8e édition du Forum environnement national : agir maintenant pour un Mali vert

0

« Pour un nouveau Mali ; l’environnement et le climat au cœur des actions de la jeunesse ». C’est autour de ce thème que la 8e édition du Forum environnement national (FENA 2021) a été célébrée. Du 12 au 14 novembre dernier, les jeunes de Bamako, mais aussi de Mopti et de Bougouni, où ont lieu des foras similaires, ont échangé avec des experts reconnus en environnement.

Initiée par l’ONG Mali-Folkecenter Nyetaa (MFC), la 8e édition du Forum environnement national, baptisée FENA junior, a été co-organisée par la Jeune Chambre Internationale Bamako Ciwara. « L’objectif du forum est de contribuer à une prise de conscience collective sur les enjeux environnementaux particulièrement chez les jeunes à travers la création d’un espace de réflexion », a indiqué Ibrahim Togola, président de MFC.

« Au Mali comme ailleurs en Afrique, il faut déconstruire le narratif existant sur le changement climatique », a expliqué d’entrée de jeu, Youba Sokona, vice-président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Dans nos pays, a indiqué le conférencier, la question du climat a été réduite à son aspect environnemental. Or, la question du climat est un problème socio-économique. Parce que le climat change de façon inquiétante à cause de nos modes de vie.

A Bamako chaque soir, a raconté Ibrahim Togola, on aperçoit des centaines de jeunes, à moto, chargés d’arbustes pour nourrir les animaux à Bamako. Devant les jeunes, le président de MFC a souligné l’urgence de protéger le couvert végétal qui se dégrade autour de Bamako à cause de l’élevage urbain. Fort de son expérience dans le domaine des énergies renouvelables, Ibrahim Togola a expliqué au public que chaque défi environnemental et climatique peut aussi être traduit en opportunité.

Dans ce contexte, affirme Youba Sokona, on subit plus les effets du changement climatique qu’on ne contribue au phénomène. Cependant, pour le mieux-être des populations, les politiques publiques doivent permettre d’atténuer les effets du changement climatique. Malheureusement, dénonce le vice-président du GIEC, des centaines de camions chargés de charbons entrent à Bamako chaque matin.

« S’il y a une action urgente à faire, c’est d’arrêter la cuisson au charbon de bois », a assuré Youba Sokona. Au-delà de la déforestation, a détaillé le conférencier, ce mode de cuisson entraîne un problème de santé pour les ménagères à cause de la fumée et de la suie qui s’y trouve. Autre action à mener pour Mali “vert” à venir, le vice-président du GIEC conseille de revoir les modes de construction. Construire, selon lui, au ciment et au béton dans un pays où la température est élevée est inopportune.

Recommandations…
 
D’un point de vue environnemental, quel est notre rôle et responsabilité dans l’avènement du Malikura ? Dans la salle de conférence de l’ex-CRES (Centre Régional d’Energie Solaire), les jeunes et les experts ont formulé des recommandations pour un nouveau Mali vert. Établissement public à caractère administratif, le forum a recommandé l’évolution du statut de l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD) à Établissement public à caractère scientifique. Ce nouvel établissement, a suggéré Youba Sokona, doit être mis sous la tutelle du ministère de l’Economie et des Finances. Ainsi, explique l’expert, tous les projets d’infrastructures qui n’auront pas l’aval de cette agence nationale n’auront pas de financement.

Dans différents groupes de réflexion, les jeunes ont proposé des solutions thématiques aux problèmes environnementaux. Sur le fleuve Niger, il a été recommandé l’interdiction de l’orpaillage par dragage, l’utilisation des produits chimiques dans les activités sur le fleuve. Aux élus locaux riverains du fleuve, les jeunes du Mali demandent d’accentuer la sensibilisation des populations à ne pas transformer le fleuve en dépotoir.

La 8e édition du Forum environnement national a pris fin par une nuit de l’environnement et un match de football. Le match a opposé l’équipe de Mali-Folkecenter Nyetaa à celle de la Jeune Chambre Internationale Bamako Ciwara. Un score nul de 05 buts partout a mis fin au forum.

Mamadou TOGOLA | Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here