« Facebookan »: Puma-Gate, qui et qui sont mouillés ?

5

Pendant que tous les Maliens attendent les suites judicaires de la révélation du Président sur les deux Puma qui restent cloués au sol et celle du député Karim Keïta qui pense que le Mali a été floué dans cette scandaleuse affaire des Puma, les réseaux sociaux font le débat et mènent leurs enquêtes. Un influent Facebookeur, Moussa Nimaga, pense avoir débusqué les auteurs de l’arnaque. Dans un post daté du 18 juillet il indexe un certain nombre responsables politiques et militaires. Vrais coupables ou bouc-émissaires de la clameur publique ? L’enchainement, pour ne pas dire la confusion, des dates et des chiffres révèle des zones d’ombre qui ne peuvent couvrir la présomption d’innocence. Pour mettre la lumière sur ces zones d’ombre afin de situer les responsabilités et identifier les vrais coupables, l’opinion unanime des Facebookeurs est d’ouvrir une enquête pour savoir qui a fait quoi.C’est le sujet toujours d’actualité de votre Facebookan du jour.   

Moussa Nimaga : « les avions comportaient la mention épave »

Le général de Brigade Souleymane Bamba, relevé suite à la divulgation par l’actuel chef d’état-major de l’Armée de l’Air, le général de Brigade Daouda Dembélé d’un rapport de la société qui a vendu les avions aux Fama.

Précédemment chef d’État-major de l’Armée de l’Air le général Souleymane Bamba avant d’être nommé Chef d’état-major adjoint de l’armée en mars 2019 a pendant sa gestion en qualité de chef d’État-major de l’armée de l’Air piloté le marché de l’achat des dernières acquisitions des hélicoptères et avions de transport qui ont été réceptionnées le mardi 03 septembre 2018 en grande pompe par le Président IBK à la base 101 de Senou. Selon les renseignements recueillis, les avions sont cloués au sol au Mali pour faute de maintenance. Le gouvernement dans sa quête de solution pour assurer l’entretien des avions a délégué une mission conduite par l’actuel chef d’état-major de l’armée de l’Air auprès des concessionnaires. Selon les renseignements recueillis, le général Souleymane Bamba avait dissimulé des clauses du contrat d’achat pour faire passer le contrat afin d’empocher des fortes sommes d’argent en complicité avec l’ensemble de la hiérarchie militaire du Mali , du ministre de la défense Tiemoko SANGARE , du PM Soumeylou Boubeye MAIGA, du ministre des finances l’actuel premier Boubou CISSE et du président de la commission défense du Mali Karim KEITA.

Selon les indiscrétions au niveau de la hiérarchie militaire, le Mali a acheté ces avions militaires sans garantie des vendeurs, sans appareil de viseur, sans armements et sans pièces de rechange. Selon les renseignements militaires, certains avions comportaient la mention épave et étaient interdit de survol en Europe et aux USA.

Selon les sources concordantes sécuritaires, le chef d’état-major de l’Armée de l’Air, le général de Brigade Daouda Dembélé après avoir divulgué le rapport des vendeurs, a informé le pouvoir que les nouvelles acquisitions sont inutilisables avant une révision entière avec un nouveau contrat pour la maintenance.

Au niveau de la présidence, l’ancien chef d’État-major des armées, le général Bemba Moussa KEITA a été longuement interrogé par le cabinet du Président de la République dans la semaine écoulée sur les circonstances des achats des avions.

Après la divulgation du rapport officiel, le contentieux du ministre de la défense a rédigé une plainte contre le général Souleymane Bamba qui a été adressé au ministre de la Défense qui n’a pas donné de suite pour le moment.

Informé, le Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA a ordonné la relève du général Souleymane Bamba, mais le président de la république a exigé la confidentialité autour de la question pour ne pas ébranler son régime par un autre scandale impliquant l’élite de l’armée et ses plus proches collaborateurs et son fils Karim KEITA.

