Edito : dénigrer au nom du peuple !

9

Jacques Chirac, l’ancien président français est reconnu universellement comme un homme d’Etat historique, mais aussi une grande référence politique, qui se méfiait du dénigrement, même de ses adversaires sur la place publique. D’ailleurs, parmi ses phrases célèbres, il y’a ceci : « Prenons garde que notre esprit critique ne se transforme en esprit de dénigrement systématique… »

On n’est certes pas en France, mais notre système démocratique en est issu. Nous avons fait « un copier-coller ». A son temps, nous n’avons pas voulu suivre la logique de notre président de la République, qui disait que la démocratie n’est pas une camisole de force, que c’est un mode de gouvernance qui nécessite un temps de réflexion, d’adaptation et de mise en œuvre progressive. De plain-pied nous sommes jetés dans la marre. On a forcé le train, maintenant nous ne savons à quelle gare descendre et vers quelle destination nous-nous acheminons. Tout est permis au nom de la démocratie. Même les dirigeants du pays auquel nous avons singé cette pratique, se jouent de nous, de notre avenir, de notre territoire. Que dire de cette affirmation pompeuse de l’ex ambassadeur français, Nicolas Normand, d’ « avoir donné Kidal à une groupuscule des séparatistes » ?

Mais cela n’est pas l’objet du débat ici, c’est surtout la liberté d’expression débordante que la démocratie est en train d’instaurer chez nous qui pousse à se demander, si ce système de gouvernance n’est pas en train de piétiner nos valeurs les plus sacrées. Tout le monde peut parler, chacun peut dénoncer, dénigrer et vomir sur celui qu’il veut, sur la place publique. Ceux qui se sont taillés la couronne des démocrates sincères et patriotes convaincus s’en glorifient et soutiennent que : « la démocratie avance ». Tout cela n’est pas un crime en soi, car le principe de la démocratie à l’occidentale, donne le pouvoir au peuple.

De ce fait, tout le monde parle au nom du peuple, jure de sauvegarder ses intérêts et se propose de lui assurer un meilleur devenir. Quoi de plus normal. Seulement, le constat laisse apparaître que ceux qui le font généralement dans notre pays n’ont ni qualité, ni été mandaté pour le faire. Ils connaissent peu ou prou des sentiments profonds du peuple. D’ailleurs, ils ne s’interrogent point s’ils ne sont pas en train de heurter  sa conscience. Que des règlements de comptes personnels.

Au nom du peuple, ils s’évertuent à dénigrer des chefs religieux, des gardiens des us et coutumes.

Au nom du peuple, ils s’insurgent en donneurs de leçon pour pourfendre tout ce que le pays dispose comme hautes personnalités publiques.

Maintenant au nom du même peuple, sous le label de la lutte contre la corruption, ils veulent briser le dernier rempart qui nous sépare de la jungle, la justice, la première institution de ce pilier de la démocratie. Si cela a commencé par des chroniqueurs et vidéo-mans payés, c’est le président d’une structure importante du secteur privé qui veut s’adjuger ce rôle, à savoir Mamadou Sinsi Coulibaly, non moins président du Conseil National du Patronat du Mali.

Certes au nom des principes démocratiques, personne ne peut interdire à l’autre de s’exprimer, mais lorsque des présidents d’institutions s’offrent les caméras et micros de la presse, pour se dénigrer, s’accuser et s’insulter, il y’a lieu de s’interroger, si tout cela est fait au nom du peuple. Or il est évident que dans la logique tous doivent rendre des comptes au peuple. Tous ceux qui ont participé de près ou de loin dans la gestion du pays, dans les prises de décisions importantes du pays, dans les évènements douloureux qu’a connus le pays et dans la faillite de certaines entreprises au vu et au su de tout le monde. Donc, sortez les preuves pour bien accuser ou se justifier.

La Rédaction   

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. mamadou sinsy pense que comme cela en dénigrant une institution digne lui et son clan de voleur de Patronat vont trouver un corruptible pour mieux s implanter .On te connais bien assez m.SINSY Trouve un autre moyen sinon ce plan ne marchera pas.Ne te cache pas derrière le peuple OK mafadodo pour monter au trône.

  2. Je l’ai dit, je le repète, la seule arme contre la corruption au Mali, c’est la pendaison. Que l’assemblée vote ce projet de loi et qu’on voit à la télé en direct quelques séances, il n’ y aura plus de corrompus au Mali.

  3. Des voleurs qui devaient être en prison ont plutôt la chance quand c’est simplement la démission qu’on leur demande. Mamadou Sinsy est un héro simplement.

  4. Dans nos grandes familles à médina coura,bagadadji ,hamdallaye,badailan,bolibana ..on a connu des chefs de famille très sévères,tellement sévères que quand ils s’assoient dans la cour,on a l’impression qu’ il y a deuil dans la cour tant personne n’ose parler en sa présence,a fortiori crier.
    On a connu aussi des grandes familles où le chef,de part son comportement,a favorisé tellement le désordre que les enfants viennent dormir avec leurs copains et copines.
    La grande famille du Mali cherche un de ses chefs de famille sévères qui ont fait la fierté de nos villes.
    N’EST CE PAS QUE SI IBK A ÉTÉ POPULAIRE,C’EST ESSENTIELLEMENT CETTE QUALITÉ QU’ IL A MONTRÉE DANS LES PREMIERS JOURS DE SA PRIMATURE STABILISANT LE MALI SUR TOUTE L’ÉTENDU DU TERRITOIRE.
    Peut on avoir cette qualité quand on est,soit même,pris à défaut car incapable de créer l’ordre dans sa propre famille?
    Peut on se faire respecter quand ses propres enfants participent à des brigandages ?
    Nos chefs de famille sévères cités étaient prêts à tuer leurs propres enfants pour se faire respecter car on donne l’exemple à travers les siens.
    j’ai personnellement passé quelques jours à l’hôpital à la suite de la plainte d’une voisine très respectée quant j’ai frappé sa fille.
    IBK est à l’image de nos familles actuelles qui pensent que laisser ses enfants faire n’importe quoi est un acte d’amour.
    Tout le monde est entrain de crier aujourd’hui,même ceux qu’on pensait à l’abri de ces désordres car le président n’agit pas contre son propre CLAN.
    Il ne donne pas l’exemple pour que tout le monde puisse suivre le rang.
    On peut parler les gros français genre c’est le système qui favorise ce désordre ou les démocrates sincères ont échoué,tant que le premier des premiers ne donne pas l’exemple,ce pays baignera dans le désordre.
    MOUSSA TRAORÉ a perdu le pouvoir car il n’a pas su créer l’ordre dans ses rangs car un CLAN autour de sa femme se croyait au dessus de la LOI.
    ATT a laissé ses partisans et tous les hommes politiques sales faire le désordre dans le pays favorisant la JIHADISATION du Nord et l’infiltration de L’ARMÉE par des éléments nuisibles car le président n’a jamais utilisé la sanction comme moyen de gouvernance.
    ALPHA OUMAR KONARE est celui là qui a tout fait pour écarter sa famille des affaires publiques,laissé les cadres valeureux gérer consciemment leurs départements respectifs
    C’est pourquoi il a pu créer la stabilité dans le pays malgré la guérilla d’une opposition très radicale autour de feu Mohamed LAMINE TRAORÉ et de feu le vieux almamy SYLLA,organiser la première et seule coupe d’Afrique de football du Mali,donner le pouvoir à son successeur dans les meilleures conditions.
    ALPHA OUMAR KONARE a donné l’exemple,il doit servir d’exemple.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  5. “La rédaction” vous n’avez même pas le sens critique et vous êtes des béni-oui-oui, je dirai que la situation du Mali ça vous enchante !
    Pourquoi un vendeur tunisiens s’est immolé !? M. Coulibaly c’est sa façon de s’immolé, c’est un cri de détresse car personne ne l’écoute !
    J’espère que ce charge électrique, chers journalistes vous permettra de vous retrouver !

  6. Tout le monde sait que le plus Grand mal du Mali c est la corruption, Mais des tu Indexe quelqu un ses proches s acharnent contre parce qu ils se voient deja menances. Comment voulez vous que le syteme Change. Avec la Situation du nord en plus du manque de serieux de nos dirigeants, je vous avoue que ce pays disparaitra dans 10 ans.

  7. Le pire et je vous jure que je sais de quoi je parle, il est tres loin d’etre saint lui même. Mais en Islam on dit qu’il n’est jamais trop pour emprunter le droit chemin. Peut etre il a changé.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here