Election du président du CMC : Le candidat Bourama Mounkoro met le Mali au-dessus

0

L’Assemblée consulaire du Conseil malien des chargeurs a siégé, avant-hier samedi 30 juillet 2022 au Centre International de Conférence de Bamako, pour choisir les membres du bureau exécutif national avec à sa tête leur Président. En lice, deux listes respectivement portées par Bakissima Sylla et Bourama Mounkoro et pistonnés l’un par Madjou Simpara et l’autre par Boubacar Tandia. Au bout d’une campagne rude et sans concession les deux mastodontes du monde des chargeurs ont fini par en découdre dans l’arène au mépris de l’adresse aux chargeurs de la ministre Dembélé Mandina Sissoko invitant les deux camps a trouvé un terrain d’attente afin d’éviter la fissure entre les opérateurs économiques du pays. Le vote, après une tentative ratée, a été ainsi sanctionné par la victoire de Bakissima Sylla pour 153 voix contre 81 pour Bourama Mounkoro, sur 234 inscrits.

Les deux camps ont néanmoins fini par trouver un consensus sur la composition de l’équipe devant conduire la destinée des chargeurs. Ainsi, trois postes sont revendus au directoire de campagne de Bourama Mounkoro, lequel consent par ailleurs à figurer dans le bureau comme trésorier général à demande pressante du président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, Youssouf Bathily, selon des sources bien introduites. Ce faisant, Mounkoro opte pour la voie de la stabilité du secteur alors que la quasi totalité des procurations rejetées à l’issue du vote étaient des électeurs acquis à sa cause. Ainsi son élégance évite ainsi au CMC un destin similaire à celui du Conseil National du Patronat du Mali condamné à l’arrêt depuis deux ans sur fonds crise électorale. Or dans les couloirs du CICB, des voix annonçaient même une procédure judiciaire sur fonds de contestation, mais à leur grande surprise, M. Mounkoro a reconnu sa défaite en félicitant le Président officiellement retenu.

Amidou Keita

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here