Bamako -Ryad : Une coopération multiforme et fructueuse !

0

L’Arabie Saoudite et le Mali ont en commun la Umma islamique, la lutte contre le terrorisme et la coopération bilatérale dans divers domaines comme l’économie, l’assistance humanitaire, le développement rural, l’hydraulique, la santé, la culture, la sécurité et la promotion culturelle. A celles-ci s’ajoute la contribution de l’Arabie Saoudite à hauteur de 100 millions d’euros à la Force conjointe du G5-Sahel dans le but de renforcer la stabilité et l’octroi de bourses aux étudiants maliens.

Le Royaume a réalisé d’importantes infrastructures au Mali. Il s’agit, entre autres, de la Mosquée Roi Faysal Ben Abdel Aziz de Bamako, la sauvegarde des manuscrits de Tombouctou, le développement de l’agriculture, la construction de logements sociaux, le barrage de Sélingué, le barrage de Manantali, la route Sévaré-Gao, le développement des ressources animales ; du bassin du fleuve Sénégal et les projets de développement.

Les relations entre le Mali et l’Arabie Saoudite remontent en réalité au règne de Kankou Moussa qui a effectué sa toute première visite en terre sainte avec des tonnes d’or en 1324. En clair, des liens historiques, culturels et d’amitié lient nos deux pays.

C’est tout naturellement que le Royaume établira des relations diplomatiques avec notre pays le 29 septembre 1960, soit une semaine jour pour jour après la proclamation de l’indépendance nationale du Mali. Depuis lors, les présidents successifs du Mali ont posé chacun un jalon important de la coopération multiforme avec le Royaume saoudien.

Deuxième visite d’Etat d’un président malien

 Ainsi, du 17 au 22 avril 2017, le président IBK a effectué une visite d’Etat en Arabie Saoudite, à l’invitation de Sa Majesté le Roi Salman ben Abdel Aziz Al Saoud. Cette visite était la deuxième du genre effectuée par un chef d’Etat du Mali depuis l’indépendance, le 22 septembre 1960. Elle a permis d’insuffler une nouvelle dynamique aux relations bilatérales.

Le président Ibrahim Boubacar Kéita a en effet été reçu en audience par le Souverain saoudien qui l’a élevé à la dignité de Grand Wissam Abdelaziz, la plus haute distinction du Royaume. Réciproquement, IBK a décoré Sa Majesté le Roi Salman ben Abdul Aziz Al Saoud, Roi d’Arabie Saoudite, à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre national, la plus haute distinction honorifique du Mali.

Cette visite a été surtout l’occasion de mettre en relation les secteurs privés des deux pays. L’entretien entre le chef de l’Etat et le président de la Chambre de commerce de Riyad, Ahmad Bin Souleymane Alradjhi, a été à cet égard un moment important de plaidoyers pour le renforcement du partenariat entre les secteurs privés malien et saoudien et une augmentation qualitative du niveau des échanges à l’aune du plan de développement 2020-2030 du Royaume.

Le chef de l’Etat, en véritable VRP, a fait la promotion du riz, du coton et de l’or maliens, informant les hommes d’affaires saoudiens de l’adoption par l’Assemblée nationale du Mali d’une loi sur le partenariat public-privé.

Pour le développement des secteurs énergétique et minier, le président de la République et le ministre saoudien de l’Energie ont eu des échanges fructueux. Cela s’est traduit par l’envoi d’une équipe technique saoudienne en énergie au Mali pour faciliter l’accès des populations à l’eau potable et une mission d’exploration du secteur des mines.

La Rédaction

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here