Roncq: Suite au naufrage, Selinkégny et Bafoulabé n’en finissent pas de compter leurs disparus

14
Roncq: Suite au naufrage, Selinkégny et Bafoulabé n’en finissent pas de compter leurs disparus
Equipe de sauvetage

Plus les heures passent plus, plus les habitants du cercle de Bafoulabé auquel appartient Selinkégny au Mali, découvrent l’ampleur du drame. Soixante-dix habitants auraient pris place sur un funèbre rafiot, et auraient péri au large de la Libye. Selon les premiers témoignages, ce serait la première fois que des jeunes de la ville jumelée avec Roncq essayaient d’atteindre l’Europe par les moyens du désespoir.

« Depuis des années, nous entendons parler de tels drames chez des connaissances et des villages voisins mais nos villages n’ont jamais été concernés. C’est très dur pour nous. » Voici le message d’un habitant du village malien recueilli par Hubert Ledoux, l’un des fondateurs du jumelage Roncq-Selinkégny.

Vendredi les habitants se sont réunis en assemblée générale. Et depuis les nouvelles funestes se multiplient. Aux trois victimes de Sélinkégny s’ajoutent 33 victimes de villages alentours. Selon Hubert Ledoux, le bilan pourrait atteindre 70 disparus originaires de l’ensemble des communes situées au Nord du cercle de Bafoulabé (lire ci-dessous) sur les 110 passagers qui avaient pris place sur le bateau d’infortune.

Ces migrants ont traversé le Mali, le désert nigérien puis la Libye pour atteindre Al-Khoms à 100 km de Tripoli. Ils auraient payé 500 000 CFA à des passeurs pour les mener jusqu’à ce port. L’embarcation aurait quitté Al-Khoms dans la nuit du 14 juillet. « Il y a eu plusieurs appels téléphoniques de ressortissants de Madalaya vers leurs parents à Paris indiquant qu’ils étaient montés à bord », raconte Hubert Ledoux. Des corps flottants auraient été découverts lundi par des pêcheurs. Un survivant très choqué a été ramené et hospitalisé.

La communauté malienne de Paris sous le choc

Le chef du village de Selinkégny a décidé « d’interdire la route à nos jeunes car c’est vraiment trop dangereux ». Fodié Diaby, président de l’Association pour l’aide au développement de Selinkégny jusqu’en 2014, a lancé un appel au secours aux membres du jumelage. « On a créé un jumelage justement pour éviter ça. Il faut nous aider à informer des dangers. Toute une génération de jeunes non instruits vient de mourir. »

Dans la communauté malienne de Paris, c’est aussi la douleur et la consternation. Soixante-dix pour cent des Maliens résidant en France viennent de la région de Kayes. Ce samedi matin, une réunion de condoléances et de prières s’est tenue dans une salle du XIe arrondissement de Paris, à l’initiative de Boubou Diaby, doyen du village de Sélinkégny en France. Une foule y a assisté..

Zoom

Sélinkégny est un village de trois milles habitants dans l’Ouest du Mali à 400 km au nord de Bamako. Elle appartient au Cercle (collectivité) de Bafoulabé, dans la région de Kayes. Les victimes du naufrages viennent de Kania à 4 km de Selinkégny, Madalaya (13 km), Djungo (1 km), Karaga (3 km), Gagontéry (7 km), Kolinguémou, Tintilla et Oussoubidiagna.

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. Julles, je ne sais pas comment tu peux toujours croire que nos autorites n’ont pas la volonte politique ? La chose elle est plus complexe que tu ne le pense. Par ailleurs , penses tu sincerement que c’est une collectivite francaise qui va venir nous aider a nous developper ? Je pense que le probleme est plutot mal definie. Moi je te demanderai juste une chose: cherche a avoir les informations sur cette collectivite francaise et quelques unes autre dans la meme region, comme par exemple: taux de chomages des jeunes et vieux , PIB, manque a gagne, Budget , et surtout l’endettement actuel ? Alors apres on pourait voir ensemble, si c’est ceux qui pouront nous aidez ?
    Pour conclure, je n’ai jamais vu, Dieu descendre pour aider un peuple quelconque.
    Je serai ravi de ton commentaire.

