Tendance musicale pendant la période de crise : Les artistes musiciens très inspirés à réaliser des clips sur la paix

4

Pendant la période de guerre les chansons dédiées à la paix ont explosé. Comme tout autre citoyen, les artistes ont voulu à travers la musique participer à l’effort de  guerre par la réconciliation des cœurs et des esprits. Les morceaux destinés à susciter la fibre patriotique des militaires se sont aussi accrus.

 

 

Naïny Diabaté
Naïny Diabaté

Cette situation de crise que traverse le pays a poussé l’Office de radiodiffusion télévision du Mali (ORTM) à opérer un changement dans son programme. Plusieurs émissions de divertissement notamment  Top  Etoiles, Jouvence, Samedi Loisirs sont suspendues. Par contre on a assisté à une prolifération des chansons dédiées à la paix.
elon Mamadou Fané chef de section antenne de l’ORTM en privilégiant des clips sur la paix, ce service audiovisuel entend contribuer à l’apaisement des tensions et au renforcement de la cohésion sociale. A le croire, pendant cette période de guerre, l’ORTM diffuse toutes sortes de musique à condition qu’elles soient axées sur la paix. Que ce soit du reggae, du rap, de la musique mandingue et autres. ” Nous avons même diffusé le clip d’une béninoise du nom de Toan Stong qui a chanté la paix en duo avec un artiste malien “. Les morceaux  sur la paix, dira M.Fané,  sont devenus un phénomène de mode pour les artistes qui sont de plus en plus tentés d’exceller  dans ce sens. Toutefois, à le croire, le rythme semble avoir un peu baissé. ” Au moment où la crise battait son plein, on recevait des clips sur la paix tous les jours. Mais maintenant le rythme a baissé. On peut faire trois jours, des fois même une semaine sans en recevoir ” a-t-il précisé. Quant à la diffusion par contre, elle continue à suivre le même rythme. Selon Mamadou Fané, à peu près une dizaine de clips sur la paix sont diffusés chaque jour sur la télé nationale, voire plus même.  Des morceaux chantés en solo, en duo ou en groupe. Parmi ce dernier lot, nous pouvons citer le clip sur la paix de Fatoumata Diawara qui a réuni toute une pléiade d’artistes, celui de l’ensemble instrumental, de la génération montante, du Recotrade de Kayes et aussi le clip du groupe des artistes bamanans.

Babani Koné
Babani Koné

Les chansons sur la paix jouent un impact positif sur la paix
Selon Souleymane Dembélé dit Do, professeur de musique et chef du département musique au conservatoire Arts/ Métiers/multimédia Balla Fasséké Kouyaté, les chansons sur la paix jouent un impact positif sur la paix en ce sens qu’elles influent sur la cohésion sociale. A le croire, si on se conforme à l’objectif que revêt la musique transitionnelle, c’est-à-dire celle d’antan, selon laquelle il est dit que ” donkili mandi a kôrô de kadi “, on se rend compte qu’en matière de musique, le gout n’est pas important.  Ce qui importe, c’est le message qu’elle véhicule. S’il y a des bons messages dans la chanson comme le font les artistes pendant cette période de crise, qui dans leurs morceaux sur la paix touchent à beaucoup de thèmes, cela peut influer sur le comportement de la population.

 

C’est dans cette dynamique que les sortants du conservatoire et leurs cadets étudiants encore au CAMM sont en train eux aussi de réaliser un clip. Le single sur la paix sera très prochainement mis à la disposition de la télévision nationale en vue d’une large diffusion.    Cependant, aux dires du chef d’antenne de l’ORTM, certes ces chansons peuvent avoir un impact sur la cohésion sociale, mais pour qu’il y ait de la paix et de la cohésion sociale, chacun de son côté doit jouer sa partition. Tout le peuple malien dans son ensemble, doit faire une concession en acceptant de se pardonner les uns les autres.
Ramata S KEITA

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Non je ne vis pas au 13 eme siècle la culture est un facteur de développement. Chaque pays qui s,est développé s’est basé sur sa culture. si l’on ne sait pas d’où on vient on se perdra sûrement en chemin. On voit que tu ignore réellement ta propre culture , Au Mali il n y a pas de système de caste et cela n’a jamais existé au Mali. Le système de caste c’est en inde, faut pas confondre torchon et serviette, au Mali nous avons le niamakalya qui est différent du système de caste qui est un pure esclavage, nous nos griots ( jali ) qui veut dire notre sang ne sont pas des esclaves . C,est un métier qui les as été confié par un pacte et qui les donnés de (pouvoirs et des devoirs) en terme de droit. jali signifie le sang donc nous avons le même sang…il faut que tu cherches tu comprendras. cordialement moi-même

  2. Ces griots ne jouent plus leurs rôle dans notre société , ce sont des prestataires de services sans vergogne. Quand les soldats étaient en deroute c’etait leurs rôle de les galvaniser. c’était aussi leurs rôles de faire pression sur le gouvernement pour que ne soit pas signé cet accord honteux qui demande à libéré les criminelles qui ont détruit ce pays sans raison. Des chansons pour la paix, au moment ou on n’a besoin de la guerre pour nous libérer à jamais du joug n’a rien de positif pour ce pays tout au contraire mine le morale des troupe qui se minimisent. Ils faut que vous nous épargnez des articles partisan qui élongent les blâmable. Quelle pays notre pays on renverse toujours les rôles …les apatrides sont ministre et les patriotes réduit au silence ….

    • Tu vies au 13eme siecle toi, reveilles-toi et ce ne saont pas les “griots” qui vont galvaniser qui que ce soit dans un pays ou la corruption a tue le patriotisme. Le systeme des Castes a detruit le Mali et son avenir est hypotheque a jamais, un pays qui restera sous-developpe

Comments are closed.