Boubou Cissé au lancement de l’opération 100 000 branchements sociaux du projet de Kabala : “Le Président IBK a souhaité que le coût d’accès à l’eau potable soit le plus abordable possible”

0

Dans le cadre de l’alimentation en eau potable de la ville de Bamako, le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, a procédé le samedi 20 juillet 2019 à l’agence Somagep-sa de Bacodjicoroni, au lancement officiel de la première phase de la campagne de réalisation de branchements sociaux du projet de Kabala. Pour cette première phase, il est prévu  100 000 branchements sociaux pour les foyers les plus démunis de Bamako et environs et 41 000 de plus pour la phase II. Organisé par la Somapep et la Somagep, la campagne de branchements sociaux permet aux bénéficiaires de souscrire à la police d’abonnement et aux frais de demande à 20 000 Fcfa (y compris l’avance sur consommation remboursable après résiliation) au lieu des 120 000 Fcfa habituels.

La campagne de réalisation des branchements sociaux découle de la mise en œuvre du schéma directeur d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako et environs jusqu’à l’horizon 2032. Financé par des bailleurs de fonds internationaux, le projet de Kabala est destiné à résoudre définitivement le problème de déficit d’eau à Bamako et de permettre l’alimentation en eau potable à plus de 1 200 000 personnes dans ses premières phases. Les phases I et II du projet apporteront une capacité supplémentaire de production de 288 millions de litres d’eau par jour, soit une augmentation de 140 % de la capacité actuelle de production. A travers le projet, le réseau de distribution d’eau a été renforcé d’une longueur de 1 478 km. Pour booster la consommation de l’eau produite par l’usine de Kabala, il est prévu, pour les foyers les plus démunis, 100 000 branchements sociaux pour cette première phase et 41 000 de plus pour la phase II.

Le projet est une action de la mise en œuvre des réformes des secteurs de l’électricité et de l’eau potable entamées par l’Etat à la fin des années 1990 et qui s’est traduite pour le secteur de l’eau potable en milieu urbain par, entre autres, l’établissement d’un nouveau cadre législatif et réglementaire, à travers l’adoption de textes de loi qui consacrent le désengagement de l’Etat des activités opérationnelles de l’approvisionnement en eau potable et la clarification du rôle des acteurs ; la création par ordonnance n° 10-040/P-RM du 5 août 2010 de la Société malienne de patrimoine de l’eau potable (Somapep-SA), concessionnaire du service public de l’eau potable dans le périmètre des centres urbains anciennement gérés par EDM-SA ; la création par ordonnance n° 10-040/P-RM du 5 août 2010 de la Société malienne de gestion de l’eau potable (Somagep-sa), société fermière chargée de l’exploitation technique et commerciale des infrastructures d’eau potable.

La cérémonie de lancement a été une occasion pour le ministre de l’Energie et de l’Eau, Sambou Wagué, de souligner que la réalisation de la station de production d’eau potable de Kabala s’inscrit en droite ligne de la mise en œuvre du Programme présidentiel d’urgences sociales du président Ibrahim Boubacar Kéïta. Le projet sur la réalisation en deux phases, d’une station de production d’eau potable de 144 millions de litres d’eau par jour en sa phase 1 et autant en phase 2. Pour la phase 1, le projet comprend deux composantes, à savoir, la composante “production, stockage et transfert” et la composante “stockage et canalisation de distribution”.  

“Dans le souci de l’amélioration de l’accès à l’eau potable, le gouvernement du Mali a décidé de faire des branchements sociaux allégeant le coût du branchement au réseau d’eau potable de 120 000 Fcfa à 20 000 Fcfa. Cette opération concerne environ 100 000 branchements par lesquels au moins 200 000 personnes seront servies en eau potable. Elle permet ainsi de doubler le nombre des abonnés de la Somagep-sa dans la capitale et ses quartiers environnants”, a expliqué le ministre Wagué.

Après le cérémonial, le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, a remis symboliquement des contrats d’abonnement à 4 chefs de famille. Il a ensuite procédé au lancement officiel de l’opération 100 000 branchements sociaux en ouvrant le robinet de la famille Sidibé à Bacodjicoroni.

Après le coup d’envoi de la campagne, le Premier ministre Boubou Cissé a confié qu’il est animé d’un sentiment de satisfaction pour le bien être de la population malienne. Car son gouvernement est dans dynamique de mise en œuvre d’instruction donnée par président de la République dans le cadre de la mission qui lui a confiée.

“Le président de la République nous a toujours indiqué que l’une de ses préoccupations  majeures, outre les problèmes liés à la sécurité et à la défense, est de réduire le déficit en eau au niveau du Mali en termes d’accès, à commencer par Bamako. Il nous a instruit de diligenter la mise en œuvre du projet de Kabala.

C’est pour cela que ministère de l’Energie et de l’Eau, la Somapep-sa et la Somagep-sa avaient pris des dispositions pour que nous puissions, dans les meilleurs délais, procéder au lancement, à la mise en service officiel des installations dans le cadre du projet de Kabala qui a permis d’installer 1 478 km de réseau de distribution et qui a permis d’injecter dans ce réseau de distribution la disponibilité de 144 millions de litres d’eau pour 1 200 000 personnes de Bamako et environnants. Le Président de la République avait aussi indiqué qu’il était bien que nous puissions donner l’accès à l’eau potable à la population, mais qu’il était important que cet accès soit le plus abordable possible. Il y avait quelques difficultés car nous sommes un pays qui est pauvre où beaucoup de ménages vivent dans une pauvreté extrême. Et le coût du branchement n’était pas évident pour une partie de la population.

Donc, le président a souhaité que le coût d’accès à l’eau soit le plus accessible et le plus abordable possible. C’est dans cette perspective, avec les différents services (la Somapep-sa et la Somagep-sa) que le ministère de tutelle a lancé cette initiative qui consistait à rendre le coût du branchement accessible, dans un premier temps pour 100 000 branchements qui permettent de réduire le coût du branchement de 120 000 Fcfa à 20 000 Fcfa aujourd’hui pour permettre aux uns et autres d’être des adhérents du réseau Somagep-sa. Cette initiative va aussi permettre un accès beaucoup plus important à l’eau à Bamako et environnants. Mais cet accès va être aussi à un coût abordable”, a-t-il largement expliqué. Il a appelé les populations à s’abonner à ce réseau  Somagep-sa dont l’abonnement qui est rendu plus accessible grâce à la réduction significative du coût qui passe de 120 000 Fcfa à 20 000 Fcfa. “Une fois que les abonnés seront de bons citoyens et de bons payeurs réguliers, le reste sera dans la main de la Somagep-sa par rapport à la gestion et à la maintenance des installations”, a conseillé le Premier ministre, Boubou Cissé.  Siaka DOUMBIA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here