2e forum Amrtp/Associations des Consommateurs : atténuer les effets des catastrophes au cœur des échanges

0

Le secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la Prospective, Dr Cheick Oumar Maïga, a présidé le jeudi 12 décembre, à la cérémonie d’ouverture du 2e forum de l’Amrtp/Associations des consommateurs. C’était au siège de l’Autorité malienne de régulation des télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes (Amrtp).  

-Maliweb.net-  C’est la 2ème  fois de l’année  que l’Autorité malienne de régulation des télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes (Amrtp) et l’Association des consommateurs se retrouvent pour échanger. Le thème retenu pour  la présente rencontre est « Communications d’urgence pour promouvoir les secours et atténuer les effets des catastrophes ». Lequel sera développé par les spécialistes de la Direction générale de la Météorologie du Mali.

Pour le  PDG de l’Amrtp, Cheick Sidi Mohamed Nimaga, le respect des engagements de sa structure vis-à-vis des consommateurs est un sacerdoce. Car, dit-il, l’une de ses missions premières est de « veiller au respect des pratiques liées à l’information et à la protection du consommateur ». C’est pourquoi, l’Amrtp  organise annuellement des foras et des conférences avec tous les acteurs des secteurs régulés particulièrement les associations de consommateurs.

Aussi, le PDG de l’Amrtp a saisi de l’occasion pour annoncer la baisse du tarif de communication. Ainsi le coût de l’unité de téléphone passe de 108  à 81 Fcfa et celui du sms passe de 30 à 10 fcfa. Une mesure en vigueur depuis le 1er novembre.

Une mesure qui  semble-t-il ne satisfait pas totalement les associations des  consommateurs. Car selon le 1er vice-président du RAC-NTIC (Réseau des Associations des Consommateurs-Nouvelles Technologie de l’Information et de la Communication), Mamadou B Diarra, les consommateurs sont à la merci des opérateurs de téléphonie mobile. Il a déploré la non-fiabilité du réseau et la cherté du coût de l’Internet.

Pour sa part, le secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la Prospective, Dr Cheick Oumar Maïga, a indiqué que le thème choisi est d’une brûlante actualité quand on se rappelle des catastrophes naturelles à travers le monde dues en grande partie au changement climatique. « Notre pays en a connu les conséquences avec les inondations à Bamako et dans d’autres contrées », a-t-il précisé.

Pour cela, il a invité les représentants des Associations de Consommateurs à profiter l’opportunité ainsi offerte pour mieux comprendre et surtout mieux vivre la civilisation du numérique. Dr Cheick Oumar Maïga a aussi exhorté, à l’issue du forum, à formuler des propositions concrètes et des recommandations pertinentes devant servir de guide à leur partenaire de toujours, l’Amrtp.

Abdrahamane SIISOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here