Selon les renseignements recueillis auprès du cabinet du ministre de la Défense, le général Souleymane Bamba a dérobé plusieurs milliards de FCFA en augmentant le prix des avions en complicité avec la chaîne de commandement et certains ministres lors des acquisitions de ces avions. Sur ordre du général Moussa DIAWARA, des agents de la sécurité militaire du Mali ont été chargés de surveiller le général Souleymane Bamba pour toutes fins utiles.

Fahad Ag Almahmoud : Allahou Akbar !

Somah Niambélé

Lahila ilala mamadara soulilahi ! À un moment crucial de l’existence du pays, certains continuent à voler l’argent du contribuable, assis dans les bureaux. Pendant que nos soldats meurent dans des attaques et embuscades à tout moment. Ces avions pouvaient leur porter une assistance aérienne pour venir à bout des terroristes. Non, ce n’est pas vrai

Ousmane Dolo

Comment le Mali peut-il aller de l’avant avec de tels scandales ?

Youssouf Keita

Comment peut-on dormir après un tel acte ? En voyant des fils de nation mourir à cause de sa poche ?

Alou Ag Agouzoum

Si ces actes sont sincères, on ne doit pas seulement mettre fin aux fonctions de ces agents mais aussi engager des poursuites.

Amadou Sada Samaké : « les Maliens savent qui est au début et à la fin »

Ils veulent mettre tout sur le dos de M. BAMBA. Arrêter de noyer le poisson dans l’eau. Toutes les acquisitions d’avions (hélico, TUCANO et autres) au Mali sous l’ère IBK, les Maliens savent qui est au début et à la fin. Donc passons sur ça. Il y a juste une réponse à donner à ces deux : y a-t-il eu un appel d’offres international ? (Si oui alors référons-nous à la documentation pour l’attribution du marché). Si c’est un gré à gré (dans ce cas qui peut autoriser une telle procédure pour l’acquisition des avions pour l’Etat malien et avec ce seuil ?). Situons les responsabilités et tirons les leçons.

Harouna Traoré

On attend la réaction du général pour qu’il ne soit pas le seul coupable. La sanction doit tomber à tous les niveaux.

Hairai Alassane N’diaye

Relèvé pour être nommé dans quelques mois dans un autre poste plus juteux.

Mamary Coulibaly

Il ne devrait pas être le seul à payer. Civils et militaires tous doivent être poursuivis et jugés pour ce crime.

Ibrahima Tièmoko Diarra : « la somme me semble invraisemblable »

Il y a quelques écueils dans ce texte. La somme de 40 milliards me semble invraisemblable étant donné que les deux hélicoptères auraient coûté 7 milliards. En plus, si les hélicoptères ont été reçus le 3 Septembre 2018, donc le ministre Tiemoko SANGARE est venu trouver qu’ils étaient déjà achetés. Car, c’est après l’investiture pour le second mandat soit le 4 Septembre 2018 que le gouvernement dans lequel Tièmoko SANGARE était ministre de la défense fut mis en place.

Cependant cette histoire d’hélicoptère doit être tirée au clair et vivement une enquête initiée par un procureur.

Abdramane Ouattara

Je ne remets pas cet article en cause, mais je dirais que la plupart des marchés d’achat de ces avions a été signé par le gouvernement Abdoulaye Idrissa MAIGA et non Boubèye MAIGA.  Sauf s’il avait revu les conditions des-dit contrats. Cet article laisse à désirer. Pas très clair. Trop d’incohérences.

Tounkara Modibo

Le Malien est victime de genre de choses depuis des décennies ! Ce régime a mal conduit le Mali ! Beaucoup d’erreurs pour l’achat de ces vieux Hélicoptères.

Bouna Kanouté

Moi je ne comprends pas pourquoi nous les Maliens de maintenant aimons trop l’argent jusqu’à détruire notre pays. Avec ça qui va nous respecter ? Sinon, nos grands-parents étaient tellement honnêtes jusqu’à ce que tout le monde entier voulait être Malien. C’est grave.

