Nomination des militaires dans les entrepôts : Aucun fait nouveau

1

A la mi-mars,  une liste d’agents nommés au niveau de quelques entrepôts du Mali a circulé sur les réseaux et dans certains médias. Certains esprits malsains ont  tenté d’en faire un scandale.

Dans leur tentative de manipulation, ils ont voulu faire croire que c’est le prolongement de ce qu’ils appellent  « colonélisation » de l’administration.  Mais,  en réalité, il  n’y a rien de nouveau. Ces nominations relèvent de la continuité de l’administration.

De plus en plus, on assiste à des situations abjectes au Mali. Des gens qui ont encore besoin de distinguer l’Est de l’Ouest deviennent des spécialistes dans tous les domaines. Ils essayent d’expliquer des phénomènes qu’ils ne maîtrisent pas. C’est exactement ce qui se passe avec le dossier dit nomination des militaires dans les entrepôts. Dans leur machination, tenteront-ils de convaincre qu’à  la surprise de tous les Maliens et des agents techniques des différents services compétents dudit ministère, le ministre des Transports a procédé à la nomination d’officiers de l’Armée dans tous les entrepôts du Mali à l’étranger. Une tentative de dénigrement qui ne tiendra pas longtemps. Et qui ridiculise davantage les auteurs de cette manœuvre.

Car, depuis la création des entrepôts du Mali dans les pays côtiers, des agents des forces de défense et de sécurité sont nommés au Bureau de contrôle et de sécurité. Il s’agit d’un officier, chef de bureau, et d’un sous-officier, agent de contrôle. Ils veillent sur la sûreté de tous les produits qui transitent par les ports à destination du Mali. Pour des raisons de souveraineté de l’Etat, ces agents sont nommés pour une durée bien déterminée et travaillent en parfaite intelligence avec les autres agents des entrepôts et les douanes maliennes. Ainsi,  les agents nommés la semaine dernière l’ont été en remplacement de ceux en poste, dont les mandats ont pris fin il y a une année. Certains sont même déjà rentrés et promus à d’autres fonctions. « Autrement dit, c’est un remplacement poste pour poste, rien d’autre. Aujourd’hui, vouloir faire un lien entre la transition et ces nominations relève de la pire méchanceté », indique-t-on. Aujourd’hui, tous  les patriotes s’interrogent de l’opportunité à vouloir coûte que coûte jeter le discrédit sur une transition déjà mal en point, dont la réussite demande le concours  de tous les fils et toutes les filles du pays. Ces genres de désinformation à travers les réseaux sociaux auxquels on veut nous habituer  contribuent à saborder les efforts des autorités de la transition en cours. Mais, pour ce qui est des présentes nominations dans les entrepôts, vaquez à vos occupations, car il n’y a rien de nouveau dans ce dossier.

Oumar KONATE

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Journaliste, sache que tu est mauvais et plus mauvais que le Satan.
    Ce n’est pas le moment ni la période. Ces postes peuvent rester vacant d’abord, aucune urgence.
    En cas d’arrivée de matériels militaires, on peut envoyer une mission dans ce port. Le pays est occupé à 80% de son territoire, vous baratinez pour défendre la ortie de militaires.
    Tu es un débile mental,
    Les soldes tchadiens arrivent pour vous aider et vous faites sortir vos militaires pour des tâches bidons.
    Journaliste alimentaire, immoral, apatride, tu as pris tes 300.000 FCFA pour foutre en l’air cet article moribond.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here