Emmanuel Macron giflé par un homme lors de son déplacement dans la Drôme

    8

    Une courte vidéo montrant le président de la République agressé par une personne circule sur les réseaux sociaux. Deux personnes ont été interpellées.

    C’est la première fois qu’il est physiquement agressé. Actuellement dans la Drôme, dans le cadre du «Tour de France» et de la «grande concertation» qu’il a lancés pour projeter le pays dans l’après-Covid, Emmanuel Macron a été giflé par un homme. Les forces de l’ordre ont immédiatement procédé à deux interpellations.

    En quittant le lycée Hôtelier de Tain-l’Hermitage, aux alentours de 13h40, le chef de l’État est d’abord monté dans son véhicule pour rejoindre le centre-ville de Valence et y déjeuner dans un restaurant en terrasse. Il a toutefois interrompu son cortège quelques mètres plus loin pour aller saluer des badauds qui l’acclamaient.

    C’est là que l’une des personnes présentes s’en est pris au président de la République. L’authenticité de la vidéo publiée sur les réseaux sociaux, dans laquelle on entend clairement «à bas la Macronie» et des slogans royalistes, a été confirmée par l’entourage d’Emmanuel Macron.

    Quelques minutes plus tôt, Emmanuel Macron venait pourtant de profiter d’un point presse pour lancer un appel à la pacification générale. «La vie démocratique a besoin de calme et de respect. De la part de tout le monde. Des responsables politiques, comme des citoyens. Dans la démocratie, des oppositions peuvent s’exprimer librement : dans la rue, dans la presse, à la télévision… Et elle s’exprime à échéances régulières dans les urnes. La contrepartie de cela, c’est la fin de la violence et de la haine. Si la haine et la violence reviennent, elles fragilisent une seule chose, c’est la démocratie. Et donc j’appelle tout le monde au respect et au calme», avait-il exhorté.

    Jean Castex a rapidement réagi, appelant à «un sursaut républicain». «La politique ça ne peut en aucun cas être la violence, l’agression verbale, et encore moins l’agression physique. J’en appelle à un sursaut républicain, nous sommes tous concernés, il en va des fondements de notre démocratie», a-t-il déclaré lors de la séance de Questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

    SOURCE: https://www.lefigaro.fr/

    Commentaires via Facebook :

    8 COMMENTAIRES

    1. Dans tout ça RFI et leur TV public française tente de déformer comme ils en ont beaucoup l’habitude que cette gifle n’est pas contre Macron, mais contre le président, tout le groupe RFI (Radio France Internationale) sont en train de mettre les bouchées double pour aller jusqu’a nous faire croire que c’est une gifle de sympathie, d’amitié alors que ce Macron a été commz un gamin de 2 ans!

      Ils nous bassinent avec leur principe démocratique, mais l’homme a été (rapidement ) jugé à 3-4 mois de prison ferme pour ces carresses… en plus de salir sa fiche et son casier judiciaire pourtant vierge, c’est ça la démocratie…

    2. Maitre feticheur, je t’ai pas vu à Somasso recemment lors du Forum de la culture des Soma.
      Moi, j’y étais.Beaucoup de decisions ont été prises pour le bonheur de l’Afrique.
      Les dirigeants qui nous maltraitent vont disparaitre.
      Nous avons beaucoup travaillé.
      Les missiles new version qui filent à une vitesse supérieure à cette de la lumière dans le vide.
      Les cibles sont atteintes.Un jeu d’enfants.

      • EFFECTIVEMENT SEYDOU, J’ AI RATÉ LE FESTIVAL.

        JE SUIS JUSQU’ Á PRÉSENT DANS LE VILLAGE DE GOUANA, PRES DE BAMAKO.

        ET POURTANT J’ AVAIS ANNONCÉ ICI MEME MON DÉPART POUR GOUANA, Á L’ APPEL DES ANCIENS DU VILLAGE SITUÉ PRES DE L’ AEROPORT ET MENACÉ DE DESTRUCTION PAR BAH N’DAW ET MOCTAR OUANE.

        NOUS AVONS EXPRIMÉ NOS MENACES DE NOUS SERVIR DE NOS “CHOSES” PUR LEUR BARRER LA “ROUTE”….NOUS EN AVONS FAIT DES DÉCLARATIONS Á LA RADIO ET DANS LAPRESSE ÉCRITE…

        NOUS EN N’ AVONS PAS FAIT SECRET, NOUS AVONS DÉCIDÉ DE FAIRE PARTIR BAH N’DAW ET MOCTAR OUANE. CHOSE FAITE…

        JE SUIS ENCORE ICI Á GOUANA, CAR LA TRANSITION 2.0 EST EN DANGER, IL FAUT LA PROTEGER..ET ELLE SERA PROTEGÉE…

        NOUS ALLONS VIDER LE LONG RANG DES RÉSERVISTES FRANCAFRICAINS TRAITRES CONGÉNITAUX….
        QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI, DE L’ AFRIQUE-NOIRE, DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS, AFRICAINS, VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE ET/OU DES ARABES…!!!

        AMON..! AMON..! AMON..!

        SANÉÉ ANI KONTRON…!!

        PS:
        – Comme l’a dit Poutine, c’est à lui d’envoyer des terroristes à Dieu et c’est ensuite à Dieu de décider ce qu’il doit en faire.

        – “Si la guerre est horrible, la servitude est pire.” “Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre.”

        • 𝔹onjour

          ℂ◇ℳ𝒫ℒ◇ℂℂ𝕀𝓓€ℕŦ𝔄𝕌X
          𝕀ℕGℜ𝔄Ŧℒ𝔄ℕŦ𝕀$Ŧ€
          𝔄𝒫𝒫𝔄ℜŦℍ€𝕀𝓓◇ℂℂ𝕀𝓓€ℕŦ𝔄ℒ€

          𝒫 ℒ𝕌$ 𝓓€ 300 𝔄ℕ$ 𝓓€ ℜ𝔄Ŧ∁𝔄𝕀ℒℒ€_ℍ◇𝔄X𝕀𝓓€ℕŦℜ◇ℒℒ

          𝒫 ℒ𝕌$ 𝓓€ 3 $𝕀€∁ℒ€$ 𝓓€ ℜ𝔄Ŧ∁𝔄𝕀ℒℒ€_ℍ◇𝔄X𝕀𝓓€ℕŦℜ◇ℒℒ

          ℜ◇∁K & Tℜ◇ℒℒ
          𝓓◇ℕ𝔄ℒ𝓓-Tℜ◇ℒℒ
          Ŧℜ◇ℒℒ◇∁∁𝕀𝓓€ℕŦℜ◇ℒℒ
          Tℜ𝕌ℳ𝒫€ŦŦ€𝕌ℜ0𝒫É€ℕ ℕ€

          𝓓◇ℕ𝔄ℒ𝓓-Tℜ◇ℒℒ

          ℜ◇ℂK & Tℜ◇ℒℒ◇ℂℂ𝕀𝓓€ℕŦ𝔄ℒ€

          𝔹ℜ𝕌Ŧ𝔄ℳ€ℜ𝕀∁𝔄𝕀ℕ€ €X𝕀TÉ€ par la GU€ℜℜ€

    3. Au nom de toutes les victimes africaines : MERCI !

      La prochaine fois, une vraie balle !!!

    4. C’est le travail de FAROOHW sur Macron et le reste de nos Dieux Africains vont lui faire voir le feu rouge que FARROHW montre a tous ceux qui trahissent le Mali!

    Comments are closed.