Le RPM prépare l’élection présidentielle de 2012 Vers une alliance avec l’UDD, le PARENA, le PSP pour soutenir la candidature d’IBK?

0

De sources dignes de foi, les discussions, entamées récemment, se poursuivent sereinement entre les premiers responsables du Rassemblement Pour le Mali (RPM) et ceux des partis UDD, PSP, RDR, PARENA et une quinzaine d’autres partis en vue de la constitution d’une alliance politique forte pour soutenir la candidature du leader du RPM, IBK à la présidentielle de l’an prochain. Certaines associations seraient également en réflexions pour adhérer à cette " union sacrée " autour du parti du tisserand afin d’aller, avec plus de chance, à la conquête du Palais de Koulouba.

Le RPM ne se méprend pas sur la nécessité de son renforcement avant la bataille électorale de 2012, surtout en ce qui concerne l’élection présidentielle. Si, en son sein le problème de leadership ne se pose point du fait du charisme et de l’inoxydable aura de son kankélétigui de président, l’ancien Premier ministre de poigne et  non moins ancien président de l’Assemblée nationale, Ibrahim Boubacar Kéita alias IBK, le parti du tisserand croit plus que jamais en l’adage " l’union fait la force ". C’est ainsi que l’honorable IBK ne rate plus aucune occasion pour appeler au rassemblement des forces politiques du pays. C’est dans ce sens que des contacts ont été noués et continuent de l’être, selon nos informations, avec des partis qui jugent opportun de "cheminer avec le RPM ".

 Signalons en passant que dans une récente interview accordée à nos confrères du magazine Le Leader, le leader du RPM déclarait à propos de l’évolution du parti : " Si nous sommes convaincus du devoir de compter sur nous-mêmes, nous ne sommes pas moins ouverts aux autres. Nous sommes très ouverts à toute force démocratique convaincue de pouvoir cheminer avec nous ".

Selon nos informations confirmées par des sources dignes de foi, en dehors des clubs de soutien à IBK, qui ne cessent de pousser comme des champignons promettant fidélité et grande mobilisation à celui qu’on appelle encore amicalement "Ladji Bourama", le parti du tisserand sera accompagné dans les prochaines batailles électorales par des formations politiques comme l’Union pour la Démocratie et le Développement (UDD) de Tiéman Hubert Coulibaly, le Parti de la Solidarité pour le Progrès (PSP) d’Oumar Hammadoun Dicko, le Rassemblement pour la Démocratie et la République (RDR) et partis de moindre envergure. Concernant le PARENA, il nous est revenu que des émissaires du RPM seraient actuellement en pourparlers avancés avec des cadres et députés du parti du bélier blanc.

Il est rapporté, par ailleurs, que siégeant tous au gouvernement, les ministres Bokari Treta, le Secrétaire général du RPM et son homologue du PARENA, Djiguiba Kéita dit PPR sont en échanges plus ou moins informels sur l’opportunité pour les deux partis de concrétiser leur rapprochement à travers une plate-forme politique.

Ces échanges informels sont quelquefois élargis, rapportent certaines sources, à des proches de ces deux ministres. "Pour le moment, rien n’est clairement arrêté, mais nous apprécions mutuellement cette proximité de vue entre nos deux partis", a rapporté cette semaine, un député du RPM qui a requis l’anonymat.

 Il a par ailleurs expliqué que le RPM est en train de peaufiner une plate-forme politique élargie avec une vingtaine de formations politiques pour soutenir, dans un grand rassemblement, la candidature du président du parti. «Je ne peux pas dire davantage», a-t-il laissé entendre avant de raccrocher

Joint au téléphone par nos soins pour recouper ces informations, le Responsable de la communication de l’UDD a déclaré que son parti vient de rencontre plusieurs formations politiques; mais rien n’a été signé avec aucune d’entre elles. «Au jour d’aujourd’hui, on ne peut pas dire que nous sommes en alliance avec tel ou tel parti. Nous sommes en discussions avec plusieurs partis. Nous n’avons pas encore renoncé à positionner notre propre candidat dans la course pour la présidentielle 2012. Il ne faut pasaller trop vite en besogne. La conférence nationale de l’UDD va se tenir probablement avant la fin de cette année. Elle permettra de discuter de tout cela».

 

Bruno D SEGBEDJI

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER