Centre du Mali : les autorités interdisent l’usage des motos d’un village à un autre

31

Selon un communiqué du chef d’État-major des Armées, le général Didier Dakouo, l’usage de certains engins à deux roues entre deux villages sont interdits à partir du 20 février dans des localités du centre du Mali en vue de prévenir les attaques terroristes.

Maliweb.net – “Les motos constituent actuellement un facteur réel d’aggravation de l’insécurité” dans certaines zones, indique le communiqué rendu public ce mercredi 15 février. Selon le chef d’État-major des Armées, la mesure concerne “les engins à deux roues, toutes cylindrés confondues, d’un village à un autre”. Leur usage reste tout de même autorisé à l’intérieur “du même périmètre villageois”.

La mesure rentre en vigueur à partir du 20 février sur l’ensemble des circonscriptions administratives de Ké-Macina, Niono et les communes de Bellen et de N’komandougou. “Les motos tricyclistes, les motoculteurs et autres bicyclettes ne sont pas concernés”, précise les responsables militaires.

Si les engins à deux roues sont très prisés par les populations, ils sont aussi le moyen de déplacement privilégié des terroristes dans le centre du pays où ils sont très présents.

Aboubacar Dicko / maliweb.net

Commentaires via Facebook :

31 COMMENTAIRES

  1. Ils attendent toujours au dernier moment pour prendre les bonnes décisions. C’est par là qu’il fallait commencer. C’est à motos que les djihadistes se déplacent, l’interdiction de son usage va durablement les affecter. Pour les villageois, des solutions seront trouvées, mais commençons par ça d’abord. Dans toutes les grandes villes, en plus de Gao et Tombouctou, l’usage de la moto devra être interdit la nuit, car c’est de l’obscurité que profitent les bâtards qui posent les mines, et se déplacent à moto. La journée, ils pourraient se faire surprendre pendant leurs opérations, puisque tout le monde voit pendant le jour. Le soleil aidant, on peut voir beaucoup plus loin pendant la journée. Dès que quelqu’un se fait surprendre accroupi au milieu de la route, il pourra être soupçonné avoir posé une mine. Sinon, si c’est pour faire pipi, ce n’est certainement pas au milieu de la route. Cette suspicion peut conduire à la neutralisation permanente continue des poseurs de mines. Plus de moto la nuit hors de la ville. Aussi, aucun véhicule autre que ceux des forces de sécurité, ne doit entrer ou sortir des grandes villes du nord après 18 heures. Ce sont des désagréments certes, mais il y va de la sécurité collective.

  2. Mes amis, faisons attention avec les mots!!! Le probleme est malo-malien et il sera resolu inchallah!!!
    Les extremistes et les ennemis du Mali echoueront inchallah!! Les differentes composantes du peuple malien ne tomberont jamais dans les pieges des ennemis de notre faso!!! Les problemes passagers existent et existeront de temps a’ autre mais les communaute’s maliennes vivront toujours dans la paix et l’harmonie!!

  3. L’interdiction d’usage de motos entre deux villages peut être une mesure conservatoire qui ne doit pas durer au risque de pénaliser unitlement les populations. Le cercle de Macina a toujours connu le “vivre ensemble” sans aucun problème. Ce qui se passe aujourd’hui est la résultante d’une négligence des autorités. Depuis combien de temps des attaques sont perpétrés ça et là dans le cercle de Macina. Des tirs nourris dans une foire hebdomadaire, un gendarme tué dans l’exercice de ses fonctions, des urnes brûlées dans une commune du Cercle provoquant du coup l’annulation du scrutin dans cette commune, des paysans tués par bal, des prêches crépusculaires forcées dans les mosquées. Bref le Gouvernement est régulièrement informé de tout ce qui se passe. Mais aucune réaction. Ramener cette situation a un conflit entre ethnies bambara et peul serait réducteur et être aux antipodes de la crise. Les conflits fonciers constituent une partie de la crise entre éleveurs et agriculteurs. Mais cela n’est pas un phénomène nouveau. Et les communautés bambara, peuls, Bono et sarakole ont su gérer ces litiges de façons locales. La spécificité de la crise est que Certains jeunes auraient fait allégeance à la secte d’Amadoun Kounfa et sèment le désordre et la zizanie au sein de la population laissée pour compte par l’Etat. La riposte serait plutôt la réponse aux actes de barbaries de ces jeunes et non une haine entre bambara sur et peuls. Évitons l’amalgame. En lieu et place de l’interdiction de moto, la réponse du Gouvernement aurait pu être l’ouverture de deux camps militaire sur les deux rives du fleuve Niger. La présence des militaires et les patrouilles permanentes mettront fin aux actes. Condoléances aux familles endeuillées. Prompt rétablissement aux blessés. Vive le “vivre ensemble” dans les 245 villages des 11 communes du cercle de Macina.

    Je sollicite encore une fois l’ouverture de deux camps militaires dont un dans chaque rive du fleuve Niger dans le cercle de Macina.

  4. Quelle idiocie toi, pure distraction.
    Il n y a pas de genocide ni a eu. Abrouti….
    Evitons de dire et d’ecrire des mots et phrases d’ignorance.
    Bref en revenant a cet article 🙄 , ….
    G chef des armees ou le soit disant G peut etre mais ne fatiguez la (les) populations qui nen peuvent plus de vos lachetés et de letat et du gouvernement aussi.
    Assumez vous et prenez entierement vos responsabilites face a Nous, tous et toutes, Le Peuple.

    • Toi fils du Mali enterré, tu nies le génocide puisque ta mère et ton père n’ont pas été abattus par l’armée du mal i.

      Tout comme le génocide contre les touaregs que le Mali est entrain de payer, ce génocide contre les peulhs ne restera pas impuni.

      Nous sommes désormais convaincu de la légitimité de la lutte du MNLA qui reprochait aux autorités maliennes le génocide de femmes, d’enfants, de vieux innocents.
      Tant que le tour ne t’arrive pas tu ne comprendras pas la gravité des crimes de l’armée malienne.
      Tant que le mali avec petit m sera dirigé par les tilapias, le Nord sera laissé pour compte et ses citoyens seront des proies.

      Il est temps de prendre nos responsabilités.

  5. De la distraction pour faire oublier le génocide contre les peulhs.

    Dacko mangeur de chien, il vaut mieux empêcher à l’armée d’assassiner les innocentes populations au lieu de mesures distractives

    Il vaut mieux empêcher vos éléments de tuer les bergers peulhs sans chercher à comprendre qui est qui.
    C’est de cette même manière que l’armée malienne avait exterminé les touaregs en massacrant des femmes, des enfants, des vieux innocents et sans défense.
    Par ces mesures, les assassins (l’armée et ses donneurs d’ordre ) essaient de distraire les gens de l’essentiel pour faire passer leurs crimes abominables.

    L’armée est infestée par ces mangeurs de chien, ces féticheurs qui sont capables d’assassinats et de tout pour parvenir à leurs funestes et ignobles fins.

    Abba l’armée malienne, abba le Mali, abba IBK, abba l’armée bambara.

    Ce génocide ne restera pas impuni.

    • Voilà un exalté emporté par satan dans son âmes. Mais, satan sera vaincu et vous serez purifié et guéri de votre mal et ce au nom,de YAHVÉ le Dieu d’Israel.

    • Tu dois aussi parler des innocents tués par les Peulhs sympathisants de Amadou Cissé dit Koufa, ça aussi c’est du génocide, pourquoi tu es silencieux sur ces crimes, exemple: le maire de Boni, le maire de Mondoro et tant d’autres. Ceux-ci sont donc des animaux à abattre ? Imbécile

      • Maninka, je sais que ton espèce est congénitalement idiote, c’est tout le malheur du Mali que vous gérez depuis les indépendances et qui est toujours assisté sans jamais décoller. Mais je réagis pour les internautes lucides.

        Tous les génocides et toute mort d’homme est condamnable.
        Aucun génocide n’est une solution de paix.

        Il faut distinguer des assassinats par des bandits à punir rigoureusement d’un génocide perpétré par l’armée et des citoyens à visée ethnocentriste.

        Boni et Mondoro sont des terres peules si tu ne le sais pas.
        Je ne veux du mal même pour une mouche de ces zones comme je ne le veux pas pour aucun être humain en dehors des génocidaires, des malfaiteurs et leurs complices comme cette armée malienne devenue une milice assassine de ses propres populations au lieu de les protéger.

