Arrestation au Maroc d’un Belge lié aux attentats de Paris

0

RABAT (Reuters) – Les autorités de Rabat ont annoncé lundi l’arrestation au Maroc d’un Belge d’origine marocaine directement lié aux auteurs des attentats du 13 novembre dernier à Paris et Saint-Denis, qui ont fait 130 morts.

Le ministère de l’Intérieur s’est contenté de donner les initiales du nom en arabe de l’activiste et a indiqué qu’il avait combattu en Syriedans les rangs du Front al Nosra, la branche syrienne du réseau Al Qaïda, avant de rejoindre le groupe djihadiste Etat islamique (EI).

Le suspect, dont les initiales pourraient être traduites par J.A. (ou G.A.) a été appréhendé le 15 janvier dans la ville de Mohammédia, près de Casablanca. “Il s’était rendu en Syrie avec l’un des kamikazes de Saint-Denis”, indique le ministère dans son communiqué.

Abdelhamid Abaaoud, un Belge de 28 ans qui selon les autorités a dirigé le groupe des auteurs des attentats du 13 novembre, est mort, ainsi que deux autres personnes, le 18 novembre lors de l’assaut donné par la police à l’appartement dans lequel ils se trouvaient, à Saint-Denis.

L’enquête a montré qu’au cours de son séjour en Syrie, le suspect avait noué des liens étroits avec certains chefs de l’EI, parmi lesquels Abaaoud.

Le suspect a été formé à utiliser différentes armes et différentes tactiques de guérilla. Il a quitté la Syrie via la Turquie, d’où il a gagné l’Allemagne, la Belgique et ensuite les Pays-Bas, d’où il s’est rendu au Maroc.

Le Maroc avait fourni le renseignement qui a permis à la police française de localiser Abaaoud. Le royaume détient le frère d’Abaaoud, Yassine, depuis octobre dernier, et a émis un mandat d’arrêt contre Salah Abdeslam, soupçonné d’avoir pris part aux attentats du 13 novembre et toujours en fuite.

(Aziz El Yaakoubi; Eric Faye pour le service français)

PARTAGER