET QUI TIENT PAR SON FRANCAIS DE VOUS ECRIRE CETTE LETTRE.
    MON PRESIDENT, LE BUT DE CETTE LETTRE EST DE VOUS CONSEILLER POURQUE VOUS NE QUITTIEZ PAS LE POUVOIR LA TETE BASSE.
    J’AI VOTE POUR VOUS ET DEPUIS 2002 LORSQU’ON VOUS A TRICHE POUR DONNER LA DESTINEE DE NOTRE PAYS A CE FAMEUX ATT (L’INCARNATION DE TOUS LES MAUX DU MALI).
    MONSIEUR LE PRESIDENT, IL FAUT TOUJOURS INFORMER LE PEUPLE AUTOUR DES PROBLEMES DU NORD. NOUS SAVONS TOUS QUE LA FRANCE EST DERRIERE TOUTES CES MANIGANCES POUR DONNER L’AUTONOMIE A CES SOIT DISANT MNLA. DIRE LA VERITE AU PEUPLE ET NE PAS TE LAISSER EMPORTER PAR LA SOIF DU POUVOIR. LES JOURNAUX (LES APATRIDES) ONT PRIS LES PAS SUR TOI EN MATIERE D’INTOXICATION MEDIATIQUE. JE VOUS PRIE A VOTRE TOUR D’INFORMER LE PEUPLE SINON VOUS SEREZ HAIT SANS LE SAVOIR CAR CEUX QUI SONT AUTOUR DE VOUS NE VOUS DISENT DES PAROLES MIELLEUSES. IL FAUT AVOIR UN PORTE PAROLE DU GOUVERNEMENT DE LA TRAMPE D’UN BAKARY KONIMBA TRAORE POUR INFORMER CE BAS PEUPLE QUI VOUS A ELU. CE BAS PEUPLE VOUS HAIT AUJOURD’HUI PLUS QUE TOUT AUTRE A TRAVERS NOS JOURNALEUX QUI SONT A LA SOLDE DES ATT-MODIBO ET AUTRES. IL NE FAUT JAMAIS DIRE QUE LE CHIEN ABOIE LA CARAVANE PASSE. CELA NE MARCHE PAS AU MALI. JE T’AIME MON PRESIDENT PLUS QUE TOUT POUR AVOIR EN MAIN AUJOURD’HUI LA DESTINEE DE NOTRE CHERE PATRIE QU’EST LE MALI. IL FAUT TOUJOURS APPORTE DCES DEMENTIS SUR CE QU’ON VOUS DIT.
    IL FAUT LIRE DANS MES PENSEES CAR JE NE PEUX PAS BIEN M’EXPRIMER EN FRANCAIS MAIS L’ESSENTIEL C’EST DE COMPRENDRE MON MESSAGE.

  26. Comme on dit “ce que le berger nomade a dit à sa femme bergère nomade”, je propose que le Mali procède à la déstabilisation de l’Algérie – par des moyens de propagande politique – en appelant à la rébellion des touaregs de l’Ahaggart algérien – la province la plus riche de l’Algérie – pour leur autonomie; comme cela, “on mettra des épines dans les pieds” de Boutef sénile et malade et de ses généraux narcotrafics et jihadistes en plus de la révolte des Kabyles-Amazighs qui est là depuis 50 ans.

    Sincèrement

    • M. le “veilleur saharien” pue le marocain.

      M. l’esclave du Roi prédateur Mohamed VI, lâche parmi les soumis du makhzan, chiche si tu es capable, sème tes épines sur la route de l’Algérie. Le résultat, c’est que le Maroc ne peut rien. Le makhzan est pauvre, faible et avachie comme ce “veilleur saharien”.

  27. Je ne comprends pas!
    Pourquoi la presse malienne donne une telle importannce à cette rencontre qui n’engage que l’Algérie et en aucune façon le Mali. 😯 😯 😯

    L’Algérie peut continuer à fantasmer sur un autre accord d’Alger. 🙁
    C’est vraiment méconnaître IBK.

    Toute négociation, toute rencontre, tout accord qui se fera pas en terre malienne, n’engage en aucune façon l’Etat Malien.

    Quand est-ce que les algériens vont comprendre cela???????????

    C’est fini! L’Algérie, c’est fini!!

  28. Hey vous(touaregs) n’êtes que des protégés de la France,pour son intérêt,elle a même oser tuer ses propres citoyens journalistes donc faites attention.

  29. Hey vous(touaregs) n’etes que des protégés de la France,pour son intérêt,elle a même oser tuer ses propres citoyens journalistes donc faites attention.

  30. Il transparait chez les maliens une sorte de naiveté qui les pousse à croire que l’alchimie Maroc + Algérie peut aboutir à une solution au problème.
    Il suffit de regarder du côté du Sahara espagnol pour s’en convaincre. L’un fera toujours ce qui lui est possible pour saborder les efforts de l’autre.

  31. C'est le résultat de l'idiotie d'IBK qui s'est laissé manipulé par le rebel Zahabi

    Si IBK ne fait pas attention, il s’en ira par un coup d’Etat plus grave que celui dont ATT a été victime.
    Qui est allé appeler le démon d’Algérie au président fou ?
    C’est Zahabi. IBK n’est pas seulement un homme sans programme, lais c’est vraiment un aveugle vaniteux qui ne sait plus ce qu’il fait.

    Wait and see.

  32. L’algerie a toujour etait en faveur de l’integrite territoriale du Mali. Jamais il a etait question d’une “automonie” ou de “referendum” pour les toureg Maliens. C’est pourquoi les bandits du MLNA veulent le Kaddafi Maroccan commme negociator.

    Maliweb doit faire la difference entre les article authentiques est ceux finances par des force ocultes (celles du Makhzen Maroccan dans ce qu’a precis).

  33. Cette proposition ” autonomie sur referendum” de cette portion du territoire (propabilité) prônée par l’Algérie met le Mali sur la voie du cas bouillant Ukraine-Crimée sou l’égide de Putin.

    . It’s a non starter.
    Life is a kind of “game” some play better than others.You can win only if you know the rules of that game.
    Le MNLA est un “master en chess politique” qui sait manipuler l’opinion internationale en sa faveur.

    • Je suis d’accord avec toi InteLence sauf que l’algerie est loin d’etre la Russie, et Kidal non plus n’est pas la Crimee. Neanmoins, nos autorites feraient mieux de se bouger avant que les choses ne se compliquent davantage pour nous.

    • InteLence, vous etes parmi les rares participants de maliweb que je lis avec une tres grande attention. L’autonomie est le seul chemin pour sortir de la crise. Nous nous trompons lourdement si nous pensons que l’Algerie est le seul pays qui soutient une autonomie pour le nord. Tous les analystes sérieux vous diront que plusieurs puissances internationales soutiennent la positions algérienne.
      IBK avait toutes les cartes pour réussir. Il peut toujours se ressaisir mais la question est: de savoir si le elements de Boubey lui permettront d’avoir une porte de sortie. Franchement, il est bien possible que le Mali a deja connu un changement de pouvoir que nous ne connaissons encore. Tout est possible a’ ce point ci!
      L’IMPRESSION QUI SE DEGAGE EST L’ABSENCE DE PILOTE DANS L’AVION MALI!!!!
      InteLence, nous ne pouvons pas defier le monde entier! Soyons conscients de nos moyens! Ayons des buts que nous pouvons atteindre! NE TENTONS PAS L’IMPOSSIBLE QUI PEUT ETRE FATAL POUR NOUS!!!!

Comments are closed.