        L’armée et les autorités maliennes sont maudites par Dialloubé et Macina, par toutes ces victimes et leurs crimes ne resteront pas impunis.
        IBK est maudit par Dialloubé et Macina et ce ne sont pas de vains mots.
        L’unité du Mali est dénoncée par ces génocides contre les touaregs et les peuls.

  6. C’est bien cette interdiction mais il faut prendre un arrêté permettant aux forces de l’ordre de fouiller tous les véhicules mêmes pour les officiels dans le Mali aujourd’hui. Les personnes intentionnées peuvent transporter des armes dans les véhicules de l’état.

  7. …………Je ne crois pas trop à l’efficacité de cette mesure. Qui va gérer cette interdiction ? Mettre les.militaires à l’entrée et à la sortie de chaque Village ? Il faut voir pour y croire.

  8. Très bonne mesure de sécurité, cette décision va nuire de façon importante à ces criminels en limitant leurs mouvements.
    Une mesure similaire mise en place par le Nigeria-Tchad-Niger a très bien anéanti boko haram dans ses déplacements.

    • Seuls les constipés tacticiens ignorent la portée de cette mesure.
      Oui, eux seuls savent la difference entre les chats noirs et les chats gris en temps de nuit.
      VIVE LA RÉPUBLIQUE

  9. DIDIER!

    C’ EST L’ APPEL DU MUEZZIN QUI EST LE PREMIER ACTE TERRORISTE AU MALI! 5 FOIS PAR JOUR LA PAIX PUBLIQUE ET SOCIALE EST DISRUPTED ET LA VIE PRIVEE BRISEE !
    LES BODAW AKHBAR! 🙂

    • mohometh, la laïcité n’est pas une interdiction de culte.
      La liberté de culte, d’organisation, d’opinion, etc sont reconnues et garanties par la constitution démocratique, pourvu de ne pas nuire à autrui.

      Vous confondez tout et si le Mali ne fait pas attention, des gens comme vous risquez de pousser tous les musulmans respectueux de la liberté dans le camp des terroristes djihadistes.

      Il faut savoir raison garder et vivre en harmonie avec des gens de religion, de culture et d’identité différentes.

      Voilà

  10. Si les autorite’s tiennent a’ interdire les motos, elles doivent amener des moyens de transport qui aux populations rurales de se deplacer d’un village a’ l’autre. Je tends a’ croire que les motos ne doivent pas etre interdites car plusieurs villageois n’ont que ce moyen de transport pour aller d’un point a’ l’autre!!!! Il serait donc probablement meilleur et plus sage d’avoir une garnison militaire dans chaque zone chaude!!! Il faut egalement un travail d’education. AND MORE IMPORTANTLY CREER DES OPPORTUNITE’S POUR LES RURAUX.

  11. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et rend heureux les honnêtes

    Nous disons et rappelons que peux faire « 1Général Non Pépinière Non Fuyard » Si lui et ses forces de défense de sécurité ne peuvent pas aller « au Pays Kidal sans autorisation et visas» des soit disant amis ennemis les Autres Anciens Colonisateurs et Organisations de son Mali Qui Pourtant Ne Sont Ni Maliens Ni Président du Mali Chef Suprême des Armée du Mali Et Pourtant Eux Tous Disent que le Pays Kidal fait Partie Intégrante du Mali Et Pourtant Eux tous Savent que les Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes sont à leurs « Bons Soins au Pays Kidal où ils quittent pour attaquer le reste du Mali et s’y replient ensuite » Seuls sont éliminés les Incontrôlés lors de soi disant opérations anti terroristes SINON QUE D’INTERDIRE L’UTILSATION DES MOTOS TOUT TERRAIN ENTRE LES VILLAGES SE TROUVANT DANS SON MALI

    Nous disons et rappelons que peux faire avec des ARMES OBSOLETES « 1Général Non Pépinière Non Fuyard » contre des Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes avec un lettré mutant politique président de son Mali et chef suprême des armées debout au garde-à-vous aux ordres de ses soit disant amis ennemis les Autres Anciens Colonisateurs qui lui ont intimé ordre de ne pas équiper son armée en armes hélicos avions de combat modernes et adaptés SINON QUE D’INTERDIRE L’UTILSATION DES MOTOS TOUT TERRAIN ENTRE LES VILLAGES SE TROUVANT DANS SON PAYS LE MALI