Aboubacar Garango

Tout bon connaisseur savait que c’était un avion poubelle. Le pire. Comment acheter un hélicoptère de combat sans viseur. Il devient automatiquement un hélicoptère de transport d’unités de 6 à 10 personnes.

Ousmane Traoré

Mais cela n’est pas du tout surprenant ! Quand un pays est entre les mains des malhonnêtes comme dirigeants c’est comme ça que les choses se passent. Ce pays, à ce rythme, ne va jamais sortir de la misère tant que les citoyens sont considérés comme des imbéciles.

Adou Maïga

La plus grande guerre au Mali, c’est au Sud, la corruption !

Fousseni Diallo

Pauvre Mali. Il est temps que les Maliens reconnaissent que les vrais ennemis de leur pays ce sont les Maliens eux-mêmes.

Abdrahamane Ben Hamoudi

Pauvre Mali, personne n’a pitié de ce pays.

Mohamed Mahmoud

Ras bath a déjà dénoncé ça depuis longtemps et voilà le temps lui donne la raison.

Papis Sisi : « ils sont à mentir que c’est la France qui les empêche d’utiliser l’avion »

Je comprends que les dirigeants n’aiment pas le Mali, mais de grâce en temps de guerre on tue des enfants, des femmes, des vieillards innocents chaque jour et pour des petits sous que vous n’emporterez même pas dans votre tombe. Vous ne pouvez pas faire le même pour que l’armée puisse se défendre ! Et ils sont à mentir que c’est la France qui les empêche d’utiliser l’avion pour combattre !

Ibrahim Niaré

Comment peut-on dérober 40 milliards sur un marché de 7 milliards ?

Zhao Ahmed Amadou Bamba : « je souhaite que cette affaire soit tirée au clair ».

Eh bien, au Mali, j’ai l’impression que dans ce dossier, il y a beaucoup de zones d’ombre.

Dans cette affaire, ce que beaucoup d’entre nous ne savions pas est dans un pays démocratique ou non, Oui le Président de la République est le Chef Suprême des Armées, mais il a un Premier qui dirige un Gouvernement et dans ce Gouvernement, il y a un ministre de l’Économie et des Finances et surtout, il a un ministre de la Défense, et, dans ce département en charge de la gestion des Armées, il y a un Chef d’État-Major général et un Chef d’État-Major pour chacune des corporations militaires.

Alors, sachant tout cela, il va de soi que la prise de décisions concernant l’achat de n’importe quelle arme, soit au préalable ficelée et étayée avant l’exécution des opérations d’achat. Le Chef d’État-Major de la corporation concernée informe le CMGA sur les besoins de matériels qu’il lui faut, et le CMGA, après en avoir pris connaissance informe le ministre de la Défense, qui rend compte au Chef du Gouvernement à savoir le Premier ministre. Après toutes ces étapes, le Président de la République est mis au courant. Donc, lui à son niveau ne pourrait penser à autre chose, car se fiant à son Premier ministre, à son Gouvernement et à ses ministres.

Comme pour dire cette affaire doit être tirée au clair.

Attention… Et il faut que les tenants fassent attention pour ne pas commettre de grosses erreurs dans cette affaire. Comment le Général Souleymane Bamba pourrait à lui tout seul empocher 40 milliards de FCFA dans un achat de 7 milliards de FCFA sans que depuis le ministre de la Défense et son homologue de l’Économie de l’époque ne crient au vol, s’ils ne sont pas impliqués. Je ne dirais pas que les propos tenus dans cet article sont faux, mais je souhaite que cette affaire soit tirée au clair.

Oumar Coulibaly

L’enquête, et la poursuite doivent aller jusqu’au bout ; le coupable doit être puni, quelle que soit la personne….

