L’honorable Hamidou Agounon Djimdé, Président de la Commission de l’Éducation, de la Culture, des Nouvelles Technologies, de l’Information et de la Communication de l’Assemblée nationale : « La fin de la crise scolaire est ma priorité »

1

L’honorable Hamidou Agounon Djimdé, député élu dans la circonscription électorale de Koro est le président de la Commission de l’Éducation, de la Culture, des Nouvelles Technologies, de l’Information et de la Communication de l’Assemblée nationale du Mali de la 6e législature. Il a été élu, par ses pairs, lors de la session plénière tenue le jeudi 28 mai 2020. À sa sortie de la salle, l’honorable Djimdé a exprimé son souhait ardent pour la fin de la crise scolaire en cours.

Enseignant de profession et fils d’enseignant, l’honorable Hamidou Djimdé vient d’être élu président de la Commission en charge de l’éducation. Il est donc en tête d’un domaine qu’il maitrise très bien. Les attentes sont nombreuses : élèves, parents d’élèves, enseignants… tous attendent à ce que cette commission se batte pour la fin de la crise scolaire. Cela est d’ailleurs l’objectif que se fixe l’honorable Djimdé. « Je suis heureux de vous annoncer que, lors de la session plénière tenue ce jeudi 28 mai 2020, j’ai été élu, par mes collègues députés, président de la commission de l’Éducation, de la Culture, des Nouvelles Technologies, de l’Information et de la Communication de l’Assemblée nationale du Mali », a-t-il écrit sur sa page Facebook avant d’ajouter : « Les attentes de notre part sont énormes, surtout avec la crise scolaire que connaît notre pays depuis des mois ».

Le député élu à Koro a affirmé que la fin de la crise scolaire actuelle est sa priorité. « En tant qu’enseignant et fils d’enseignant, l’avenir radieux de l’école malienne est une priorité pour moi. Nous devons donc tout faire pour mettre fin à cette crise scolaire qui n’a que trop duré », a-t-il déclaré. Aussi, a-t-il profité de l’occasion pour exprimer sa solidarité aux élèves privés d’éducation à cause de l’insécurité dans le nord et le centre du pays. « J’ai une pensée pieuse pour tous ces écoliers, au nord comme au centre du Mali, dont les écoles sont fermées à cause de l’insécurité et qui sont privés d’éducation », a martelé l’honorable Hamidou Djimdé.

Il s’est, par ailleurs engagé, à faire tout pour que les Gouvernements et les enseignants aient un point d’entente par rapport à la crise scolaire. « Il n’y a pas de raison que cette crise scolaire continue. On doit rapidement avoir une solution définitive », a-t-il entonné.

 

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. En tant qu’enseignant et fils d’enseignant . Avant de venir a l AN qu’avez vous fait pour endiguer cette crise. Le doute est fort et la jarre est déjà trouée.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here