En braquant les occupants d’une boutique de Chicha à Djélibougou : Un bandit s’est retrouvé avec une jambe amputée et son co-auteur décédé !

    5

    Dans la nuit du 24 au 25 juillet vers 4h du matin, des bandits lourdement armés se sont introduits dans une boutique de vente de Chicha à Djélibougou. Ils voulaient dérober les occupants de cette boutique de leurs téléphones portables et motos. Ainsi, avec l’intervention  des policiers de la patrouille du jour du Commissariat du 6ème Arrondissement, les voleurs se sont sauvés et dans cette fuite, deux d’entre eux sur leur moto ont violemment percuté une voiture. L’un s’est retrouvé avec une jambe amputée et l’autre décédé sur le coup une fois admis à l’hôpital.

    Cette nouvelle a défrayé la chronique  au lendemain de la fête de Tabaski. Le survivant s’appelle Mamadou Coulibaly, un quadragénaire qui se trouve à la MCA depuis le 29 juillet dernier, et le décédé Mamadou Seydou Diop. En effet, les faits se sont passés à Djélibougou en Commune I du district de Bamako près de l’école Kalanso dans la nuit du 24 au 25 juillet 2021 aux environs de 4h du matin.

    Ainsi, les éléments en patrouille  du 6ème Arrondissement ont été sollicités pour intervenir contre un braquage mené à l’encontre des occupants d’une boutique de vente de Chicha par des bandits lourdement armés circulant sur deux motos Djakarta. Immédiatement, les hommes du Commissaire divisionnaire Oumar Dembélé se sont orientés vers le lieu indiqué pour des fins d’interpellation et d’enquête. Surpris de la présence policière dans la zone, les cambrioleurs ont tenté de prendre la fuite. Au cours de leur escapade, deux d’entre eux, se trouvant sur moto, ont violemment percuté un véhicule qui passait dans la zone et dont le conducteur n’a pas daigné s’arrêter.

    Grièvement blessés, les deux occupants ont été transportés à l’hôpital. A leur arrivée aux services des urgences, les médecins ont constaté le décès de l’un d’entre eux et le second a été amputé de la jambe gauche des suites de ses blessures. Selon notre source policière, les investigations ont permis de saisir un pistolet mitrailleur (PM) avec un chargeur garni de 9 cartouches, un pistolet automatique de fabrication artisanale améliorée avec chargeur vide, deux motos volées et 4 téléphones portables.

    A cet effet, les investigations sont en cours pour interpeller les co-auteurs et complices de cette affaire criminelle, nous informe notre source. En attendant, Mamadou Coulibaly, amputé de la jambe suivra le reste de ses traitements à la Maison Centrale   d’Arrêt (MCA) de Bamako Coura après avoir été présenté devant leTribunal de Grande Instance de la Commune I. Il pourra encore voler, mais ne plus courir après son vol.

    Par Mariam Sissoko

    Commentaires via Facebook :

    5 COMMENTAIRES

    1. QU EST CE QUI SE PASSE DANS LES CHICHAS? LES AUTORITEES DOIVENT ETRE VIGILENTS, LES ARABES ET LEURS INSTITUTIONS DE MAFIA ET DE DEBILISME

    2. Les deux autres qui ont échappé continueront à braquer et à voler pour vivre. Tout doit être mis en œuvre pour les récupérer et les foutre en taule.

      GRAND BRAVO À L’AUTOMOBILISTE QUI LES A (à l’évidence volontairement percuté ) AVANT DE CONTINUER SON CHEMIN.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here