Etude sur la rupture du lien matrimonial au Mali : 210 cas de divorce par semaine à Bamako

25

mariageLe divorce a pris trop d’ampleur ces dernières décennies dans notre pays. Dans le district de Bamako, le taux de rupture du lien matrimonial par voie judiciaire, en elle seule, est de plus de 10 080 cas par an. Le phénomène qui a des conséquences sur les Droits Humains fondamentaux a attiré l’attention de l’Observatoire des Droits Humains et de la Paix.

 

Dans le cadre du projet de recherche sur la rupture du lien matrimonial en Afrique de l’Ouest, l’Observatoire des Doits Humains et de la Paix (ODHP) a mené une étude nationale à travers le  Mali L’atelier de présentation de ladite étude a eu lieu hier jeudi 28 février au CICB sous la présidence du Garde des Sceaux, Mohamed Ali Bathily, en présence du coordinateur de la recherche Dr Abraham Bengaly, du Directeur Exécutif de l’ODHP, Demba Diallo, entre autres.

 

 

L’objectif de l’atelier était de partager les conclusions et recommandations de l’étude avec les autorités maliennes et les acteurs locaux.

 

Selon les résultats généraux de la recherche, dans le district de Bamako on enregistre actuellement plus de 210 cas de divorce par semaine soit plus de 10 080 cas par an. Selon la même étude, pour  la région de Kayes les seuls cas recueillis au niveau de la justice, entre 2000 et 2011 est de 1008 cas de divorce. Hormis les ruptures extra judiciaires.

 

Dans la région de Ségou, les sources judiciaires nous indiquent 1028 cas de dissolution de mariage.

 

Après analyse de ces jugements en matière de divorce, il ressort que ce sont les épouses qui sont le plus souvent demanderesse avec 86 pour cent pour la période de janvier à juillet 2012.

 

 

Les causes principales sont, entres autres, violences conjugales, l’inégalité dans le traitement des co-épouses et le manque de satisfaction aux besoins essentiels.

 

Les conséquences de la rupture du lien matrimonial sont multiples. Le divorce a des impacts sur la scolarisation des enfants. Il développe la délinquance juvénile, augmente le taux de filles-mères etc..

 

La lecture éclairée du ministre Bathily !

 

Une situation si alarmante que le ministre de la justice, dans son intervention n’a pas manqué de passer en crible le mal. Il a critiqué les limites des textes de procédure en la matière et a fustigé vigoureusement les magistrats qui prononcent le divorce. Pour Mohamed Ali Bathily, la procédure de divorce est bâclée dans notre pays. Il a qualifié la procédure « d’industrielle et dérisoire ».

 

 

En effet, dira le ministre, les magistrats qui prononcent le divorce privilégient la rupture à la place de la conciliation qui, dit-on, est le principe et la rupture l’exception. « Une tentative de conciliation qui dure à peine 10 minutes n’est pas une conciliation… », a ajouté le garde des Sceaux, avant d’inviter les chercheurs et les députés à faire des propositions sur la définition d’un mécanisme de conciliation pour diminuer considérablement le divorce systématique.

 

 

A noter qu’en République  du Mali, l’instrument juridique qui réglemente la procédure du divorce était le code du mariage et de la tutelle de 1962, remplacé depuis 2011 par le code des personnes et de la famille. Ces deux instruments juridiques même s’ils interdissent vigoureusement la répudiation, n’ont pour autant produit aucun impact positif, ils n’ont fait qu’accroitre le divorce. Si déplorable soit-il, le nouveau code des personnes et de la famille a d’ailleurs permis le divorce  par consentement mutuel consacrant, du coup, la dissolution du mariage par la seule volonté des époux.

 

Daniel Kouriba

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

25 COMMENTAIRES

  1. Eh..!Tu te crois beau,parceque tu t’est marié?Ce n’est qu’un anneau mec,t’emballe pas…Attends de voir 3 ans ou 7 ans et là vous verrez si c’est formidable!

