Mali : les soldats français sont à Kidal

146 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les militaires français continuent de progresser au nord du Mali. Ils ont atterri dans la nuit du 29 au 30 janvier sur l’aéroport de Kidal, l’une des villes du nord du Mali, redevenue depuis le départ des salafistes, le fief des rebelles du MNLA. Cette opération militaire de l’armée française, moins « spectaculaire » que celles menées à Gao et Tombouctou s’est déroulée discrètement, après plusieurs vols de reconnaissance dans la journée.

Militaires français sur l’aéroport de Bamako, au Mali, le 14 janvier 2013. AFP

Les militaires français ont atterri hier soir vers 20h30 (heure locale) sur l’aéroport de Kidal. Plusieurs hélicoptères et gros porteurs se sont posés dans la nuit noire, le courant électrique étant à ce moment là coupé dans toute la ville. Des habitants résidant tout près de la piste ont entendu à plusieurs reprises le bruit vrombissant des moteurs d’avions.

L’intervention française s’est déroulée sans qu’un seul coup de feu ne soit tiré. Alors la question qui se pose : y a t-il eu un accord préalable avec le MNLA, Mouvement national de libération de l’Azawad, dont les combattants étaient revenus la veille en grand nombre dans la ville ? C’est probable.

Pour l’heure, ce sont, en tout cas, les Français qui se déploient à Kidal sans aucune autre force malienne ou africaine de la Misma. Joint par téléphone hier soir à Kidal, un responsable du MNLA affirmait que son mouvement n’accepterait pas de soldats maliens.

Dans ce contexte, le déploiement des militaires français, arrivés les premiers sur le terrain, s’apparente a une sorte de force tampon qui n’aurait pas pour objectif de chasser le MNLA de son grand fief du Nord.

Le MNLA, de son côté, ne prenant pas le risque d’affronter les Français. Après cette intervention à Kidal, troisième grande ville du Nord, l’armée française pourra continuer de faire valoir qu’elle poursuit bien la reconquête de l’intégrité du territoire malien.

Par RFI - Article publié le : mercredi 30 janvier 2013

 

146 Réactions à Mali : les soldats français sont à Kidal

  1. Anaiss

    Ces bandits armée ne savent pas ce qui veut dire <> du Mali ne faut pas que les français se trompent ils ne connaissent que le langages des armes et du bâton qui vivras verras

  2. L' ENFANT NOIR

    En tout cas la vérité viendra,comment peut-t- on comprendre que les soldats français débarquent à Kidal sans les soldats maliens? Pour la libération des localités comme Kona,Diabaly,Gao,et Tombouctou l’armée malienne était tête de ces théâtres opérations et pourquoi elle n’est pas
    présente à kidal?

    • blanche neige

      les maliens n’ont qu’à avoir des avions ! pas question de les trimbaler gratis :mrgreen:

    • tdjan

      Calmez vous, les français n’ont pas d’arrières pensées, ils agissent ainsi pour éviter un drame comme celui du Rwanda. Tous ceux qui connaissent le problème du génocide rwandais comprendront forcement la position de la France.
      Que feraient les militaires maliens en face des éléments du mnla?
      L’armée française sait ce qu’elle fait, laissons la gérer ce problème.
      C’est vrai que nous avons été humilié, les populations des villes occupées ont souffert dans leurs chairs, des militaires maliens ont été égorgés par les éléments du mnla et d’an sardine, laissons la paix s’installer et la justice faire son travail. Ne laissons pas la colère et la haine prendre le dessus. Le monde entier est à notre chevet parce que le monde entier sait que nous sommes victimes d’agression.
      La France n’a pas reconnu la pseudo indépendance de la fameuse azawad, les USA ne l’ont pas reconnu, l’ONU ne l’a pas reconnu, aucun pays ne l’a reconnu.
      De grâce, laissons les choses se dénouer sans tueries.

    • LaBamakoise

      @ L’ENFANT NOIR. En effet, on est étonné de l’absence de militaires maliens, au rôle purement représentatif dans cette guerre.