    Nous disons et rappelons que peux faire 1Général Non Pépinière Non Fuyard avec des soldats et officiers rebelles « cheval de Troie » qui rejoignent les ennemis de leur Mali avec armes et bagages dès les 1ers coups de Kala ou qui font Replis Stratégiques Bidons et de Foutaise » pour permettre aux ennemis de leur Mali d’occuper leur Mali d’occuper leur pays SINON QUE D’INTERDIRE L’UTILSATION DES MOTOS TOUT TERRAIN ENTRE LES VILLAGES SE TROUVANT DANS SON PAYS LE MALI

    Nous disons et rappelons que peux faire 1Général Non Pépinière Non Fuyard avec des soldats et officiers « Parentaux Familiaux Juste Incorporés pour Bouffer leur Part de Gâteau-Mali succulent savoureux qui donne de l’embonpoint et qui détalent tels des lapins dès les 1ers coups de AK47 en Abandonnant armes et bagages car ne voulant pas mourir et laisser leur par de Gâteau-Mali aux autres SINON QUE D’INTERDIRE L’UTILSATION DES MOTOS TOUT TERRAIN ENTRE LES VILLAGES SE TROUVANT DANS SON PAYS LE MALI

  12. Une bonne mesure préventive pour endiguer les attaques terroristes et autres banditismes qualifiés.
    Le peuple est derrière vous les autorités politico sécuritaires puisqu’en définitive il s’agit toujours de protéger ce même peuple.

  13. 😆 😆 😆 😆 , je suis mais pété de rire. Interdire l’usage des motos entre deux villages. Voilà l’arme absolue contre le terrorisme. Je doutais de la qualité de nos officiers de l’état-major, mais là j’étais loin de savoir à quel point ils étaient cons.

    • Souffrez monsieur @Toto Torino que sankingba vous demande si vous connaissez la contexture d’une Méthode de Raisonnement Tactique (la MRT)?
      Tout bon tacticien doit se demander “le Contre qui”? et avec Quoi?
      Ces deux questions permet de se mettre dans l’intention “ennemis” pour resoudre les imperatifs.
      Ha la République !!!!
      Mais Elle vaincra.

      VIVE LA RÉPUBLIQUE

      • Sérieusement c’est en interdisant les déplacements en moto que l’on va vaincre ou même ralentir les actes terroristes ? Pour interdire quelque chose encore faudrait-il être sur place. Comment ils comptent mettre cette mesure sur place, alors que le problème est tout simplement la présence de l’État sur place. La tactique est facile à mettre en place comme toute théorie.

        • Votre conception est la defense statique. Cela ne sied pas avec le mode d’opération ennemi.
          Avec les patrouilles votre souci est pris en compte. Il s’agit d’aller sur l’ennemi et non de l’attendre.
          Merci de votre contribution mais la République vaincra.

      • Abbas l’armée assassine du Mali
        Abbas IBK
        Abbas le Mali
        Vive le Nord du Mali
        Vive les peulhs

  14. L’Etat n’est souvent fort qu’à travers sa dictature qui entame forcément la liberté individuelle de ses citoyens. Ici, les circonstances le commandent et la mesure prise n’est qu’un état de nécessité. C’est le prolongement de l’etat d’urgence sur une partie du territoire national.
    Sankingba l’approuve car elle permet de resoudre un mode d’action ennemi qui lui même met en péril les citoyens.
    Oui, la République vaincra.

    VIVE LA RÉPUBLIQUE

    • Epargnes nous de tes formules tactiques creuses, tu ne connais rien du tout.

          • Bjr chers maliens; peulhs et bambara sont obligés de vivre ensemble , nous demandons aux maliens d’éviter l’amalgame c’est pas tout peulh qui est djihadiste ça on a compri au nord du mali. Les enimies des peulhs et bambaras se sont les terroristes et barkhane et minisma. C’est un projet monté pourqu’ils puissent exploiter notre riche sous-sol et trafiquer des drogues et d’armes et sans les conflits leurs armes ne marcheraient pas.
            Dans le centre du mali tous les ethnies ont été assassiné par les djihadistes et les peulhs sont plus touchés.
            Unissons-nous pour vaincre nos enimies.
            La grande faute revient au gouvernement qui a abandonné la zone totalement aux mains des terroristes, les populations ont dénoncé la présence des djihadistes depuis leurs arrivés dans la zone

Comments are closed.