  2. “le taux de rupture du lien matrimonial par voie judiciaire, en elle seule, est de plus de 10 080 cas par an…” dis plutôt le nombre de ruptures, car c’est lorsqu’il y a pourcentage qu’on parle de taux. pauvre journaliste…

  3. Je profite de cette tribune pour lancer un SOS à toutes les organisations des droits de l’homme, organisations féminines (CAFO, DEME SO) pour sauver une adolescente de la mort. Je suis en mission à Gao et j’emprunte un rue pour aller à la mosquée. Toutes les nuits, de retour de la mosquée, j’entends les cris émus d’une adolescente, battue comme un âne par un homme vociférant les pires insanités contre la dame. Celle-ci dit une seule phrase, reprise en réfrain “A cause de Dieu, laisses moi maintenant, j’ai mal”. Lorsque j’ai demandé, mon compagnon m’a dit qu’il s’agit d’un couple. La femme a 15 ou 16 ans. Que c’est ainsi toutes les nuits. ELLE VA MOURIR SI VOUS NE FAITES PAS QUELQUE CHOSE. Adresse : Rue 120, Saneye, en rentrant par le goudron du marché, 2ème ou 3_me porte à gauche. Ce n’est pas un canular. JE VOUS ASSURE QUE C’EST SÉRIEUX.

    • Monsieur soyez un peu serieux s’il vous plait. Si ce que vous dites est vrai, qu’est ce qui vous empeche de prendre un peu de votre temps en allant voir les organisations feminines pour secourir cette fille? Plus de la moitie des intervenants sur MB sont a l’etranger, vous voulez qu’on fasse ce boulot pour vous aussi?
      Personne ne va prendre ce que vous dites au serieux a moins que vous ne fournissiez l’effort necessaire pour secourir cette fille. C’est triste a dire mais c’est comme ca. BOUGEZ-VOUS UN PEU OUI!!! 👿

  4. Pour moi le mariage ne doit pas etre jeu de hasard, pour moi il faut cherche a connaitre qui tu es avec qui tu vas prendre comme époux ou épouse. c’est sa la fondation du mariage. s’il ya pas cela, c’est du l’échec.merci

  5. Voici la un sujet de Doctorat en science humaine.
    Titre: Causes et conséquences du divorce chez les jeunes couples de moins de 10 ans: cas de la société Maliènne.

    • Tu veux faire une thèse pour ça? alors que même la vendeuse d’arachide ambulante connais tous les contours liés à ton sujet

      • Non mon cher c’est pas si simple que tu le penses, une thèse sort toujours avec des recommandations et se sont ces dernières qui peuvent réorienter les jeunes.

  6. TRES IMPORTANT !
    LA SOCIETE MALIENNE DE BISCUITS –SOMABIS-
    Bamako, Mali, quartier du fleuve, rue 306, porte 94 ; Tel : 00223-76-26-25-25 ou 66-23-25-25
    AVIS D’APPEL A LA CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT DU PERSONNEL D’INDUSTRIE DE NIVEAU MINIMUM BT OU BTS [OU EQUIVALENT]
    La Société désire recruter pour le service de sa maintenance technique industrielle.
    • Des électromécaniciens (02)
    • Des mécaniciens industriels(02)
    • Des électriciens(02)
    Les candidats intéressés par le présent avis d’appel devront remplir les conditions suivantes :
    .Avoir un brevet de technicien, tout court (BT) ou un brevet de technicien supérieur(BTS) ;
    .Avoir un certificat de nationalité malienne ou autre ;
    .Avoir un extrait du casier judicaire vierge ;
    Le dossier de candidature devra comprendre
    .Une lettre de demande d’emploi adressée au promoteur ;
    .Une copie de la carte nationale d’identité en cours de validité ;
    .Un curriculum vitae détaillé ;
    .Une copie du diplôme certifiée conforme à l’original ;
    .Un extrait d’acte de naissance ;
    .Un extrait de casier judiciaire ;
    .Un certificat de résidence à Bamako.
    Niveau d’expérience exigé : Un (01) an au minimum.
    Tout renseignement complémentaire concernant le présent appel à candidatures peut être obtenu auprès du promoteur, Moussa Djigué, à l’adresse ci-dessus indiquée, tous les jours ouvrables, de 09 heures à 16 heures.
    Fait à Bamako, le 28/02/2014

    • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      En tout cas … avec du boulot pour la jeunesse … le taux de divorce va probablement diminuer … ou du moins …le taux de mariage va augmenter … 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      SOMABIS … PAYEZ MALIWEB POUR FAIRE VOS ANNONCES DE RECRUTEMENT … SI VOUS ÊTES UNE SOCIÉTÉ DIGNE DE CE NOM… 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      AU LIEU DE PROFITER DE LA SECTION DES COMMENTAIRES … SINON ON VA BOYCOTTER VOS “BISCUITS DOGONS”… QUI N’ARRETENT D’AILLEURS PAS DE BÉTONNER L’ESTOMAC DES ENFANTS APRÈS LEUR AVOIR CASSÉ DES DENTS … 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      Moussa Ag,… SOMABIS … comme vous … le personnel de MALIWEB aussi doit vivre … 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

      Seul le recrutement pour les bars chinois est permis dans la section des commentaires …

  7. les femmes sont les plus malheureuse dans le foyer les hommes ont demissionés et on laissé charge du foyer au femmes et les enfants sont laissé a leur sort que dieu aide les femmes les hommes sont devenu les collectionnaires de femmes elles sont devenue des ornement de la maison

    • Je suis d’accord avec vous Madame. Je profite de cette tribune pour lancer un SOS à toutes les organisations des droits de l’homme, organisations féminines (CAFO, DEME SO) pour sauver une adolescente de la mort. Je suis en mission à Gao et j’emprunte un rue pour aller à la mosquée. Toutes les nuits, vers 19 heures, j’entends les cris émus d’une adolescente, battue comme un âne par un homme vociférant les pires insanités contre la dame. Celle-ci dit une seule phrase, reprise en réfrain « A cause de Dieu, laisses moi maintenant, j’ai mal ». Lorsque j’ai demandé, mon compagnon m’a dit qu’il s’agit d’un couple. La femme a 15 ou 16 ans. Que c’est ainsi toutes les nuits. ELLE VA MOURIR SI VOUS NE FAITES PAS QUELQUE CHOSE. Adresse : Rue 120, Saneye, en rentrant par le goudron du marché, 2ème ou 3_me porte à gauche. Ce n’est pas un canular. JE VOUS ASSURE QUE C’EST SÉRIEUX.

    • ma soeur tu as raison oh les hommes sont des grands menteurs et des traitres…. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  8. Sans banaliser le nombre de cas de divorce au Mali, cette étude est pour du reste de surplace. Dans toute étude sérieuse, on se donne la peine de faire des investigations et de chercher les éléments qui constituent les paramètres agissant sur le phénomène. Et après avoir déterminé le taux de divorce. Sinon 10 000, 20 000 cas ne signifient pas la même chose selon que le nombre de mariages total soit 100 000, 400 000 ou 500 000. C’est avec ce taux, qu’on pourra se rendre compte de l’ampleur du phénomène et du risque qu’il pourra avoir sur la structure sociale et l’équilibre familiale.
    Mais, non ils se sont contenté à faire un dénombrement des cas de divorces auprès des tribunaux.
    Maa Salam

    • Ce chiffre de rupture seul est indicateur et éloquent pour la seul ville de BAMAKO monsieur!
      Ce chiffre également combien les us et les coutumes sont à terre! nos mœurs sont bafoués et ne parlons plus de “dignité” c’est maintenant des histoires!
      Nos sociétés, la vie sociale et communautaire ne font plus de bonne école. Rien que de fabrique de délinquants, d’impolis (apprentis sotrama..) de fou (parfois furieux), voleurs, de criminels etc…
      Plus besoins de savoir combien avait été scellé à Bamako par an!

