Clinique emploi du CEMA : plus de 30 000 emplois directs et des centaines d’emplois indirects seront créés.

0

Après l’expérience de l’édition du coup de pouce, coup de main et coup magique, le Club entreprenariat du Mali (CEMA) en partenariat avec le Conseil national de la jeunesse (CNJ) vient de procéder au lancement d’un nouveau concept luttant contre le chômage des jeunes dénommé, « Clinique d’emploi ».

Ce présent concept vise à faire un diagnostic voire un état des lieux des étudiants et élèves cibles pour ainsi rehausser leur niveau et les préparer en les insérant dans la vie professionnelle. L’initiative s’inscrit en droite ligne du programme gouvernemental de création d’emplois pour les jeunes d’ici à l’horizon 2018. Elle s’inscrit également dans l’application des accords d’Alger paraphés et signés en mai et juin 215.

Après une brève présentation du CEMA, par le modérateur de la cérémonie, Souleymane Sanogo, la parole fut donnée au Président du CNJ, Mohamed Salia Touré. Ce dernier dira « cette belle initiative doit être accompagnée et financée par les autorités compétentes. Le chômage des jeunes suscite beaucoup de questions donc il faut réellement une clinique d’où on pourra diagnostiquer pour trouver des médicaments aux maux ». A l’en croire, les expertises du CNJ et du CEMA seront conjuguées au profit des jeunes pour avoir un coup de poing contre le chômage.

A son tour, le Manager général du CEMA, Cheick Oumar Soumano a salué et remercié les partenaires du club de leur accompagnement  et assistance qui n’a pas fait défaut. Il expliquera que ce concept Clinique d’emploi vise à faire un diagnostic voire un état des lieux des compétences des étudiants et élèves ciblés et des demandeurs d’emplois en vue de sortir un programme de renforcement de leurs capacités soit dans le domaine de l’employabilité, notamment celui de l’entrepreneuriat. « Toute chose, qui aboutira à l’établissement de leur bilan de compétences en vue de les aider à mieux aborder leur carrière professionnelle » a signalé M. Soumano. Avant de souligner que le concept se veut aussi un véritable coup de poing contre la question de chômage et un coup de pied contre celle du sous-emploi des jeunes.

Les autres intervenants ont chacun confirmé que La « Clinique Emploi » est un concept original qui s’inspire du modèle de clinique classique et précisément en matière sanitaire, vise à faire le diagnostic. C’est-à-dire le bilan des compétences des demandeurs d’emplois et futurs demandeurs d’emplois en fin de formation au niveau des universités publiques ou privées et des centres de formation technique et professionnelle à l’aune des exigences du marché de l’emploi, en vue de leur proposer une thérapie, se traduisant par l’établissement de leur projet professionnel pour faciliter leur insertion  soit dans le salariat ou  dans l’entrepreneuriat.

Il est à préciser que dans le cadre de cette première campagne, le projet vise à toucher  au moins 25 000 jeunes soit 10 000 futurs jeunes demandeurs d’emplois en fin de formation dans les universités publiques ou privées  et 15 000 demandeurs d’emplois ou dans les centres de formation technique et professionnelle dont au moins 5000 jeunes filles.

15000 seront présélectionnés  et informés sur la situation du marché de l’emploi au Mali dont au moins 1000 jeunes filles et leur bilan de compétence réalisé; 5000 encadrés, coachés et assistés soit dans les techniques de recherche d’emploi soit dans l’entrepreneuriat, gestion des PME et élaboration des business plan dont au moins 500 jeunes filles  et mis à la disposition des entreprises privées ou des projets et programmes de financement des jeunes; 2000 jeunes candidats à l’entrepreneuriat mentors dont au moins 800 jeunes filles dont au moins 500 financés par les Business Angels ; au moins 30 000 emplois directs et des centaines d’emplois indirects créés.

En outre, le présent concept est ouvert à tous les jeunes maliens, hommes ou femmes, demandeurs d’emplois ou finalistes des universités ou centre de formation technique et professionnelle, de l’intérieur comme de l’extérieur, sans distinction de race, de couleur de confession, et intéressés par le présent concept.

Il est important de noter que ces formations qui dureront deux  (2) mois seront assurées par des coachs évoluant déjà dans le domaine et disposant d’une riche expérience et expertise.

S’agissant, des jeunes voulant faire carrière dans l’entrepreneuriat. Ils seront tout d’abord tous formés dans les modules ci-après : Entrepreneuriat et développement des Business ; Gestion des PME-PMI ; élaboration de plans d’affaires.

Au titre de rappel, le CEMA a été créé en 2014 par une équipe jeune dynamique et depuis sa création il œuvre à la cause de lutte contre le chômage des jeunes.

Seydou Karamoko KONÉ

Commentaires via Facebook :

PARTAGER