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Tous ces généraux qu’on cite ne sont que des complices, les vrais coupables sont à la présidence.
    Les procédures pour exécuter des depenses dans les ministères sont connues. .
    Les chefs militaires n’y sont pas impliqués.
    Ils se contentent de recevoir le matériel.
    Dans cette affaire la procédure normale a t’elle été respectée ?
    Le fait de citer le nom de l’ancien chef d’État-major de l’armée de l’air prouve que la procédure n’a pas été respectée.
    À quoi sert l’intendant militaire, si les chefs militaires se déplacent pour acheter des avions. de guerre?
    La réalité est que tout ce qui peut faire gagner suffisamment d’argent est géré au niveau de la présidence.
    Un clan est chargé de le gérer à la place des officiers supérieurs de l’intendant militaire dont c’est le travail.
    C’est pourquoi les SANCTIONS NE TOMBENT PAS, ni les investigations judiciaires entamées.
    Ni IBK, ni son fils n’insistent sur la surfacturation constatée, mais sur l’escroquerie du fournisseur qui a livré un colis défaillant.
    Qu’on gaspille les maigres ressources de l’État n’est pas leurs soucis.
    Ils auraient voulu que l’appareil soit livré en bon état quelque soit la somme dépensée.
    C’est pourquoi le GENERAL BAMBA est indexé qui devrait déjouer l’escroquerie en tant que technicien en la matière.
    OSER LUTTER, C’EST OSER VAINCRE !
    La lutte continue.

  2. Pkagame: l'etat le plus surfacturé au monde..., comment va t-il avoir les moyens pour survivre? A l'etat ses materiels pacotilles.. aux afairistes leurs milliards.

    Chaque opportunité d’achat pour l’État est égal a une opportunité pour ces affairistes (spécialistes de surfacturation et de fourniture de matériels pacotilles a l’État) de voler des milliards du contribuable glané de l’honnête sueur des maliens. Ils n’ont ni peur de Dieu ni honte de s’enrichir de cette façon. C’est avec cet argent haram (illicite) qu’ils se nourrissent et mènent la vie de luxe eux et leurs familles pendant que des milliers d’autres maliens (pauvres) croupissent a avec leurs enfants dans la galère et l’abjecte condition de vie…., et pendant que nos soldats sont tués par des bandits a motos! Quel êtres minables qui méritent d’être pendus! Il est 100% clair que le probleme du Mali part 100% de cette espèce d’administrateurs politico-militaire abominables qui ont depuis des années exposé notre pays a travers des pillages massifs de ressources devant servir a renforce les capacités (militaire, économique etc.) de l’État.

    Les enquêtes doivent se poursuivre jusqu’à situer toutes les responsabilités de ce vol organisé autour de ces hélicos pourris! Les coupables doivent impérativement aller en prison qu’ils soient des généraux, des ministres ou autres …. on ne va pardonner et abandonner notre argent qu’on a payé de notre sueur a ces voleurs sans vergogne! Tôt ou tard ils vont payer.

  3. Boubou est le premier responsable car c’est lui qui gère la caisse de l’Etat! Merde qu’est ce que je dis, de la Keita family 🤣. Il finira en zonzon ce mec car ils sont tracés mais ne le savent pas. Tous des délinquants, voyous et dépourvus de toute intégrité. Si Boubou a fait un doctorat pour gérer les plans de vol 😧 d’une famille, c’est lamentable. Ils ont mis de la poudre de perlimpinpin dans les yeux des maliens. Notez cette affaire passera comme tant d’autres au Mali. 😜

  4. IL N’ETAIT MEME PAS DANS LE GOUVERNEMENT AU MOMENT DE L’AQUISITION DE CES AVIONS.
    IBK, BOUBOU PAR SOLIDARITE GOUVERNEMENTAL, KARIM, GL BAMBA SMB… SONT LES PREMIERS RESPONSABLES DE CE VOL

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here