  9. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Le ministre déçoit un peu ici en mon opinion …. et semble être dans une guerre aveugle avec les magistrats …. 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

    La source du problème est pourtant dans les chiffres … LES FEMMES SONT MALHEUREUSES DANS LEUR MARIAGE SI ON SE FIE AUX STATISTIQUES PRÉSENTÉES DANS L’ARTICLE …. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Cela n’est d’ailleurs pas surprenant … AVEC TOUTES NOS CONNERIES DIGNES DE L’ÂGE DE LA PIERRE TAILLÉE …. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Tu y ajoute les GRINS … QUI SONT LE PREMIER FOYER POUR BEAUCOUP D’HOMMES MARIÉS … ET LES SOUKOUROUNS QUI SONT AU MENU CHAQUE SAMEDI … LE TOUR EST JOUÉ … 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Moussa Ag,… POUR LE PIRE OU POUR LE PIRE … EST DIFFICILE À SUPPORTER PENDANT LONGTEMPS …. 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

    Le ministre a intérêt à chercher l’explication dans les chiffres …comme un vrai intellectuel … SINON SA THÉORIE CONNE … DE CONCILIATION ET RÉCONCILIATION … NE COMPTE PAS POUR GRAND CHOSE DEDANS … IL EST DÉJÀ TROP TARD …. 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

    • Moussa AG
      Tout à fait d’accord avec toi sur les raisonnements fantaisistes du ministre. Il devrait savoir que dans une société comme le Mali, Si les juges ont prononcé le divorce, c’est que la société a échouer à faire cette conciliation. Car les gens n’iront chez les juges que lorsque le point de non retour est atteint et après avoir épuiser tout les recours et toutes les solutions amiables que le social pouvait apporter.
      Mais, il faut reconnaître que pour une étude, c’est quand même basique d’avancer seulement des chiffres qui sont des valeurs absolues n’ayant pas d’importance que lorsqu’on les compare à un référentiel (le nombre de mariage) et qu’on cherche les relations de causes à effets qui produisent ces chiffres.
      Maa Salam

  10. cet article est publie avant sa date. On est meme le 28 Fevrier d’abord et il dit Hier 28 fevrier

  11. LES FEMMES NE SONT PAS DES OBJETS A COLLECTIONNER. 👿 👿 👿 👿 👿 👿
    IL FAUDRAIT QU’IL Y AIT ENCORE PLUS DE DIVORCE…LE MINISTRE A TOUT FAUT. CE N’EST PAS UNE QUESTION DE PROCEDURE , MAIS DE “QUALITE” DU LIEN MATRIMONIAL QUI EST EN CAUSE. LA RECONCILIATION DONT IL PARLE N’EST QU’UN MOYEN DE MAINTIEN DES FEMMES DANS LA SERVITUDE ET LA BRUTALITE. 👿 👿 👿
    VIVE LE DIVORCE LIBERATEUR A CADENCE ELEVEE….. A BAS LA POLYGAMIE……. Y COMPRIS CHEZ LES “LEADERS RELIGIEUX” ….:lol: 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  12. Tout est faux à Bamako le mariage n’y échappe pas les gens se découvrent qu’après le mariage et bien souvent le rêve vire très vite au cauchemar. Beaucoup d’hommes et de femmes se marient juste sous la pression sociale ou par conformisme sociale alors qu’ils se sont pas prêts à mener une vie de couple. J’ai discuté avec des juges qui eux pour leurs parts m’ont donné essentiellement deux causes l’adultère dans la majorité des cas ça concerne les femmes et les hommes et la seconde est le fait que l’homme n’arrive pas à assurer à la femme le train de vie qu’elle espère ce qui peut conduire d’ailleurs dans certains cas la femme à aller voir ailleurs pour arrondir ses fins de mois. Avant le mariage se faisait sur les valeurs morales aujourd’hui il se fait sur les valeurs financières à partir de là le mariage n’est plus un projet de vie mais juste une cohabitation où seuls les intérêts et les besoins de l’un ou l’autre determine la suite de la relation en gros on ne se marie que pour le meilleur le pire le compagnon ou la compagne l’affrontera seul.

    • Mon frère, je n’ai pas encore lu l’article mais votre raisonnement est mienne depuis longtemps. Un projet de vie est loin d’une cohabitation. D’ou le pacs en France, le fait juste d’avoir un compagnon qu’on peu quitter quand on veut. Seulement en Islam y a pas ça, il n’y a que le mariage/projet de vie, et malheureusement maintenant comme vous venez de l’écrire, c’est devenu un truc insaisissable mariage/pacs. On bave.

      Oui je lis les commentaires souvent avant le corps du texte pour mieux le lire.

Comments are closed.