      Je n’en sais pas plus que tout le monde ici, mais peut-être que la France est en train de négocier la libération de ses otages, qui ne sont pas oubliés par le gouvernement Français dans cette guerre.

      Dans cette hypothèse, il est tout à fait normal que la présence de militaire maliens ait été considérée comme inopportune au moment de l’entrée à Kidal.

  3. dibi

    Les vérités ne font que venir. On est au tout début de ce vaste mensonge de recolonisation occidentale du Mali. Une recolonisation voulue par tous les corrompus de ce pays et contre laquelle résiste une poignée de patriotes critiques et conscients des enjeux. Que de saccages ! Y ont suffi deux décennies de régime d’Etat failli et de mosquées florissantes. Deux décennies de régime néocolonial prébendier ont définitivement débilité les Maliens dont on peine aujourd’hui à penser qu’ils sont lucides sur leur histoire.
    Que se passe-t-il à Kidal ? Cette région serait-elle devenue une entité territoiriale française où personne, à par les barbouzes de la coloniale, ne sait ce qui s’y passe ? Pourquoi un débarquement nocturne et des rencontres avec les éléments du MNLA et du MIAnçardine sans que la présence d’officiers commandant la piétaille de tirailleurs maliens ne soit autorisée ? Rien que des questions que devraient se poser tous ces débilités maliens. Des Maliens dont nombre, inaptes à toute analyse, sont devenus comme par enchantement et au moyen de leur clavier, depuis le débarquement de la coloniale, sont devenus dis-je, des stratèges de la guerre et des suppôts au service des vendus et affairistes de Bamako. Inondant le net de propos vaseux et criminels, on ressent à leur lecture d’immenses craintes quant à notre avenir commun au Mali et en Afrique. Voilà des gens qui confirment l’outrage honteux que ce psychopathe de Sarkozy a lancé à la face de l’Afrique qui « ne serait pas entrée dans l’histoire ». Ce criminel parlait justement de tous ces nègres couchés qu’ils connaît bien!

    • LaBamakoise

      @ dibi:

      La REcolonisation? De quelle Recolonisation voulez-vous parler? L’Afrique a toujours été colonisée…..

      Seulement, maintenant que la nullité africaine a été mise en lumière de manière aussi éclatante (incapacité du Mali et de la CEDEAO à se prendre en charge devant une crise gravissime)….Maintenant, tout devient plus clair, voilà tout.

      Les africains viennent, encore une fois, et définitivement cette fois, d’avaliser l’avènement de ce que vous appelez les barbouzes de la coloniale, puisqu’elle est incapable de se gérer elle-même.

      Sarko, je ne l’aimais pas, mais il a dit vrai: « l’Afrique n’est jamais entrée dans l’Histoire » Ça fait mal d’entendre cela, mais admettons-le, car le changement commence par là.

      L’Africain n’apprécie jamais la vérité car c’est une société où on ne se remet pas en question, où L’AUTO-CRITIQUE N’EXISTE PAS. De là découlent tous les malheurs de l’Afrique.

    • LaBamakoise

      @ dibi qui écrit: « ….On est au tout début de ce vaste mensonge de recolonisation occidentale du Mali…. »"

      De quelle « recolonisation » voulez-vous parler? L’Afrique a-t-elle jamais été « décolonisée »?

      http://www.maliweb.net/news/la-situation-politique-et-securitaire-au-nord/2013/02/02/article,124284.html

  4. coco

    Tiens FOUDKG , POUR TE CALMER UN PEU ……

    Ibou Keita23 commentaires23 jan 2013 – 18:37
    Oui, il existe un monument dans la ville de Reims à la gloire de l’armée d’Afrique. Pour la petite histoire, c’est la réplique exacte du monument de la Place de la Liberté à Bamako.
    voir sur : http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/lieux/1GM_CA/monuments/01armeenoire.htm#origines

    :wink: :wink: :wink: :wink: :wink: :wink:

  5. amicale

    PEUT-ETRE UNE ACTION EN PREPARATION POUR LIBERER LES OTAGES. WAIT AND SEE.