  2. Au non de l’association malienne des expulsés et a mon nom propre; nous exprimons nos sincères condoléances a la collectivité de Bafoulabé et a toutes les familles des disparus de selinkégny

  3. ➡ qui connait le nombre de maliens qui ont peri dans les precedentes commes celle la tragedies ❓
    ➡ que dira t-on quand adviendra une rebellion a Kayes et region ❓
    ➡ oh pauvres peuples islamises/christianises comme sodom-hisses si pas castres par les religions abrahamiques ❗

    😳 peuples dirriges par les HONTEUX et VEXES ❗

  4. Hi Julles merci pour les infos et precisions, mais tu conviens avec moi que quelque chose ne va pas !! si les efforts des migrants depuis des années n’ont pas pu servir aux autres enfants comme tu le dis ( neveux, freres, cousins .. ) d’eviter le nauvrage dans cette mer, alors ne doit tòn pas se poser la bonne question ? De savoir est ce que cette forme d’immigration est la meilleure forme pour aider nos populations ?

    • @ Rodriguez & ilr ,
      Ces réligions (christianisme, islam) sont les pires ennemies de la culture africaine.
      Je ne cesse de le clamer sur maliweb. J’arrive pas à comprendre ces nègres arabisées musulmans qui vénèrent les arabes ( ces mêmes qui les méprisent et les traites d’es.clave abid ).
      Vive Le Ganjisme, vive la science universelle.

    • jokenjo,la volonté politique qui manque à nos autorités pour rendre ces efforts gigantesques plus un véritable développement de nos terroirs respectifs d’une façon pérenne, les différentes réalisations sont effectuées dans un cadre associatif,mais pencher vers une structuration plus robuste en créant des agences, ou des offices du développement dont je viens de proposer aux autorités d’une collectivité Française qui interviendront dans l’éducation, l’agriculture, l’élevage, la pêche, la culture, la formation en assurant une politique adéquate pour le grand profit des populations locales cette initiative est en cours d’étude pour un cadre de travail. Que dieu sauve le Mali

  5. Paix a leur ames!!!

    Ils sont ou ibk et tienkoloden drame?
    Ah oui, c’est vrai: ce ne sont que des maliens qui sont pas morts, des negres quoi. Pas de blancs, alors ils en sont rien a foutre.

  6. Mali Association Mali.Enfance. Education présente ses condoléances aux familles des victimes et particulièrement celles du cercle de Bafoulabe. Madame Keita Halimatou yaye Sangaré, présidente de l'association est une ressortissante de Mahina dans le cercle de Bafoulabe.

  7. May their souls rest in peace, god welcome them into his paradise, from Selinkegny, Madallaya is 24km, 37km kania, Gangotri 20km, 14km kolenguémou, djungo is more than 10km. We thank Hubert Ledoux, City Roncq brief the entire North Pas de Calais where is the city of Roncq for their constant support Selinkegny. I have attended school through the support of twinning Roncq-Selinkegny. These victims are my brothers, cousins​​, nephews, they died for their country and for the honor unquote. My village has nothing to envy the large cities such as drinking water supply, the community health center, school, school supplies and kits that all students receive the same footing, a city of teachers, city ​​staff health, market gardening, training center besides the panorama accented by beautiful houses these are the fruits of the efforts of migrants.

  8. Que leurs âmes se reposent en paix, que dieu les accueille dans son paradis,à partir de Sélinkégny, Madallaya se trouve à 24km, kania 37km, gangotri 20km,kolenguémou 14km, djungo est plus que 10km. Nous remercions Hubert Lédoux, la ville de Roncq bref l’ensemble du nord pas de calais où se situe la ville de Roncq pour leur constant soutien à Sélinkégny. j’ai pu fréquenté l’école grâce aux appuis du jumelage Roncq-Sélinkégny. Ces victimes sont mes frères, cousins, neveux, ils sont morts pour la patrie et pour l’honneur fin de citation. Mon village n’a rien à envier aux grandes agglomérations tels que l’adduction d’eau potable, le CSCOM,l’école,fournitures et kits scolaires dont tous les élèves bénéficient au même pied d’égalité,une cité des enseignants,une cité du personnel de santé, les maraichages, centre de formation sans compter le panorama accentué par des belles maisons ceux-ci sont les fruits des efforts consentis par des migrants.

  9. Que la terre leur soit legere, car ce qui est dans l’eau ou tourne’ en cendre finira tj dans ce sol…

  10. Que leur ame repose en paix!
    Mes sinceres et fraternelles condoleances a la commune
    Collective de Bafoulabe et de Mahina. Une si triste nouvelle
    Ces gens la vont pour consttuire des ecoles , dispensaires, mosquees
    Points d’eau dans leur vilage respectif sans le concours du
    Gouvernement central; voyez vous un peu ce que souffre nos
    Jeunes dans un pays aussi grangrene qu’est ce Mali.

Comments are closed.